Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 octobre 2008

Décalée

Voilà, le mot est lancé, je me sens - à nouveau - décalée, en décalage et tout ce qui traîne autour de ce mot...

Le décalage a toujours été présent chez moi (en moi ?) ?! Peut-être. La chose dont je reste/suis persuadée est que le décalage vient toujours d'une forme de jalousie que j'attire, allez savoir pourquoi ?! Allez, j'vous l'donne en plein d'l'mille : je trop forte, évidemment, que croyez-vous !!! Non, mais, vous n'y avez quand même pas cru, dites ! Allez, on recommence, on repart de la case départ (cf jeu de l'oie) et je vous ré-explique ?

3, 2, 1, partez !

En ce moment, j'ai l'impression de tourner en rond tell un lion en cage et pas vraiment. Le boulot me donne du fil à retordre, des fois, ça va, des fois, pas. Là, j'en ai un peu beaucoup ma claque, mais faut que je vous explique : je dois demander à mon boss que le statut que j'ai actuellement ne me correspond pas et ça faut que je le fasse VITE et en DOUCEUR... et en ce moment, j'en ai beaucoup de douceur, mais là, l'hypocrisie de mon entourage professionnel me porte sur le système... et dixit un charmant monsieur, si je prenais cela tellement moins à coeur, cela ne me porterait pas tant sur le coeur... Donc, demain, je me mets au défi de le faire... Et puis, le reste, m'en fous : les gens ne changeront jamais de comportement, ni d'idées et s'ils blablatent sur mon dos, ben, tant pis pour eux et tant mieux pour moi, ma vie est géniale en ce moment, et toc !!!

L'autre truc qui me fait être en complet décalage est ma fatigue absolument ENORME ! Oui, et là, j'ai enfin compris tout à l'heure en y réfléchissant... C'est tous les ans la même chose, à chaque changement de saison, j'y ai droit, et voilà pourquoi j'aime pas ces demi-saisons (automne et printemps) car je suis à chaque fois sur les rotules, le corps ne sait pas comment s'habiller, se nourrir, je grossis car fatiguée (et stressée aussi, finalement), je mange bien plus que d'ordinaire... Une cata... Bon, le charmant monsieur visiblement ne s'en offusque point, ouf !!!

Mais cette immense fatigue me donne de réels vertiges, le genre de trucs complètement dingue, et me fait vraiment prendre conscience que je dois prendre soin de moi et de mon corps, ainsi que de mon alimentation... D'où un essai vers plus de fruits et de légumes : pour les fruits, ça va, pour les légumes, c'est plus difficiles, mais bon, en en ayant bien conscience, ça devrait marcher...

Et puis cette fatigue qui persiste (plus de trois semaines quand même) m'epêche d'aller aux cours de hip-hop et de yoga, heureusement que j'arrive à peu près à faire l'aller-retour à pieds au boulot et le roller du dimanche matin... Sauf que, tellement crevée, je n'arrive plus à faire mes longues marches en sortant du boulot - sauf ce soir, ouf !

Enfin, décalage car ma vie a changé et qu'elle a changé en mieux, plus gai et plus joyeux : entre les naissances qui m'entourent en ce moment et après les mariages de l'an dernier, il semblerait  qu'un vent de douceur et de bonheur souffle sur mon chemin de vie, plein d'attention et tout plein d'autres choses qui font que je vois la vie encore plus en rose que d'habitude, que je me pose 50.000 questions en moins qu'avant, que je deviens de plus en plus sereine et exigeante et que voilà...

Promis, je ne vous oublie pas, je vous lis toujours d'ailleurs...

Commentaires

finalement, on est tous décalés en ce moment non? je t'envoie plein d'ondes positives! bisous!

Écrit par : nie | mardi, 28 octobre 2008

-> Ma Nie, je te remercie de ces ondes positives et te les retournent également... La santé est-elle meilleure ?

Pleins de bises

Écrit par : Laurenn | jeudi, 30 octobre 2008

euh 23 octobre, mon com est aussi un peu décalé.
Parfois ce décalage est bénéfique, il nous permet de faire le point notre vie.

Écrit par : nj | dimanche, 02 novembre 2008

-> NJ, 3 nov, le lendemain de ton comment', je partage ce que tu exprimes : le décallage nous permet effectivement de faire un point sur le temps qui vient de s'écouler... Dur, dur, parfois...

Écrit par : Laurenn | lundi, 03 novembre 2008

Allez, j'en rajoute aux décalages ;-)
Te biles pas trop Laurenn, c'est ça qui nous tue, le fait de trop s'en faire. J'suis assez décalé, fatigué, et chez nous, on est tous passé par un bon coup de fatigue qui nous donne envie de ne rien foutre. Heureusement, dans ces cas-là, je pense au coup de pied au culs que Nie dispense généreusement ici et là... et ça me remet d'aplomb ;-)

Écrit par : G.Mike | mardi, 04 novembre 2008

-> G.Mike, oui, t'as entièrement raison, ça bouffe la vie de trop s'en faire... Mais qu'y peut-on si on est "formaté" de la sorte ?? Ce n'est pas de la fatigue me concernant ou alors je suis fatiguée de devoir me battre avec des gens pas agréables, gentils...

Les coups de pieds de Nie ? Je les trouve sympa et elle les distille avec parcimonie... Je comprends que cela te remette d'aplomb !!

Écrit par : Laurenn | jeudi, 06 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.