Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 mai 2007

Pourquoi les arcs-en-ciel ...

... se lèvent à l'Est ?

Je pose la question, je me pose la question...

J'ai toujours été émerveillée de la beauté des arcs-en-ciel. Ils m'ont toujours fasciné et mise en émoi profond... Je n'ai jamais pu décrocher mon regard d'eux lorsqu'ils apparaissaient, et je les cherchais toujours lorsque la pluie se mêlait au soleil.

Et puis, l'été dernier, je crois, sur le balcon face à la mer, je contemplais l'île qui s'offrait à mes yeux, juste devant moi : et là, plusieurs évidences se sont faites à moi :

  • les arcs-en-ciel apparaissent plutôt l'après-midi
  • il doit pleuvoir avec des bonnes gouttes de pluie
  • le soleil doit apparaître à l'opposé de la pluie
  • et zou, le miracle de la nature a lieu : le voici !

medium_arc_en_ciel_12082006.jpg  

Puis, vous aurez remarqué qu'ils se découpent du gris de l'orage ou du ciel gris, gris-noir...

Et donc, vous aurez aurez remarqué qu'on les voit plutôt à l'Est !

Et moi, je trouve cela fantastique ce don de la nature. C'est une pure beauté qui me fait rêver et fait frissonner l'échine de mon corps.

Mais je regrette à ce moment là que mon appartement soit plein Ouest ! 

Qu'en pensez-vous ? 

vendredi, 25 mai 2007

Looking for a wedding dress !

Minute mode, légère !

Oui, vous avez bien lu, je suis à la recherche de la petite robe de mariage, mais pas pour le mien (où se cache ma petite moitié ??!) ... !

Donc, je disais, la petite robe de mariage qui "tue" pour les deux mariages qui ont lieu en septembre : l'un dont je suis le témoin, et l'autre, je ne le suis pas, mais il se déroule en Italie, alors, hors de question de ne pas être jolie, archi jolie !

Alors, j'en appelle à vous qui me lisez, si vous avez des suggestions, idées, elles sont les bienvenues !

Donc, on récapitule : je recherche une jolie robe, qui soit jolie et classe, dans laquelle je me sente à l'aise, et que je pourrais reporter. Je ne veux pas avoir archi chaud dedans, mais on ne sait pas le temps qu'il fera mi septembre, hein ??!! 

J'ai déjà éliminé Comptoir des Cotonnier, mais ai peut-être trouvé chez Tara Jarmon : petite robe style empire, avec petites manches rigolottes, un peu robe à smock, découvrant légèrement et joliment la poitrine... encore faut-il trouver ma taille (j'ai essayé en 36 et c'était un peu serré) !! 

Un peu comme ça, quoi !

medium_Robe_empire1.jpgmedium_Robe_empire2.jpgmedium_Robe_empire3.2.jpg

 

Merci d'avance de votre aide ! 

mercredi, 16 mai 2007

Elle ne peut pas fuir ...

... elle doit se battre pour avancer ...

Je ne sais pas si cette phrase me correspond, mais je ressens qqch de vrai dedans....

Le nombre de fois, où, désespérée, la gorge serrée, je regardais le film de ma vie passée, ce passé tout proche qui m'a tant meurtri, mais qui m'a permis d'avancer, justement, parce que je n'avais finalement pas le choix : pas le choix de faire marche arrière, sinon mourir, pas le choix de me reposer sur mes lauriers car le passé m'aurait avalé dans les souffres de l'enfer, pas le choix de me retourner, et encore moins de regretter...

La seule solution était de me battre, comme elle, me battre pour avancer, me battre pour me sauver de ces griffes, me battre pour me re-trouver, me battre pour exister en fait, me battre pour mon futur...

Et là, maintenant, c'est le soleil, le soleil partout dans ma tête, dans mon corps, la légèreté de tout, la sérénité en moi, le déliement du corps, de l'âme et du coeur...

Et le we passé, assise à la terrasse sur l'île de ce lac italien, j'ai vu, j'ai vu ce miracle arrivé.

Eblouie par ce soleil lumineux, je me suis réveillée sur ce nuage gracieux, emporté par le mirage, tel un rêve, mais la réalité m'a rappelé loin de cet imaginaire pour me faire contemplé ce rêve éveillé. 

