Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 décembre 2006

My happy birthday ... soon

...

Il arrive, à grand pas, et plus la date se rapproche, plus je suis frêle !

 

Je suis impatiente de savoir à quoi va ressembler cette journée, si je vais avoir des jolies surprises, qui aura pensé à moi (!!), et puis que va t'il m'arriver avec cette nouvelle année qui s'accrochera à moi et ne me lâchera pas de sitôt ??!!!

 

Pourrais-je toujours autant manger du chocolat ?!

 

En fait, je me souhaite juste d'arriver là où je souhaite aller, être heureuse, connaître des merveilles de bonheur dans ma vie, réaliser mes rêves, et voilà !

 

Ah si, j'ai quand même pensé à ce que je pourrais recevoir comme présents... 

 

 

mardi, 21 novembre 2006

Je veux marcher ;-)

Oui, zavez bien lu ! J'ai besoin de me dépenser un peu, de retrouver mes sensations physiques dans la marche ou la rando... Ca me MANQUE...

J'ai envie de marquer mes pas dans Paris, dans ses jardins, de sentir l'air léger, le petit vent jouer avec mes cheveux, écouter mon Ipod ...

La condition précaire dans laquelle je me trouve et avec laquelle j'ai appris à vivre depuis maintenant trois mois, me livrent finalement complètement à moi-même.

Accrochée de plus en plus à cet engouement virtuel, j'ai peur de me laisser entraîner comme tant d'autres par cette sphère virtuelle où la réalité est plus feutrée, mais également biaisée, et je sais pertinement qu'elle n'est que le reflet partiel de la véritable réalité.

J'ai passé tant de temps à trouver ma réalité, alors ce n'est pas ici que je vais retomber dans de vieux et lointains démons...

S'ils me sont salutaires aujourd'hui car je me crée mon univers, ma bulle, mon cocon, ils ne doivent en aucun cas transparaître dans le cadre professionnel, et encore moins au NML...

Vaste et terrible NML en fait ;-)

Attaquée de toute part par ses avides regards, regards qui me fusillent le cerveau de toute part, qui veulent percer les mystères qu'entourent mon corps, mon âme, mes pensées, mes paroles qui les interloquent, les fausses pistes que je donne pour qu'on me laisse tranquille, l'envie de devenir invisible, et ne plus être à cette éperdue recherche de reconnaissance qui m'a fait tant souffrir et me perdre aussi....

Maintenant, tout cela est bien fini, la page s'est tournée cet été et je n'attends plus rien de ce NML, j'en suis devenue indifférente, même si je m'en exprime dessus ici de temps en temps... ;-)

Cela ne change pas pour moi ou en moi, l'évolution de la réflexion là-dessus me permet d'avancer pour moi-même et sont très personnelles, bref mon monde à moi, le Laurenn Wonderland, ma Bulle...

Welcome back homme :-)) 

mardi, 31 octobre 2006

In my office...

Si je vous dis que "j'applique" la vie Lauréenne dans ma professionnal life, ça vous parle ??

Je récapitule pour les nouveaux ;-)

Arrivée début septembre en béquilles et attellée (!!!), j'étais "cloîtrée" au fond du couloir, vraiment à l'écart !

La "Prada" avait tout fait pour que j'intègre la "fourmillière", histoire que je sois plus proche du centre névralgique des photocopieuses ;-) et de mon équipe ... Bref, beaucoup plus sympa !

Sauf que l'autre assistante, Falcoche, ne voyait pas d'un bon oeil cet installement qui sentait (bon) l'invasion de Laurenn Wonderland petit à petit.... Alors, elle a fait tout pour que ça change...

 

... Et ça a changé, ...

 

Mais pas dans le sens qu'elle escomptait...  dans le mien ;-) Youpi ! 

Ca donne que j'ai déménagé à nouveau mon bureau mais pour un endroit définitif ... de la mort qui tue !

J'ai hérité de la -très belle- salle de réunion qui s'est vue transférée dans l'endroit où je me trouvais à mon arrivée (youpi !).

Et donc, j'ai un bureau quasiment aussi grand que celui de la chef en personne (!!!!), bureau qui fait la jalousie de Falcoche et l'autre assistante sans personnalité et des envieuses (qui puis-je ??), mais qui fait surtout ma Joie !!

J'ai le bonheur d'avoir un coin de ciel bleu depuis ma fenêtre, d'avoir la clareté du jour sur moi et le rayon du soleil d'hiver en reflet sur mes cheveux ambrés...

Tout le monde le trouve "top" ce bureau, et je suis prête à parier qu'il va trouver son coin de sérénité et de quiétude très vite...

 

Vous pouvez me faire confiance... 

mardi, 17 octobre 2006

Bruits de couloirs...

