Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 juillet 2007

Swimming pool

2e0f6dbd4d000d1aa2009c7c12f7d381.jpg Non, je ne fais pas référence au film du même nom que je n'ai d'ailleurs pas vu !

Je pense à la chance que j'ai de pouvoir aller à la piscine quand bon me semble l'été puisque j'habite un petit coin paradisiaque à Paris !

Je ne veux pas faire de jaloux non plus, alors, je n'en dirais pas davantage... Si ce n'est que ça devient un formidable lieu de rencontres, finalement (cf musique de Melrose Place) !

free music
 

Je vais la jouer naïve, mais j'avoue que je ne me rends vraiment pas compte de cette possibilité ;-) Et là, ça a pas loupé !

Je rentre du boulot avec l'envie de faire un plouf assez forte, mais pas vraiment de volonté, ou d'entrain, et voilà que je croise un de mes voisins qui me dit "rdv dans la piscine ? "

Bizarrement, la motivation est revenue !

Ok, il ne me fallait pas grand chose pour me motiver, parce que y a entre autre la préparation à la rando de cette été, et aussi l'envie de se rafraîchir.

Mais il m'a fait rire ce voisin, parce que visiblement, il m'avait remarqué dans l'eau, mais moi pas !

Ben oui, lorsque je me plonge dans l'eau, je redeviens une sirène tant j'aime le contact de l'eau avec mon corps, et j'avoue que j'enchaîne ces longueurs avec une régularité effarante, laissant les gens derrière moi, ne m'attachant qu'au plaisir ressenti de l'eau qui file, me porte, me supporte, et me fait du bien...

Et donc, je ne regarde pas autour de moi ! En plus, sans lunettes dans la piscine, tout l'univers est flou, comme lorsqu'on plonge les yeux dans la piscine ! Je ne reconnais personne, ne vois personne, sauf mon corps attiré irrésistiblement vers le fond bleu ;-)

Je retrouve mes sensations d'il y a deux ans lorsque j'y allais très souvent (presque tous les 2 jours), et j'enchaînais les longueurs dans mon bassin fétiche de 50m, en me fixant des objectifs minimaux (700m) mais jamais de max, car je souhaitais que le corps dicte lui-même selon son sentiment de plénitude, ou de fatigue... Ah, que j'ai pu aimer cette sensation...

Et donc, me revoilà évoluant dans les fonds bleus de ma piscine, dans le bleu de mon univers galactique et je redeviens la sirène que j'ai été petite fille !

Ah quel bonheur, plaisir de renouer avec ces sensations, croyez-moi !

Commentaires

A lire cette description, ça donne envie d'aller piquer une tête ! Quel dommage qu'il fasse (encore) mauvais aujourd'hui en Bretagne...

Écrit par : Titus | mercredi, 25 juillet 2007

Et il fait beau à Paris, mon Titus !!!

Écrit par : Laurenn | mercredi, 25 juillet 2007

Géniale la ziq de Melrose Place ! Trop marrant de ré-entendre, flashback 10-15 ans en arrière... boouuuhhh.... Enfin en tout cas super de vivre dans un petit coin de paradis en plein Paname. Profite du soleil alors, Biz.

Écrit par : Bla Bla Girl | jeudi, 26 juillet 2007

Hello Bla Bla Girl,

J'ai peut-être parlé trop vite, car la grisaille parisienne nous a rattrappé entre temps ! Forcément, il fait froid et humide, donc, on repassera pour la piscine !!

Moi aussi, ré-écouter cette musique m'a replongé 15 ans en arrière, et j'ai trouvé cela fun !!

Bises à toi aussi !

Écrit par : Laurenn | vendredi, 27 juillet 2007

Ouais! La grisaille est repartie sinon c'était, à court terme, au fond de la piscine avec un pull marine...

Écrit par : angelina | mercredi, 01 août 2007

Angie, ça y est, il fait beau depuis deux jours à Paris, youpi !! Je nage et profite de la piscine tant que je peux et le corps se détend et se délie... Quel plaisir, crois-moi ;-) !!

Écrit par : Laurenn | mercredi, 01 août 2007

Les commentaires sont fermés.