Le souvenir de ce choc esthétique m'a laissé d'humeur rêveuse, un brin évanescente, mais lumineuse, je ne me retourne plus vers ce passé douloureux, je suis dans ma lumière...

samedi, 12 mai 2007

Parlo Italiano ?

medium_1.jpg

Non encora ;-)

Allez, je vous écris en français maintenant parce que, même si j'A.D.O.R.E. cette langue (Mon Dieu, dès que je l'entends, je fonds, vous savez comme Wanda dans le film "un poisson nommé Wanda" ??)..., je ne l'ai jamais apprise (et pourtant, j'aimerais bien !)...

 

 

 

 

medium_3.2.jpgAlors, petite devinette : je fais un A/R éclair demain dans la journée dans ce pays... mais où au juste ??

Quelques photos pour vous aider !

 

 

 

medium_6.2.jpgA vos claviers et commentaires !

 

 

 

 

 

 

 

Bises à tous et bon we ;-)medium_9.jpg

vendredi, 04 mai 2007

Serial dépenseuse !

Six mois sans marcher, sans pouvoir me déplacer sans ces béquille de M.... ? Envie de renouer avec une certaine légèreté ?
Depuis que mes pieds refoulent le bitume parisien, j'ai repris mes activités sportives petit à petit et j'ai aussi recommencé à regarder les vitrines des magasins de Paris ;-) Et ça donne des dépenses pas possibles, bref, je découvre ce que signifie être à découvert dès le 5 du mois !!
Moi qui savait si bien les gérer ces sous !! Mais c'est quand même "gênant" de ne pas comprendre où passent ses sous... non ? L'impression de ne pas être une adulte qui saurait gérer sa vie aussi, ça fait un peu bizarre !!
Alors, ok, je sais que c'est temporaire, que cet état de tout dépenser est conjugué à la façon de se sentir re-vivre ; renforcé par le fait que je n'ai "rien" fait pendant ces six mois d'arrêt forcé, bref, lorsque tout a recommencé à fonctionner, j'ai recommencé ce que je faisais avant... et le compte en banque n'a pas été le seul à "trinquer"...
Je vous le donne en mille : j'ai recommencé à aller aux cours de gym trois par semaines, mais le corps n'a pas suivi, forcément, c'était prématuré : alors, je suis tombée malade !!
Mais le porte-monnaie continuait son bonhomme de chemin.
Et j'ai repris les sorties, mais là encore, c'était prématuré, et donc, je me suis écroulée de sommeil : sur mon lit, dans le train partout où je pouvais récupérer ...!!
Mais le porte-monnaie continuait son bonhomme de chemin.
Bref, une envie de rattraper le "temps perdu" (il n'en était rien, pourtant) et j'ai un temps dispersé mon énergie pensant pouvoir renouer avec tout mon univers précécent sans "entorse"...
Mais, je m'étais trompée.
Les choses sont définitivement plus simples et plus faciles finalement : il faut que je me fasse confiance dans ce - nouveau - rythme qui m'est propre, et aussi que j'accepte que le temps de vie précédent que je pensais mien, ne me correspond pas/plus, ne m'a en fait jamais correspondu, et que le temps que je vis maintenant, que je comprends chaque jour davantage, la sagesse, qqpart, est d'évidence et me va bien...
Et finalement au grand étonnement des gens qui - pensaient - me connaître (voisins entre autre !).
La serial dépenseuse se calme : elle ne court plus partout, elle refuse de se brusquer, de voir les gens qui courent autour d'elle, elle refuse que les gens lui marchent sur les pieds etc, etc :-)
Parce qu'au milieu de cette sérénitude qui s'installe profondément, lentement, sereinement, il y a la certitude que cela me convient comme un gant tout en réalisant que les choses les plus intimes qui soient me conviennent vraiment bien -enfin ! (salsa, yoga, stretching, musique, zen, zen, zen... et je crois malheureusement, le théâtre en arrière, arrière plan... mais peut-être est-ce trop tôt ?)
[Et je ne sais pas pourquoi mais je me sens me poser sur une branche, calmement posément... et les bénéfices de cette attente, ce positionnement, ce calme en moi entraîne des bénéfices immédiats (jobs, rencontres, amis)... J'adore cet état de l'être, vraiment !]

jeudi, 19 avril 2007

Mummy

C'est un sujet cher et sensible, mais avec lequel j'apprends à vivre un peu mieux chaque jour, heureusement.

