Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 avril 2007

Sensation de fin de WE...

Pleins de choses dans mon panier garni, mais pas le temps et/ou le courage, voire l'envie de m'atabler au pc et au final très peu d'écriture ici, encore à mon grand regret ;-) Y a déjà la découverte du WE que vous connaissez sans doute ! J'ai nommé TRAVIS ! Je n'ai entendu qu'une seule fois leur titre sur FIP (!!) mais cela a suffit pour déchaîner en moi toutes sortes de sentiments variés, intenses, émotions à fond, une envie de danser éperdument mais il a fait trop chaud pour l'envisager ne serait-ce qu'un instant et les quais ne sont toujours pas ouverts (serait temps d'ailleurs d'y penser !). Et celle que vous écoutez est ma préférée (du moment). Bon ok, un brin nostalgique, mais un peu à la lueur de mon état profond ;-) Je vous souhaite un jolie fin de we ;-)

jeudi, 05 avril 2007

Mordre la vie ... à pleine dents ...

Voilà, c'est dit, et c'est fait, enfin, presque, soyons honnête !

Ben oui, parce que la vie, elle avance tous les jours, et chaque jour contient son lot de surprises, de grisailles, de coups de "gueules", d'amusements, etc, etc...

Mais, si comme moi vous vous sentez l'âme d'une épicurienne, alors vous savez de quoi je parle...

Entre mes slogans à la "Carpe Diem", "Va où ton coeur te porte", "Ecoute-toi", "Fais-toi confiance"... forcément, je suis bien placée pour savoir où je souhaites poser mes pieds, qui je souhaite rencontrer et cotoyer, et quoi faire de mes journées ;-)

Et depuis que je re-marche et que je re-danse, ma vie tourne autour d'un rythme finalement bien intense, même s'il est beaucoup moins stressant qu'avant parce que, justement, je m'écoute et me fais du bien et donc, choisis les activités qui me permettent d'être au meilleur de moi-même, de me plaire et d'aborer un sourire aux lèvres le plus souvent (presque quoiqu'il arrive !!)...

Et lorsque la nuit tombe doucement, lentement, que Paris se fait étoiler, mes yeux s'émerveillent devant tant de beauté...

Malgré encore un malheureux épisode avec l'Autre, je poursuis ma route, je me raccroche à moi-même, ce que je suis, ce que j'aime ... danser, dormir, lire, écouter de la musique, accro à toutes ces choses...

[je passerais pour une jeune de femme austère au boulot, mais ceux/celles (surtout) qui s'arrêtent à ça font encore preuve de bien peu de jugeotte, seulement de la jalousie... too bad for her !!!!!! 

Et mon voisin de bureau qui est à mes petits soins ;-)

Laurenn aime franchement son nouveau job ;-)]

samedi, 31 mars 2007

S'enflammer ?

A la vue de son regard ?

Un simple geste aurait suffit pour faire tout chavirer ?

Un simple regard aussi ?

Pourquoi s'enflammer pour si peu ? Je suis pourtant bien avertie sur ce sujet et plutôt méfiante, mais pourquoi faire animer cette flamme en moi si vite ?

Parce qu'au final, elle risquerait de retomber aussi vite qu'elle est montée...

Aimer, qu'est-ce, au juste ? Vouloir être aimée comme l'a dit Lacan ?

Etre juste soi au fond suffit à provoquer, animer le regard de l'autre, et ce n'est pas A... qui me dira le contraire !!

[Mais entre cette furieuse envie de garder ta main dans la mienne et cette boîte à musique qui m/nous appelle sur la piste de danse ...

...  il suffirait peut-être d'éteindre ces lumières pour que nos regards se rapprochent...]

dimanche, 25 mars 2007

Re-marcher

De plaisir, de bonheur, mes pieds tombent en mesure sur le bitume parisien, je foule cette terre que je ne pensais plus fouler de mes deux pieds seuls assurés à un moment donné… 

Plus de six mois se sont écoulés depuis cet accident bête, je le re-dis, mais qui m’a été d’une grande philosophie, une grande leçon que la vie m’a donné, à moi toute entière. 

