Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 septembre 2008

Chimères

Il était vain le temps où je pensais, j’espérais un changement dans l’attitude de l’Autre.

Vainement espéré, vainement tenté ce rapprochement vers mars 2008, et toujours espéré qu’il puisse en être autrement, il n’en est et n’en sera jamais rien et jamais autrement, ce n’est que chimère.

Certes, vous pourrez croire que je suis fataliste, défaitiste et autres arguments, jugements, mais non et, comment vous dire, vous exprimer, le fond de ma pensée autrement ?

Dans moins de 10 jours, je retourne au NML*, pour de biens longs jours finalement.

Certes, ce voyage, je le souhaite ardemment afin de revoir l’Alpyne car elle me manque vraiment : je ne l’ai pas vue depuis le 14 juillet, je crois, je n’étais pas présente pour son anniversaire puisque j’étais en vacances et j’ai besoin de la serrer contre mon cœur.

Sauf que cela signifie également que je doive revoir cet Autre.

Si, jusqu’à cet instant, je n’appréhendais pas, un je ne sais quoi qui m’oppresse au fond de moi depuis qq heures est apparu.

Certes, je sais pourquoi également : la perspective qu’il ressente que ma vie est de couleur rose ou arc-en-ciel depuis qq semaines… et que je me sente heureuse, sereine, apaisée, et plus posée… [ça fait vraiment du bien car je retrouve des émotions que je ne pensais plus revivre un jour étant donné les changements que j’ai observés chez la gente masculine en particulier et pour ne pas la nommer… !] ; et le fait qu’il soit à nouveau jaloux de constater que je lui échappe d’une façon ou d’une autre… et tout ce qu’il pense, son inconscient qui s'exprime tellement fort et le fait que je ressente tout cela tellement...

[à suivre...]

Commentaires

tiens, je ne l'avais pas vu cette note, bizarre...
on dirait bien que tu as peur. j'imagine ta déception. mais au final au moins tu sais à quoi t'en tenir et agir en conséquence. tu es heureuse en ce moment, donc laisse de côté les gens cons et tourne toi vers ce nouveau bonheur.
plein de bises!

Écrit par : nie | mardi, 07 octobre 2008

-> Nie, merci de ta fidélité et tutti quanti... Je me suis aperçue qu'elle n'avait pas été publiée, erreur remédiée et cela fait que t'as l'impression de lire un truc, certes nouveau, mais qui date un peu...

Oui, je suis heureuse, ça c'est clairement vrai, et ça fait vraiment du bien tout cela...

Pleins de bises également

Écrit par : Laurenn | mardi, 07 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.