Passé le temps de la rancoeur, de lui en vouloir alors qu'elle ne pouvait faire autrement, et qu'elle a essayé de faire de son mieux ensuite, ça laisse un grand vide au fond de soi, des cicatrices, des états physiques pas évidents à gérer - parfois - et beaucoup de manques à comprendre pour être à même de vivre, tout simplement !

Ca laisse aussi des traces d'écorchée vive, de goût de vie sur les lèvres, d'une façon tellement intense d'être, d'exister que le regard est d'une profondeur magnétique, tel le fond des océans.

Ca rend à la fois forte et tremblante, mais aussi pleine de courage, de force de caractère, de sensibilité à fleur de peau, de peur, d'indécision, de réserve, de ne pas savoir comment faire/réagir parfois, de décision, d'envies, de désirs, de volontés...

Des fois, une rage dévastatrice, une énergie phénoménale, intemporelle, irréelle.

Et maintenant, de plus en plus souvent, la joie, le bonheur au fond de moi inter-agissent, et je suis propulsée en pleine lumière...

[étrangeté de la vie : des compliments de part et d'autres foisonnent, spontanément, des hommes surtout, d'ailleurs, le nouveau prof de salsa, mon voisin de bureau, des anciens copains que je retrouve avec mes sorties salsa, des ex-amants !

Bizarre, mais belle la vie] 


dimanche, 04 février 2007

Le vrai premier rhube de l'hiver

... est là ! Oui, je sais, ça peut paraître ridicule d'en parler, mais en réalité, il s'agit comme d'une victoire. 

Je m'explique :

Depuis environ 30 mois, je me soigne avec des plantes, des tisanes, des remèdes de grand-mère, des huiles essentielles, de la phytothérapie, de l'homéopathie, bref le max de trucs naturels pour renforcer ma santé et ne plus devoir subir les attaques des microbes soignés à grand renfort d'antibiotiques que j'ai beaucoup pris à un moment donné...

Si les débuts ont été difficiles : le corps a du mal à se défendre des agressions et un bête rhume met au moins 15 jours à se soigner avec les éléments naturels ... maintenant, je sais comment m'y prendre pour que le machin passe aussi vite que possible, et je sais comment enrayer les symptômes...

Si cela passe une dose maximum de vitamine C, parfois, je rajoute ma tisane anti rhume qui a laissé des souvenirs rigolos lors de mes 30 ans, j'avale des comprimés de zinc, je fais des inhalations à base d'huiles essentielles d'eucalyptus, de romarin, je prends des comprimés de ginseng... Et généralement, ça passe... En plus, comme j'ai un joli teint à ce moment-là, les gens ne se rendent pas compte que je combats la maladie..!! et au téléphone, on a toujours la sensation que j'ai la pêche, drôle, alors que je me traîne...!!!!!

Sauf que depuis hier, malgré tout cela, rien ne va plus vraiment ! Le rhume a l'air de vouloir s'accrocher à mon organisme et résultat, ça oscille entre une rhino/otite/angine/grippe/rhume... Bref, je sais pas très bien ce que j'ai !

Sauf que si c'est sérieux et que ça dure, je risque de devenir +/- aphone ! Et si je ne m'en rends pas bien compte, les gens qui m'entendent s'en rendent compte ! [Et ce n'est pas ma conversation professionnelle de l'autre jour et celle avec mon conseiller bancaire qui diront le contraire...!!]

Ma voix un peu rauque m'amuse, mais me fatigue aussi !  

Verdict : lundi matin.

Mais pour rien au monde, je ne lâcherais mes traitements naurels, car ils me font beaucoup de bien... Ben oui, victoire car pas malade depuis le début de l'hiver...;-)

A moins qu'il ne s'agisse d'une otite, et là, j'irais voir mon médecin... car ça fait maaaal

dimanche, 28 janvier 2007

Taratata... Vincent Delerm & Cie ;-)

Au hasard de mon WE,
Au hasard de mon parcours sur le web,

Des choses sans importance,
Des mouvements de balance...