Ma boss s’habille en Prada, vous vous souvenez ? Je pensais juste faire un titre un peu délire sur un sujet léger, mais je me suis aperçue qq jours plus tard qu’elle arborait effectivement un sac Prada, rouge qui plus est !!!

La vie professionnelle de Laurenn est un spectacle vivant, un théâtre à la Shakespeare, une comédie si on prend le recul ultra nécessaire… 

La Prada en question est en plein marasme amoureux (ie, elle divorce de son Jules). Je comprends qu’elle en souffre, mais faire passer toutes ses crises d’humeur sur moi, non, je suis pas d’accord… 

Donc, « régulièrement », enfin, lorsqu’elle commence à monter sur ses échasses à mon égard, je la remets gentiment à sa place… soit, dans son bureau ! Oui, je ne manque pas d’humour, vous conviendrez ! 

Elle se mêle de tout ce qui se passe à notre étage, veut tout savoir de la vie des uns et des autres, et s’implique à l’extrême… Elle aimerait faire pareil avec moi, mais non, je ne suis pas d’accord…

Je me protège comme je peux, je me protège d’elle et de l’autre assistante un peu beaucoup envahissante qui parle très fort, bouah ! 

Elle a un côté complètement à côté de la plaque qui me fait halluciner et hurler de rire…

A 33 ans, elle déjeune avec son papa (daddy chéri ou selon Marilyn Monroe, « My heart belongs to daddy… »), jusque là, rien d’anormal… sauf, peut-être, que ce dernier lui offre une méga paire de bottes d’un créateur dont j’ai oublié le nom tellement j’étais dépassée par cette futilité ambiante…. Qui caractérise souvent les gens qui sont à l’Ouest… 

Vous connaissez peut-être ce créateur ?? Il prête ses accessoires dans de nombreux films au cinéma… la semelle de la chaussure est rouge…

Je m’en vais regarder d’un autre œil les films, maintenant…. !!!! 

Quand je vous disais que la Prada s’habille en rouge…

PS : je ne suis pas jalouse de ses bottes, j'ai déjà les miennes ;-)

mardi, 03 octobre 2006

Je n'ai pas les pouces verts...

Avez-vous lu, lorsque vous étiez plus jeune, un livre qui s'appelait, Tistou les pouces verts ? Si oui, alors, vous savez de qui je parle, sinon, ben, je vous le résume en deux mot, histoire que vous ne soyez pas largués...

Il s'agit d'un petit garçon, Tistou, qui n'aime pas l'école et se découvre un don, celui d'avoir les pouces verts. En fait, son don est un don de la nature car il fait tout pousser là où il le souhaite : il lui suffit pour cela de "planter" ses pouces dans la terre et de décider ce qui y poussera, et ça pousse tout seul. Vu comme cela, j'ai l'air un peu cruche. Eh oh, je vous rappelle qu'il s'agit d'un livre que j'ai lu plus jeune et donc, que ça ressemble plus à un conte qu'à autre chose.

Et dans la vraie vie, ça donne ça : Tistou a le pouces verts, et  moi, moi, j'ai pas les pouces verts du tout, ah non. C'est d'une injustice, je vous dis... C'est odieux de ne pas avoir un seul talent, mais vraiment pas dans cette catégorie... J'vous jure.

Ca me désespère et me rend triste. Ben oui, à chaque fois qu'on m'offre des plantes, c'est un super stress... Je me dis toujours, mais combien de temps vas-tu tenir, petite ? Un fleuriste, à qui je contais mes mésaventures, s'est cru intelligent de me dire que "vous devez faire partie de la catégorie de ces femmes qui arrosent trop leurs plantes...", vous savez comme Vincent Delerm et sa catégorie Bukowski....

Et toc, prends-toi ça en pleine figure ! J'étais tellement sur...prise que j'ai rien trouvé à rétorquer.

Non, mais, y se gêne pas celui-là, il me fait suer, clairement ! Car y en a marre de ce genre d'homme qui projette à tout va en pensant tout savoir d'emblée sur les femmes qui n'arrivent  pas à s'occuper de leurs plantes d'intérieur...  Et j'en passe et des meilleures, ça commence par là, et ça ne s'arrête pas...

 

Oups..., je m'égare,  pardon ! Digressions, Ô digressions...

 

Donc, comme je le disais, les plantes vertes chez moi ont une durée de vie un peu limitée.

Et là, Ôrages et désespoirs, c'est mon Orchidée chérie qui commence à dépérir. Non, me faire ça à mouah, non, non.

Depuis une semaine, je lui parle à l'orchidée, je l'arose, je me dis que je devrais lui acheter de l'engrais (encore super pratique les béquilles !), mais rien n'y fait...

Ca me désespère, vraiment, car c'était un cadeau et elle était vraiment belle...

