Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mai 2008

Lasse ?

Je crois être lasse de tous ces trucs qui m'empoisonnent la vie et l'existence.

Je continue de m'interroger sur le devenir de l'être, de moi-même sur cette terre et surtout  de réaliser que pour avancer, il faut savoir prendre des décisions douloureuses : à savoir, laisser tomber certaines choses.

Peut-être que ce blog en fera partie, mais d'autres liens plus proches risquent de pâtir de mes décisions, certes peut-être impulsives ou hâtives, mais je pense qu'il serait enfin temps que je pense à moi et pour moi et que je fasse fî et défitivement taire toutes ces grandes G...... autour de moi qui s'acharnent contre moi.

Je ne suis pas là pour me plaindre : j'en ai déjà plus qu'assez de me lamenter sur mon sort et de me plaindre ici, de me plaindre de la vie que je mène et de me plaindre de la vie qui m'est douloureuse depuis le décès de Philippe.

Non, c'est juste un constat, un état des choses qui fait que peut-être je n'écrirai plus ici.

Lasse de devoir expliquer à longueur d'années pourquoi j'ai dit telle ou telle chose, pourquoi j'ai exprimé ceci plutôt que cela...

Lasse et dépitée de m'être encore fait avoir en toute beauté par Smart. Ca a pas loupé : l'Autre est revenu à la charge, et l'a crue : résultat, je suis mise à nouveau en porte à faux face à toute l'équipe...

Ca devait bien arriver, je le sentais couver cet affrontement bientôt final. 

Dieu qu'elle ressemble à qqn d'autre : ils sont exactement pareils : leur seul but : m'évincer de leur territoire que d'après eux, j'occupe, je monopolise.

Tant de haine me dépasse tout simplement.

Alors je dis stop.

La solution n'est ni la fuite, ni un repli sur soi, non. Mais, si réactions il doit y avoir, je ne suis pas certaine d'avoir la meilleure : en général, je me bats, je prends l'ennemi de face, sans  sourciller. Sauf que là, je suis avertie, donc, je ne prends pas les choses de front, non je vais faire preuve de finesse et d'intelligence (paraît que j'en ai, dites !).

Je sens que l'armée en face prépare ses munitions et attaques, je les attends de pieds/mains fermes. Je ne sais pas encore quels arguments j'avancerai, mais j'essaierai de la jouer habile ;-)

Y en a qui veulent goûter ma soupe aux carottes ?! 

Les commentaires sont fermés.