Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 juillet 2008

Un peu de tout

Vous avez demandé Laurenn, me voici !

Absente, irréelle, présente, vivante, transparente, inerte, joyeuse, heureuse, souriante, triste ... tout va, tout vient, mais tout ne va pas aussi bien que je le souhaiterais.

Je ne sais pas d'où vient ce vague à l'âme que je sens monter, monter, en moi mais qui n'arrive/n'arrivait pas à sortir... et qui là, commence tout juste ;-)

Ouf car je préfère qu'il éclate là plutôt que demain au boulot, mais il est tellement intense et profond que je ne sais comment l'apprivoiser ni le faire éclater .. Si seulement, je pouvais me retrouver tout à fait, être cette fille si rigolotte que j'aimais tant...

Mais pourquoi, diable, diantre ça ne va pas toutà fait comme je veux ?

Attacherais-je (encore) tant d'importance aux regards/réflexions des autres ?
Est-ce les contre-coups de ce que je vis au boulot pas facile, facile ?
Est-ce le contre-coup de la rupture ?

En même temps, j'ai réalisé que je ne pourrais jamais me séparer de l'Alpyne, trop dur, à peine retrouvée, faut pas pousser Laurenn dans les orties non plus : alors, je me suis fait mon deal : "t'es pas obligée de virer tout le monde, tu en gardes certain(e)s et tu vois ce qui se passe"...

En plus, a priori, l'Alpyne n'était pas très d'accord avec le fait que je m'en aille complètement, et même Scat se fait davantage présent !! Serait-ce parce que j'ai râté involontairement un rdv la semaine dernière qui avait son importance pour lui et vis-à-vis du NML* ?? Peut-être...

En tout cas, une fois que je me suis avouée cela et que je l'ai accepté, j'ai été plus sereine.

Sauf que là, ben ça ressort à nouveau et que je n'arrive pas bien à le gérer, ce trop plein d'émotions... qui bat son plein au fond de moi...

Whaouh, je ne supporte plus FIP, c'est pour dire. Le froid qui s'abat à nouveau sur Paris me fait "suer", là, je me mettrais bien en plein soleil pour sentir sa chaleur, douceur, etc, etc...

Serait-ce aussi le fait que je fatigue tout simplement de tout ce remue ménage que je fais depuis au moins 3 semaines : dehors/hors de chez moi quasiment tous les soirs (resto, théâtres, concerts...)  ? La recherche d'appartements que j'ai tellement menée tambour battant commence à me fatiguer, je m'éparpille et je ressens le besoin de me poser... chose que je n'ai pas fait/ne me suis pas autorisée à faire ce we... Alors que j'en avais besoin et que j'aurais du... Même la micro sieste de cette après-midi n'a pas été très appréciée... C'est dire !

Enfin, après une fin d'après-midi sympa, retour sur les visites des apparts' de ces dernières semaines, je me sens bien car je réalise que j'ai encore des apparts' à visiter, y en a qui rentrent dans les agences et donc, à tous les coups mon bonheur n'est pas loin...

Et votre we, ça été ?? 

Commentaires

ben voilà, on a compris que tu avais besoin de vacances. courage, elles ne sont pas loin.
moi j'ai passé un dimanche pourri à ressasser plein de trucs. aujourd'hui ça va mieux grace à tes mails ;)

Écrit par : nie | lundi, 21 juillet 2008

-> Nie, effectivement, je crois que j'en ai besoin, je pensais pas en réalité, mais parce que je les ai pensées, ben, j'ai hâte qu'elles arrivent voilà tout !
Je vois que toi aussi t'as cogité et pas forcément sur des choses très gaies... allez, zou, on se retape le moral et on avance... Merci de tes emails aussi ;-)

Écrit par : Laurenn | lundi, 21 juillet 2008

Allez, faut avoir le moral, c'est la fête en Belgique !

Écrit par : G.Mike | lundi, 21 juillet 2008

Comme s'il suffisait d'un été pour être bien!
Les vacances c'est sûr, vont bien nous aider à reprendre le dessus.
Plus que quelques jours...

Écrit par : nj | lundi, 21 juillet 2008

-> G.Mike, ah oui, c'est loin d'être triste en Belgique... Ca me navre ce qui se passe, vraiment. Vous êtes un peuple tellement géniaux, tellement inventifs, généreux et drôles avec vos expressions belges en français dans le texte : j'adore ;-)

-> NJ, si l'été permet surtout s'il s'agit de "ta" saison de reprendre les rênes de ta vie, moi, je le ressens lorsque je m'allonge sur le sable et que le soleil dore ma peau, la réchauffe, je repense à pleins de choses... et ensuite je ressors revigorée.... Je sais que ça va marcher.... C'est bientôt les tiennes ??

Écrit par : Laurenn | lundi, 21 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.