Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 octobre 2006

Quand je m'énerve...;-)

Je me suis énervée l'autre jour. Oui, ça m’arrive, pas souvent, mais là vraiment., ils exagèrent ! 

Forcément, le NML est concerné, évidemment, comme dirait France Gall… Mais ça faisait longtemps !! 

Ces batailles qui ont été les miennes, ont duré, duré et reviennent de temps en temps… 

Que dire de tout cela ? L’Alpyne et l’Autre ne seront jamais comme je souhaite qu’ils soient, et je ne serai jamais comme ils voudraient que je sois, surtout pour l’Autre… 

De cette vérité qui m’a tant fait souffrir car je me suis perdue, je me suis cherchée et enfin, cet été, je me suis retrouvée…. Il était temps !! 

Tout part de là, le commencement de tout (cf The Smashing Pumpkins, BO de Batman & Robin, the end is the beginning is the end)… 

Se chercher à travers le regard des autres, des gens qui nous ont vu grandir, qui nous ont les premiers jugé, qui nous ont supporté dans le sens anglais (cher également à l’Autre…), tout cela m’a blessé, m’a perdu, et a été particulièrement douloureux… 

  • Tant de reproches supportés pour me faire croire à ma Vérité, qui n’était pas mienne mais leur,
  • Tant de nuits agitées, sans sommeil, perturbée que j’étais par ces délires humains,
  • Tant de larmes versées car passées à chercher qui j’étais, qui je suis….
  • Tant de choses à comprendre,
  • Tant de gens rencontrés pour savoir qu’ils ne me correspondront pas, et tant de choses encore…

Réaliser cet été que je suis redevenue MOI, que je me suis retrouvée, que je serais toujours telle que je suis, que je me suis manquée et que je suis heureuse d’être qui je suis… 

Et qu’en l’écrivant de plus en plus ici (et navrée de vous agacer avec ces posts de ce goût), je me dis que je suis fière d’avoir continué à me battre pour une juste cause… 

…la mienne, tout simplement… 

A vous tous qui me lisez et qui essayez de comprendre qui je suis, les déserts que j’ai pu traverser, la solitude presque extrême de mon passé, seule parmi tant d’autres, anonyme et étrangère dans mes réflexions tellement personnelles, mais finalement pas si idiotes, a-temporelles ou non pertinentes… 

La seule personne qui avait tout compris n’est plus là depuis si longtemps, et me manque terriblement….Mais, elle avait compris que si j’écoutais mon cœur, je serais moi et j’adviendrai. 

Ce qui m’a aussi sauvé a été la musique et l’écriture, vous vous en sauriez douter ;-) 

Et aujourd’hui mon cœur est heureux et léger d’être là où je suis, de croiser la route de personnes chères, et d’arriver à refaire confiance à la Vie…

Les commentaires sont fermés.