Le coeur qui se meurtrit
Des prochains jours finis...

Espérer que les jours anciens
Et les jours prochains

Ne me feront pas chavirer
Et que mon coeur ne se mette à pleurer...

 

Le blues de la semaine prochaine

lundi, 22 janvier 2007

A vaut K : c'est fini !

Ca vous dit qqch ? Qq souvenirs, des réminiscences ?

Moi, oui !! Je ne sais plus où j'ai rencontré ce nom de code, mais ça devait être pendant ma période scout, periode qui ne m'a pas forcément hyper plu, soyons clair !

Oui, parce qu'être chef d'équipe, oui, pourquoi pas, mais devoir gérer 4 filles toutes plus différentes les unes que les autres, c'était pas gagné, mais nous avons remporté plusieurs concours, celui de cuisine, les olympiades, bref des trucs sans importance dans la vie réelle, mais qui en prennent une toute autre dans la vie d'une scoute !

La période scout m'a fait connaître ce nom de code qui a aujourd'hui une tonalité particulière... Oui, d'autant plus particulière qu'elle marque la fin de mon aventure chez eux, aventure que j'ai supporté 5 mois, et qui m'a permis de me dire que je ne pourrais, j'espère jamais plus, re-travailler avec eux, voire même les rencontrer !! Et qui met aussi un terme à un projet professionnel (mais en était-ce vraiment un, finalement ?) d'en être une ?

Et voilà, comme cela vous savez, vous savez que ce monde-là c'est FINI, c'est FINI... C'est la phrase que je répète, me répète à l'infini depuis, depuis, qq jours déjà ! Je reprends les mots de D, D qui est retournée à Glasgow et qui me manque !! 

Oui, c'est FINI, FINI, et dès lundi, je commence autre chose, qqch de différent, avec, je l'espère, plus d'intérêt, de responsabilités, d'intéligibilité .... qqch qui me changera - un peu - la vie ?

Peut-on vraiment trouver un job dans lequel on s'épanouisse vraiment ? Moi, j'aimerai bien.  Je sais déjà ce vers quoi je souhaiterais tendre, seulement, c'est un peu prématuré et j'ai pas tant d'idées que cela...;-(

Alors, en attendant, j'essaie d'aller vers des gens qui me semble correspondre à ceux avec lesquels j'aimerai bien travailler, voilà...

Parce que les "A vaut K", ce n'est plus la peine ! Assez d'hypocrisie, assez de minauderies, assez de mauvaise foi, assez de stress, assez de "m'as-tu vu ?", assez de "j'me la pète plus haut que mes talons de 10 cm" (désolée de cette vulgarité), assez de ces regards désaprobants, de ces remarques destructrices, de ces absences de compliments, de ces frustrations intellectuelles, de ce dénigrement constant...

Il aura suffit que je dise "je m'en vais", comme Cali, pour que la Prada suffoque sur place, incrédule qu'elle était... Elle n'aurait jamais pensé qu'un salarié puisse tourner les talons aussi facilement alors que le cdi avait été signé qq semaines plus tôt... Mais oui, ma p'tite dame, si les employeurs peuvent rompre une période d'essai, les salariés aussi peuvent le faire !! Peut-être est-ce inhabituel, mais cela arrive !! Et toc !

La sensation qui m'accompagne depuis ce jour béni est la légèreté du corps, de l'âme et du coeur : parce que mon corps m'a remercié d'avoir pris cette décision, j'ai fait pleins de choses que je n'avais pas pu faire depuis, entre ce boulot archi prenant avec des horaires, finalement à la noix, une entorse me faisant tourner en rond chez moi...

Mon âme s'est apaisée, je redors d'une façon phénoménale...

Mon coeur est  tout prêt à faire et continuer de vivre de nouvelles aventures qui n'ont pas manqué d'être cette semaine !!

 

mardi, 09 janvier 2007

La petite douceur du milieu de la semaine ...

Et pourquoi pas finalement ?

mercredi, 06 décembre 2006

Et vous, vous faites quoi ... à Noël ?

