Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 avril 2008

Ô vertige de la penderie béante sur l'alignement militaire des pelures incertaines aux senteurs naphtalines ...

e9f639dd43f4cd56e7fdd249a526311b.jpg... "Putain de bordel de merde de cintre à la con chié"

Voilà qui est bien envoyé et qui, même s'il ne s'applique qu'à un cintre, il résume mon agacement (et le mot est faible) face à ce temps de M.... qui s'affiche chaque dimanche depuis plus de 4 semaines : cela signifie pas de roller. Il a plu sans discontinué, pas une minute de répis et donc, les activités auxquelles j'avais pensées n'ont pas fondu comme neige au soleil, car, pas de neige, mais sont restées chez moi ;-)

J'en ai profité pour ... dormir : ah oui et de beaucoup : la journée passe tellement plus vite aussi ! Sauf qu'on est dimanche et que les we sont sacrés en ce moment, et donc dormir autant n'est pas vraiment la solution adéquate, sauf qu'il s'agit encore et certainement une façon de chasser le chagrin, l'ennui, éviter de penser à la disparition de Philippe...

D'une certaine façon, le plus drôle, c'est lorsque j'exprime aux gens que je suis en deuil d'un fiancé depuis 2 mois et qui n'en reviennent pas de me voir affronter les gens, leurs regards et plus encore lorsque je leur énonce ma philosophie de la Vie...

Elle est bien simple, celle-ci : tout faire pour tendre vers son bonheur, vers son bien-être, regarde toujours en avant, avancer, sans cesse, et vivre, vivre à n'en plus finir...


free music

 

Un ami m'a énoncé une très jolie phrase que je vous livre telle quelle : "Je pense que ce qui n'est pas indiqué pour la santé, est avant tout de ne pas se faire plaisir aussi souvent que possible"  

Je l'ai trouvée d'une justesse épatante et elle m'a redonnée, elle aussi, foi et confiance en la vie, ses espoirs, ses promesses, car elle est ainsi. A partir du moment où on la respecte, elle nous offre tous les possibles sous les yeux, devant notre porte, à nous de faire en sorte de ne pas la heurter, de ne pas projeter sur les autres nos erreurs, nos malheurs, nos ressentiments, et de faire les choses qu'on souhaite avec le coeur, sans pour autant mettre les autres en difficulté, avoir la sagesse du coeur...

Et à force de pratiquer cette sagesse, finalement toute simple, on se simplifie la vie à l'extrême et on se la rend encore plus belle, on a comme l'impression que rien de mal ne peut nous atteindre et tout nous glisse telle le plumage du canard (le colvert, mon préféré)...

Et vous, c'est quoi votre recette pour être heureux ? 

Commentaires

Je répondrai, une fois encore, par la culture : musique, littérature et cinéma... Sans exclure l'amitié, le contact avec la terre (jardin), les randos...

PS : le colis est parti, enfin ! (Désolé, je n'avais finalement pas réussi à l'expédier plus tôt !)

Écrit par : Titus | mercredi, 02 avril 2008

Ne change rien, surtout, reste tel que tu es et existes. Merci de ta fidélité et de ton amitié et également du présent que tu m'envoies. Ca me touche, mon Titus ;-)

Bises

Écrit par : Laurenn | mercredi, 02 avril 2008

Les commentaires sont fermés.