Alors, j’ai délaissé quelques activités, le théâtre entre autre, parce que tout simplement, il m’était définitivement trop douloureux de ne pas être disponible à 100 % dans ma tête pour apprendre un texte, tout en sachant pertinemment que j’avais beaucoup de mal à mouvoir ce corps, à me mouvoir, à bouger avec assurance sur une scène, à me montrer telle que je suis dans la vie, sur scène, à ne plus me cacher derrière cette frange, derrière ce sourire, derrière ce corps. 

Exister à nouveau par ce corps qui redevient mien, doucement, lentement, mais aussi douloureusement. 

Réaliser que le théâtre devra m’attendre encore qq semaines avant que je me sente assurée, à l’aise dans mes mouvements, avant de pouvoir re-monter sur cette scène qui ne m’effraie plus autant qu’avant, parce qu’aussi, les doutes m’assaillent moins… tout simplement parce que je me retrouve tout à fait, entière et heureuse de me retrouver. 

Finalement, c’est plutôt simple, vous ne croyez pas ?

jeudi, 22 mars 2007

J'y étais :-)

Au concert de Raul Paz... Un vrai moment de bonheur et de rêves... Réaliser en l'écoutant que beaucoup de choses ont disparu de ma vie et que le meilleur m'accompagne et que ma foi, mon courage, mon sourire, mon énergie me tendent vers la lumière, la réussite, et tout ce qui me rend heureuse. Merci Raul pour ce moment en suspension de plaisir, de douceur, de tendresse, de joies, de dynamisme, de beautés, de musiques tellement belles que j'ai eu les larmes aux yeux lorsque tu as chanté "Tu y yo" (que je ne peux pas vous faire découvrir, malheureusement). Bref, un grand moment de bonheur qui résonne encore longtemps dans ma tête et dans mon coeur, et me fait prendre conscience encore et toujours combien la musique et la danse constituent en ce moment les deux axes forts de ma vie (le théâtre se met entre paranthèse). [morte de rire en rentrant, je croise Slone, avec lequel j'ai déjeuné la semaine dernière, le monde est décidemment petit]

mercredi, 14 mars 2007

Danser

A nouveau, la passion de la danse revient me guetter
A nouveau, je foule les pistes de danse avec mes pieds 

Et je suis le rythme de la musique envoûtante
Et je danse sur une musique enivrante 

Et je ressens cette main qui m’appelle
Et je tiens ta main dans la mienne 

Et nous dansons sur des accords sensuels
Et nous regardons l’aura virtuel 

Entraînée dans le sillage de ton parfum
Je rends les armes et t’étreins…

mardi, 20 février 2007

Quand je danse

Inspirée d'une chanson de J.J. Goldman que vous aurez tous reconnus, cette entrée en matière annonce une bonne nouvelle à laquelle, je n'osais plus croire...

En effet, après avoir été soulagée de me voir re-marcher, je me demandais quand je reprendrais le chemin des pistes de danse....

C'est chose faite depuis ce WE où, encouragée par des amis et surtout parce que depuis environ 15 jours, la salsa me démangeait les jambes, me revoilà sur les pistes de danse...!

J'ai failli pleurer de joie lorsque j'ai été entraînée sur la piste par F (un de mes danseurs préférés qui plus est ;-)) pour de la salsa cubaine...

Ensuite, ça a été au tour de E pour la salsa portoricaine, mais, même si c'était plus laborieux, on s'en sort malgré tout !! Et après, j'ai refait de la bachata (super chouette) et du merengue (toujours pas mon truc !!) ...

Quoiqu'il en soit, je suis ravie de m'être défoulée sur les pistes aux accents latinos et j'ai eu la joie de renouer avec qq courbatures ...

Ahlàlà, salsa quand tu nous tiens !! 

 

09:25 Publié dans C'est girly, Danse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Salsa

jeudi, 18 janvier 2007

Mes activités de la semaine

Il y a 18 mois (sept. 05), ma vie était speed : avec un boulot qui me plaisait de moins en moins, je m'étais tournée à dérision vers la danse et la salsa en particulier !