Question à 150.000 €, enfin, me concernant...

Je vous propose un mini sondage ! Ca vous dit ? Allez, on va s'amuser un p'tit peu !

Et vous, vous faites quoi à Noël ?

  1. Vous allez retrouver votre famille (parents, cousins, frères, tantes, oncles, grands-parents, soeurs...)
  2. Vous partez en vacances avec votre famille (cf ci-dessus)
  3. Vous serez dans l'avion, dans le train bref, en transit de voyage
  4. Vous partez seul(e) en vacances
  5. Vous partez en vacances dans un club de vacances ou autre ;-)
  6. Vous serez avec votre petit(e) ami(e) rien que tous les deux
  7. Vous partez avec votre petit(e) ami(e) rejoindre sa famille
  8. Vous emmenez votre petit(e) ami(e) dans votre famille
  9. Vous serez vraissemblablement seul (e)
  10. Vous partez avec votre petit(e) ami(e) en vacances
  11. Vous participer aux restos du coeur ou toute autre association
  12. Vous partagez cette journée avec des ami(e)s comme vous
  13. Vous serez au fond de la piscine pour essayer de battre -encore- un record
  14. Vous serez sur la piste du Latina essayant de vous rappeler qq passes de salsa ou de tango
  15. Vous serez au resto avec qui vous voulez !
  16. Vous n'aimez pas cette fête
  17. Vous serez au stade en train d'entamer votre enième tour de piste en vue de la préparation du semi-marathon de Paris
  18. Vous ne savez pas encore mais vous allez vite trouver après les résultats de ce sondage ;-)
Merci d'avoir répondu !

mercredi, 29 novembre 2006

CDI or not CDI ...

The point is : the temporary work is at its last days... I would sign a open ended agreement next week, if only my lawyers decide they would like to keep me there...

But that may no be that sure as they complain, for only one thing... which is quite ridiculous, as you will notice ... I have been really late at work four times... and I always managed to do my job and to stay longer the times I was late...

So, what's the matter ? The matter is I don't have any answer now, and I am starting being fed up with this attitude !

Of course, the "Prada" is nicer with me since last week, but the other stupid lawyer girl (SLG) is always asking questions or giving me some work where she can have all the control in, ie, she criticizes everything, and her critics are mostly personal and not that much professional...

Voilà qui donne à réfléchir et me fait penser que je pourrais éventuellement envisager de les laisser en plan la semaine prochaine ... ie refuser le cdi ... !

Of course, I know, this is not the best choice for me to do, because, that means, I would be workless again, and that's no so bad to have a job now as I have still difficulties to walk without one crutch in the street.

But I am really fed up with people like the Other.. Indeed, people who are hypocritical and particularly person who is bad faith...

Help me to undertand... 

Et ça, ça serait pas une chanson de Depeche Mode, d'ailleurs ??!!! 

jeudi, 23 novembre 2006

De l'autre côté du miroir

Alice in Wonderland, ça vous dit qqch ?

Moi, je me souviens du lapin qui disait qu'il était toujours en retard, et du chat qui apparaissait et disparaissait sans cesse, perché qu'il était dans un arbre !! Et également, des cartes mobiles...

C'était fun ;-)

Dans Laurenn Wonderland, ça pourrait resembler à ça : un sourire aux lèvres, des larmes -souvent de bonheur- qui coulent le long de mon visage en écoutant la musique en boucle sur l'Ipod vissé sur les oreilles (y a vraiment des choses qui ne changent pas !!), l'émerveillement de découvrir des nouveaux mots, des nouveaux auteurs, des nouvelles lignes de poésie, de théâtre, savoir que je crée des choses comme cela, intuitivement, sans réfléchir, avec une "déconcertante facilité"...  

Et dans la real life, ça donne ... à peu près la même chose ;-) !!

Bah oui, je reste moi, je suis moi dans la plupart des circonstances...
 

Et donc, passer de l'autre côté du miroir, transformer mon regard épanoui par ton sourire, cet éclat de rire qui me fait fondre, participer à cette folie humaine, à ma folie créatrice et passagère qui me caractérise, prendre le temps au temps, l'espoir, tel Phénix, renaît de ses cendres, tout se remet en place telle la Tour, même penchée à la Pise, tient debout, fermement ancrée dans le sol, et le vent ne l'a fait pas faiblir...
 

