Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 mars 2008

Savoir, pressentir, réaliser

6b5418939e569205e69f66ab9fcc9901.jpgJ'ai toujours eu la sensation/su que ma vie était liée à des dates, certaines, et qu'elles forment un tout, indivisible et d'une extrême justesse.

La mort de Philippe constitue une date importante sur laquelle ma vie professionnelle est maintenant liée : le projet professionnel a vu enfin le jour, et se trouve protégé par Philippe, imparable, imprenable.

Tous les dix ans, il m'arrive des événements douloureux, pour ne pas dire dramatiques : j'ai failli perdre ma mère, puis, j'ai failli mourir, puis ma grand-mère maternelle (ma 2ème mère en fait) est décédée, maintenant, c'est au tour de Philippe. Et je sais que dans 10 ans, je perdrais qqn de cher. 

Le problème dans le pressentir et le savoir est que parfois, je me sens paralysée, car je ne peux pas dire ou exprimer pourquoi c'est comme cela et pas autrement. Et c'est encore plus frustrant de le voir et/ou ressentir pour les autres.

L'Alpyne l'a compris, et m'écoute avec d'autant plus d'attention qu'avant. Je me sers de ces petits indices qui me viennent du ciel, de mon coeur et d'ailleurs pour vivre et avancer, tracer mon chemin, avec sérénité, confiance et foi dans le monde futur qui m'entoure afin que, ce qui m'anime profondément, ne soit pas chimère et ne parte pas en fumée lors de mes coups de têtes/gueules...

Vous y croyez, vous, aux signes du ciel et autres voix intérieures qui vous parlent ? 

Les commentaires sont fermés.