Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 octobre 2006

Ce qui m'agite...

Depuis une semaine, je pleure, je pleure en regardant le ciel, en regardant le soleil, en écoutant de la musique sur mon Ipod dans le bus, ou lorsque je suis étendue sur mon canapé…

La musique de ma playlist m’y entraîne, mais pas seulement elle…

Je pleure de joie, de bonheur, de tristesse heureuse, de malheur humain, de solitude amoureuse, et j’avance, petit à petit, au fond de moi… 

Les questions tellement présentes dans mon cœur, dans mon être tout entier, qui l’agitait tellement fort parfois que j’étais secouée telle un peuplier par le vent… ces questions sont en parties résolues… 

Oui, c’est cela, la vraie joie intérieure, le bonheur retrouvé au fond de mon cœur, la certitude que tout ce que j’ai vécu cet été est loin, loin derrière moi… 

Et je réalise, je réalise que tout a changé. 

Depuis cet été, rien ne sera plus jamais comme avant.

Je suis - enfin – (re)devenue moi, et je le resterai jusqu’à la fin de mes jours…

Et enfin, j’ai retrouvé foi en moi, confiance en la vie… Et comme dit Vincent Delerm, avec son titre, il fait si beau, « il y a du soleil sur la France »… 

Tout cela est maintenant bien posé au fond de moi, et ne bougera plus/pas. Le choc de cet été a été finalement rétrospectivement salutaire ; même si je ne m’en suis aperçue qu’après coup, car lors du choc, j’ai été plutôt assommée par tant de méchanceté gratuite. 

Cela me permet aujourd’hui de dire, une chose que je n’aurais jamais cru pouvoir (re)penser/dire : je suis ce que je suis, j’existe en fonction de moi-même, de mes centres d’intérêts, et en fonction de ma vie personnelle, et non pas en fonction de ma vie professionnelle.

Cette dernière sera suffisamment intéressante pour que je ne m’y ennuie pas, mais ma vie personnelle passera avant tout, sera la plus riche, la plus importante, la plus passionnante des deux…

Et vous pouvez me faire confiance là-dessus….

Commentaires

deja Sophie, je tiens a te feliciter pour ta regularite, lorsque j'ai commence a te lire, tu disais que tu avais tendance a toujours reporter un post... et je confirme par ce geste que ton passe est bien derriere toi, meme si tu ne parle spas forcement de ce passe la, il faut que l'on apprenne a se feliciter et a s'encourager nous meme et a ne pas minimiser nos realisations aussi petites soient elles...
et je pense que c'est exactement ce que tu fais lorsque tu parles de vivre ta vie, quelque soit ton boulot... tu n'es aucunement la pour impressioner mais pour vivre pour toi, en t'enrichissant dans ta vie perso... tu vis pour toi et pas selon un modele fixe ...
c'est genial et tiens moi au courant, j veux tout savoir!

Écrit par : dyane | jeudi, 12 octobre 2006

Merci beaucoup, beaucoup de tes réactions, pensées et toutes ces jolies choses que tu me dis... Je suis touchée et honorée, car je n'ai rien fait de spécial, sauf écrire ;-)
La régularité ici m'est précieuse.
Et toi aussi tu fais très bien les choses...
A bientôt ;-)

Écrit par : Laurenn | jeudi, 12 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.