Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 août 2010

Transmettre

L’autre jour, je faisais le ménage et j’ai les larmes qui me sont montées aux yeux. Je vous explique. Non ce n’est pas le ménage qui me fait cet effet là, ce n’est pas non plus de me lamenter sur ma conditions de femme lorsque je le fais [parce qu’en plus, c’est un truc que j’aime faire, la sensation de se défouler (bref le sport que je n’ai pas pu faire, par exemple) et surtout, le fait d’avoir les félicitations après (ça se voit et en psychologie, c’est du bonus en live !)]

 

Bref, je commençais à renifler et j’ai pensé à la notion/valeur « transmettre », et plus particulièrement, ce que je vais transmettre à mes (futurs) enfants. Ma mère, finalement, m’a transmis des choses, pleins. Je sais car je l’ai vue faire et mine de rien, j’ai appris en regardant. Je m’en aperçois seulement maintenant et c’est un sentiment très très fort, que je peine à expliquer.

 

Mes parents ont plus de 60 ans, je les sens vieillir, ça me peine, même si je les sais en bonne santé. Je réalise que la vie est courte que les enfants à venir, j’aimerais qu’ils viennent bientôt (même si j’adore la vie que j’ai avec LUI, nous deux, c’est tellement chouette) car je voudrais que mes parents y mettent leur empreinte (comme mes grands-parents ont fait pour moi) et je voudrais qu’ils aient le temps de leurs transmettre des choses/valeurs qui leurs tiennent à cœur.

 

Cela me fait penser à la question chère à Anne Ancelin Schutzenberger qui a fondé la thérapie du transgénérationnel.

 

 

Commentaires

Lauren suis mes conseils dis leur combien tu les aimes, chéris les embrasses les car le temps passe si vite et les regrets sont la pire chose au monde crois moi !

Écrit par : Jipes | jeudi, 12 août 2010

Jipes, merci de ton gentil conseil, c'est ce que je fais depuis 2004, l'année où j'ai présenté mon Barreau. Sauf que dans la famille, on n'est pas à se dire ce genre de chose, comme si elles étaient trop intimes ! Les effusions ne sont pas leurs points forts, alors que je trouve cela tellement beau.. Ils me disent que j'en fais trop, je pense que je fais tout juste ce qu'il faut.. On est différent, voilà tout.

Écrit par : Laurenn | vendredi, 13 août 2010

Les commentaires sont fermés.