Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 avril 2008

More than three months

free music

 

Y a des choses bien et d'autres moins bien que j'ai effectuées dernièrement. Je ne suis pas très à l'aise avec moi-même, je cherche, je tatonne, je retourne le problème dans ma tête afin d'essayer d'y percevoir une lumière, à défaut de voir clairement une solution qui n'apparaît pas, n'apparaissait pas.

Et dans ces moments de doutes, de suggestions floues, je me recentre sur moi, je me recroqueville aussi sur moi, j'écoute les tréfonds de mon coeur, je le sonde, je m'enfouis sous mon pull doudou, je me cache derrière mes jolies (nouvelles) lunettes, et j'imagine que je porte des lunettes de soleil.

Et cette musique, toute douce, tranquille, que j'écoute alors que j'écris ici, me fait penser à Philippe, sa solitude, tellement intense sur la fin de sa vie.

Des photos de lui m'ont été envoyées par un de ses oncles...b2037a2c4d2f84c39e3ecd77aed32b7f.jpg

Je n'arrive toujours pas à me faire à son décès, sa disparition, je le sens tellement proche de moi, dans la pièce d'à côté...

Et dire qu'il faut continuer à vivre, comme il le souhaite, comme il me l'a dit et répété.

Et dire qu'à chaque fois que je réussis qqch de bien, je pense à lui et j'ai les larmes aux yeux, elles coulent parfois toutes seules aussi.

C'est tellement incroyable, c'est tellement incroyable ta disparition, et pourtant, ça fait déjà trois mois que tu n'es plus là et que tu ne reviendras plus...

Les commentaires sont fermés.