Et puis, tout d'un coup, j'ai réalisé qu'en réalité, ce ne sont que les plantes avec des fleurs qui ne tiennent pas chez moi, parce que les plantes vertes à feuilles et sans fleurs se plaisent plutôt bien chez moi...

Ben oui, demandez à mon bambou ou à la plante soi-disante naine que ma mère m'a acheté ? Il faut que je la rempote vite car elle pousse, pousse, bref elle se plaît bien chez moi...

Et ce n'est pas le fleuriste qui va venir me rabattre ma joie, non mais !

Résultat, si d'aventures on m'offre des fleurs (eh, je suis une fille, je suis sensible lorsqu'on m'offre des fleurs), je sais que les fleurs coupées du fleuriste et les plantes vertes en pot tiennent chez moi...

Ouf, c'était moins une ;-)

dimanche, 01 octobre 2006

Littérature, quand tu nous tiens

Y croyerez-vous si je vous dit que ma langue a encore fourché, et que j'ai fait pire que la dernière fois ? Et croyerez-vous que j'ai fait rire aux éclats mon auditoire ?

Si, si, en toute modestie ! Et j'ai même éclaté de rire ! Moi aussi, je sais rire de moi-même quand même !

Bon alors, que je vous raconte, histoire que vous y comprenez qqch ! 

Cette fois-ci, j'étais dans un café en train de partager un café et nous parlions littérature, théâtre et autres impressions sur ce que nous aimions...

Et  nous étions d'accord sur ce qui nous transportait, à savoir les vers de Racine dans Phèdre, ceux de Rimbaud, ceux de Corneille, beaucoup moins pour ceux de Verlaine, et puis encore Racine, mais avec Bérénice et encore ... Phrèd, dis-je...

Moment d'apnée littéraire ? Nos regards se croisent, et on éclate de rire, et nous rions, rions, à en avoir les larmes aux yeux, en tout cas pour moi ! 

Eh oui, j'ai pas pu m'empêcher de faire du grand Moi ! Confondre Phrèd de Racine, à Phèdre évidemment ! Non, je vous jure, y en a pas deux comme moi.

Heureusement que le ridicule ne tue pas, parce que je serai déjà morte, je vous dis, et pas qu'une seule fois !!!

Bon bref, tout ça pour dire que si d'aventure vous me croisez dans la rue, n'ayez pas peur, je ne mords pas, je suis juste une méga gaffeuse, une fille qui invente des mots au kilomètre, mais j'adore... Imaginez, réécrire le Petit Robert... Cocréativement aussi, pourquoi pas ??

;-) 

mardi, 26 septembre 2006

Dans ma bulle

Lorsque je suis dans ma bulle, je m'y sens bien. Lorsque je suis dans ma bulle, rien ne peut m'atteindre.

Ma bulle ? Elle me protège, c'est mon univers, c'est une enveloppe que les gens ne peuvent apercevoir, elle est comme un nuage qui m'enveloppe près de moi ...

Ma bulle, c'est moi, moi profondément, moi personnellement, moi intime, moi fragile, moi, moi et encore moi.

Et ma bulle c'est aussi mon intérieur...

Ma bulle, c'est la musique que j'écoute, c'est le sourire que je fais lorsque je suis heureuse, c'est mon éclat de rire, c'est le ronron de mon chat qui m'endort, ce sont mes ami(e)s que je vois, que j'entends, que je lis...

Ma bulle, c'est mon chez-moi, mon cocon, mon pull tout doux, mon plaid lorsque je fais la sieste, ma tisane avant de m'endormir, le livre que je feuillette, le magasine que je lis en diagonale, la télé que je n'ai pas...

Ma bulle c'est aussi le fait d'être émerveillée par l'arc-en-ciel qui traverse le ciel de Paris pendant une averse, le ciel bleu du matin, la lumière du matin, le soleil de l'été, la douce chaleur du soleil sur la peau... 

Ma bulle, c'est un bulle de savon qui a des allures d'arc-en-ciel dans le ciel et qui me fait voyager dans un temps intemporel, composé de mes envies, de mes désirs, de mes projets...

jeudi, 21 septembre 2006

La vie des blogs, annonce spéciale

Annonce de dernière minute

Enfin, si l'on peut dire...! Depuis dimanche (pour ma part) mais plus tôt pour celle qui a créé son blog de fille, sa page n'est plus accessible... Et pour cause, le site entier de son hébergeur a planté... Elle se trouve (et d'autres blogs également) sans support, sans ses notes, les commentaires, ses articles, et patati et patata...

Bref, l'horreur pour une bloggueuse assidue qu'elle est, et également pour ses fidèles lectrices dont je fais partie :-)

Deedee lui a laissé la possibilité de s'en exprimer hier sur son propre blog : je trouve ça super gentil de sa part et j'aime bien cet esprit de partage et d'entraide.

