Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 mai 2008

Commerciale

Vous le savez, je suis une fan de FIP que j'écoute du matin jusqu'au soir. J'adore leur programmation, complètement éclectique, du classique, au rock, en passant par du rap/funk/disco/jazz and Cie... Quoi de mieux pour une musicienne en tout cas une amoureuse de la musique que je suis ?

Cependant, depuis presqu'une semaine, serait-ce l'effet vacances (?), j'ai de plus en plus l'impression que FIP nous sert une programmation musicale franchement* commerciale.

Ainsi, hier soir, j'ai eu l'impression d'écouter un "tube" (peut-être celui de l'été - ie le dernier titre de V. Paradis) et ce matin, ça a recommencé avec celui-ci :

 
podcast

Alors, ok, je me trompe peut-être/très certainement, mais j'aimerais pas que ma radio préférée ait besoin de penser "programmation commerciale" pour avoir un nombre d'auditeurs suffisants et, sous-entendu, si plus assez d'auditeurs "on ferme"...

Si les médias sont de plus en plus regardés, côté audience et également sur ce qu'ils expriment, et s'ils sont priés d'arrêter leur diffusion pour X, Y ou Z raisons, notre pays pourrait bien être taxé de D........ ... Ca vous parle ou ça ne vous parle pas plus que ça ??

20:15 Publié dans Blog-Attitude, Vacances | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Cogito

Commentaires

perso ça fait un moment que les programmes de la télé, de la radio ou autres journaux et magazines m'intéressent peu. Tout est question d'argent donc on cible le français "moyen" et avec ce qui passe à la télé on peut s'inquiéter de ce qu'est le français "moyen".

Écrit par : nie | jeudi, 08 mai 2008

Pour ce qui est de la programmation actuelle de FIP, aucune idée... Ça fait déjà bien longtemps que j'ai troqué la radio contre les playlists sur le web ainsi que divers sites (Jamendo, Alternative Addiction, etc.). Idem pour la télé.

Dans les médias, je ne suis resté fidèle qu'à Libé, mais je sens que je vais bientôt arrêter mon abo. Cela étant, je n'ai pas eu particulièrement d'échos concernant FIP sur le fait qu'ils devenaient "commercial". Mais ça pose la question de savoir si tout ce qui sonne "commercial" est automatiquement bon pour la poubelle ?

Écrit par : Serge | vendredi, 09 mai 2008

-> Nie, concernant ton "approche français moyen", j'adhère à ce que tu exprimes : effectivement, je me rends compte que toutes les programmations le vise et j'aurais tendance à dire qu'elles nous abêtissent plus qu'autre chose : focaliser sur un truc plutôt qu'un autre...

-> Serge, whaouh, ça fait un bail, mais c'est toujours un plaisir de te lire et de te savoir de passage ici. Ton idée des playlists sur le web est intéressante, je vais m'y pencher soon... Pour les journaux, j'avoue ne rien lire ou très très peu, Les echos plus souvent que Libé et de temps en temps, sinon, je préfère les médias étrangers, plus clairvoyants.

Ta remarque de fn est très pertinente. Parce que ce n'est pas parce que c'est ou aurait un air commercial que c'est bon pour la poubelle... C'est juste que ça m'a fait bizarre d'entendre des titres sur FIP, titres qu'on aurait pu entendre sur d'autres fréquences vraiment plus commerciales et que je n'écoute plus...

Écrit par : Laurenn | lundi, 12 mai 2008

si faire du "commercial" c'est servir sur les ondes la dernière soupe populaire à la mode alors là, oui, c'est dérangeant.
L'incompréhension semble venir du fait qu'une radio financée par les deniers publics (redevance) doit pour augmenter son taux d'écoute, entrer dans une démarche marketing en contradiction totale avec sa première philosophie, être différente!

Écrit par : nj | mardi, 13 mai 2008

-> Angie, j'ai effectivement trouvé qu'elle nous servait les derniers "tubes" à la mode, et ça m'a dérangé, car je ne la connaissais pas telle quelle !

En tout cas, ta dernière remarque est très juste. Je pense également qu'il est trop dommage qu'une radio financée par les deniers publics doivent entrer dans une démarche marketing afin de continuer de recevoir des deniers publics, sinon, c'est sa disparition... Snif ;-(

Écrit par : Laurenn | mercredi, 14 mai 2008

Les commentaires sont fermés.