Passer de l'autre côté du miroir, toute seule, ou avec Toi plutôt, attraper ta main au vent, le temps que tu réalises et que tu serres la mienne en retour, qu'ensemble nous franchissions les cascades de la Vie, que nous parcourions tous deux les sentiers du bonheur...

 

Etre heureux, tout simplement ...

samedi, 21 octobre 2006

Quand je m'énerve...;-)

Je me suis énervée l'autre jour. Oui, ça m’arrive, pas souvent, mais là vraiment., ils exagèrent ! 

Forcément, le NML est concerné, évidemment, comme dirait France Gall… Mais ça faisait longtemps !! 

Ces batailles qui ont été les miennes, ont duré, duré et reviennent de temps en temps… 

Que dire de tout cela ? L’Alpyne et l’Autre ne seront jamais comme je souhaite qu’ils soient, et je ne serai jamais comme ils voudraient que je sois, surtout pour l’Autre… 

De cette vérité qui m’a tant fait souffrir car je me suis perdue, je me suis cherchée et enfin, cet été, je me suis retrouvée…. Il était temps !! 

Tout part de là, le commencement de tout (cf The Smashing Pumpkins, BO de Batman & Robin, the end is the beginning is the end)… 

Se chercher à travers le regard des autres, des gens qui nous ont vu grandir, qui nous ont les premiers jugé, qui nous ont supporté dans le sens anglais (cher également à l’Autre…), tout cela m’a blessé, m’a perdu, et a été particulièrement douloureux… 

  • Tant de reproches supportés pour me faire croire à ma Vérité, qui n’était pas mienne mais leur,
  • Tant de nuits agitées, sans sommeil, perturbée que j’étais par ces délires humains,
  • Tant de larmes versées car passées à chercher qui j’étais, qui je suis….
  • Tant de choses à comprendre,
  • Tant de gens rencontrés pour savoir qu’ils ne me correspondront pas, et tant de choses encore…

Réaliser cet été que je suis redevenue MOI, que je me suis retrouvée, que je serais toujours telle que je suis, que je me suis manquée et que je suis heureuse d’être qui je suis… 

Et qu’en l’écrivant de plus en plus ici (et navrée de vous agacer avec ces posts de ce goût), je me dis que je suis fière d’avoir continué à me battre pour une juste cause… 

…la mienne, tout simplement… 

A vous tous qui me lisez et qui essayez de comprendre qui je suis, les déserts que j’ai pu traverser, la solitude presque extrême de mon passé, seule parmi tant d’autres, anonyme et étrangère dans mes réflexions tellement personnelles, mais finalement pas si idiotes, a-temporelles ou non pertinentes… 

La seule personne qui avait tout compris n’est plus là depuis si longtemps, et me manque terriblement….Mais, elle avait compris que si j’écoutais mon cœur, je serais moi et j’adviendrai. 

Ce qui m’a aussi sauvé a été la musique et l’écriture, vous vous en sauriez douter ;-) 

Et aujourd’hui mon cœur est heureux et léger d’être là où je suis, de croiser la route de personnes chères, et d’arriver à refaire confiance à la Vie…

dimanche, 17 septembre 2006

Job, la suite...

Y a des bonnes nouvelles qui circulent en ce moment sur ma planète ... job :-)

Eh oui, ma mission d'interim est prolongée pour un mois. Je suis contente, ils sont contents de mon boulot, et sont gentils, je crois ...

En fait, ils se rendent bien compte que mon entorse ne me permet pas d'être aussi efficace que je le souhaiterais, et donc que le classement n'avance pas, mais le reste si...

Youpi !

Et puis, on a remis les choses à plat avec l'autre assistante pas gentille avec moi, donc là ça va aussi,

Ouf !

Donc, ce ne sont que des bonnes nouvelles...

La prochaine bonne nouvelle, ce serait que mon pied/ma cheville arrête de me faire aussi mal... Y en a marre d'avoir les larmes aux yeux vendredi et mardi soir dans le bus....