Hélène, je te souhaite plein de courage dans cette nouvelle aventure et de ne pas désespérer, c'est juste temporaire, le temps de retrouver une autre façon de blogguer, même si j'ai bien conscience que de ne pas blogguer qq temps est frustrant, et que tu risques de passer du temps pour en refaire un (si c'est la dernière solution).... Courage à toi !

--------------------

EDIT : Ca y est, mon blog de fille est à nouveau disponible en ligne, et Hélène a déjà ré-écrit.... YOUPI ! Courez vite vous délécter de sa plume, et de ses billets...

 

jeudi, 14 septembre 2006

Du théâtre !

A moi la vie d'actrice, scènes me voilà, ouvrez grand vos espaces de vie, j'arrive...

Ca y est, c'est fait, je suis inscrite pour commencer mes cours de théâtre, et c'est peu dire combien je suis ravie... 3h par semaine, à travailler la diction, la respiration, les textes classiques et modernes, des dialogues de cinéma, partager d'autres spectacles avec les membres de ce cours, rencontrer d'autres comédiens... Voilà rapidement ce que je vais commencer le mois prochain...

J'ai HATE, c'est inimaginable de savoir dans quel état ça me projette, me jette... bref, j'éclate de sourires à cette pensée, à cette idée, bref, je VIS, revis littéralement...

Que j'ai hâte de choisir mon monologue/poème/1er texte que je vais devoir présenter le 1er jour du cours... J'ai pas encore arrêter le texte... J'hésite entre un passage de Cyrano, un poème de Victor Hugo, un passage du livre d'Alain, Propos sur le bonheur ou une scène de Racine dans Bérénice... Mais il va falloir que j'apprenne ce texte par coeur, et c'est génial...

 

PS : un grand merci à Elise pour ses conseils

vendredi, 08 septembre 2006

Anecdote, en passant...

C'est l'histoire de ma vie, mais surtout d'une petie tortue de terre...

La vieille dame fort respectable s'est installée dans le parc et a sorti de son sac une tortue de terre, de taille moyenne. Elle l'a posée sur l'herbe et la tortue a commencé à marcher. La vieille dame lui a alors donné de la salade qu'elle avait pris soin d'entourer d'un torchon, et elle a rapproché la tortue de celui-ci. La tortue a commencé à manger sous les yeux ébahis et interloqués des personnes présentes dans le parc. Ce n'est pas tous les jours à l'heure du déjeuner, qui plus est dans un coin de Paris où les gens présents sont plutôt des "affairs" qu'on voit une tortue ?!???

Et la tortue a mangé de la salade, pas toute mais s'est arrêtée lorsqu'elle a estimé qu'elle n'avait plus faim !

Et elle est repartie explorer ce nouveau territoire de jeu. La vieille dame l'a ramenée vers elle une première fois car elle marchait vite finalement ! Elle a fait connaissance avec les pique-niqueurs de ce midi, qui ont été étonnés, charmés, et n'ont pas eu peur de cet étrange animal !

Elle a aussi suscité l'étonnement et l'amusement de certains, mais restera un agréable souvenir pour ceux et celles qui l'ont vu ce midi, dont je fais partie ;-)

 

dimanche, 30 juillet 2006

Une autre idée des régimes...

Les filles,

Ca y est, j'ai peut-être compris qqch en lisant d'autres blogs de girls comme moi, et qui m'ont fait beaucoup de bien au coeur et au corps. Merci à toutes celles avec lesquelles j'ai passé de délicieux moments, et quasiment tout mon dimanche devant mon pc...!!

Oui, à la fin des regimes qui dérèglent notre organisme, nos comportements alimentaires, et surtout mettent hors d'usage nos sensations alimentaires tellement essentielles pour arriver à manger à notre mesure...

La solution, si on décide comme moi, il y a un peu plus de 6 mois, de ne plus faire de régime (et donc d'arrêter toutes ces pilules miracles qui nous font miroiter des promesses et qui en fait sont là pour détraquer un peu plus encore notre organisme...), c est effectivement être à l'écoute de son corps, de ses sensations alimentaires et de s'ôter de la tête les "je meurs d'envie de croquer dans ce pain au chocolat, mais sur la balance, ca va pas être possible, alors je me contenterai d'une compote de pommes..."

Je ne veux plus me l'entendre dire...

Et l'autre solution, c'est de préserver, conserver, mettre de la féminité partout... car c'est quand même ce qui nous distingue de notre homme... Alors, toutes à vos recettes pour montrer cette féminite que finalement on adore montrer.. Et y a tant de facon de le faire...

Alors c est parti !!!


podcast

18:20 Publié dans C'est girly | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : C'est girly