J'en faisais vraiment beaucoup : quatre à cinq cours par semaine, de la salsa cubaine et portoricaine, et 3 voire 4 sorties dans la semaine... Je ne vous explique pas la couleur de mes semaines !!

Mais, ça me plaisait !

Et puis, le boulot s'est arrêté à ma demande !!!

Mais j'ai continué mes cours, mes sorties et ai commencé le stretching. Ca, c'était top, et j'étaits surprise de voir que ça me crevait... Alors que la salsa, pas tant que cela !! Bon, je pense que le fait de recentrer son énergie sur soi-même était l'explication de cette sensation de fatigue, fatigue heureuse quand même !! En tout cas, ça me correspondait bien plus que le yoga (j'ai peut-être pas trouvé le bon prof non plus !).

Et j'ai aussi commencé la rando, et ça, ça m'a fait super du bien, j'ai renoué avec des sensations perso que je soupçonnais, mais peut-être pas à ce point !

Et puis, patatrac, l'entorse !

Là, j'ai tout arrêté [et j'ai passé nombre de WE assise sur mon canapé et scotchée à mon pc :-)]

Et depuis début décembre, je revis... Je recommence ce que je faisais avant mais d'une façon tellement différente !

Eh oui, je suis repartie dans mes activités préférées et choisies encore plus, à savoir :

  • la barre au sol, je sens que c'est en train de devenir une vraie drogue !
  • la marche dans Paris, et ça, c'est extra-ordinaire pour moi !
  • le stretching,
  • le théâtre : j'ai une nouvelle scène pour ce semestre et, a priori, je risque d'en avoir plusieurs, chouette, je suis ravie !
  • mes sorties qui ont repris,
  • mes ami(e)s que je revois,
  • et la danse que je risque de reprendre, finalement, plus vite que prévu,peut-ête avant mars..? N'empêche que lorsque j'enparle avec mes ami(e)s, ils me disent tous de prendre mon temps... De toute façon, comme je m'écoute, je ferais les choses à mon rythme !!
  • et tout et tout pleins de choses à venir qui me font déjà bien sourire par avance...
Je me veux une très belle année !

lundi, 18 septembre 2006

Obsession

Depuis quelques jours, j'écoute en boucle, mes oreilles sont attachées, accrochées à la voix de RAUL PAZ, et particulièrement son dernier album, EN CASA... 

Une  petite merveille ... d'envoûtement, une musique digne de l'été, de la fin de l'été, lorsqu'on se pose sur une terrasse d'un café et qu'on sirotte un truc avec des gens qu'on aime, alors que la lumière du soleil descend doucement, tranquillement, lentement...

C'est également la musique que j'écouterai bien avec mes amis, mon amoureux, dans une vieille maison dans le Sud de la France, avec un jardin, du rosé et des glaçons quand c'est l'été, ou encore pour mettre une ambiance joyeuse, festive, mais tranquille... et chez moi

Whaouh, ça me transporte ce disque, cette musique... Et quand je pense qu'il est de passage à Paris le mois prochain, mais que les places sont déjà toutes prises.... Snif

Vite, vite l'écouter, énivrer vos sens, votre âme de sa musique, de sa voix chaude, suave, de son timbre mélodieux...

Ca me transporte littéralement. En plus, Elle a fait un article de cet article dans son numéro daté du 4 septembre, numéro que j'ai acheté par hasard ! Sacré clin d'oeil !

Courez vous délecter de cet artiste...

 

 

09:25 Publié dans Danse, Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

jeudi, 31 août 2006

Ce soir, je suis triste

Oui, c'est une vérité, un scoop, mais non, c'est pas Gala, c'est juste moi qui l'annonce pour moi-même.

Non, c'est pas la déprime totale, mais là, je dois dire que le temps exagère, non mais ! Il fait BEAU ce soir, c'est inadmissible, oui, j'l'dis ! Parce que ce soir, ils se sont TOUS retrouvés sur les quais de la Seine pour danser, écouter cette musique qui me transporte, m'émeut (parfois), me met en transe (souvent), bref, je suis toute seule, et ça me gonfle (le bide aussi !!). 

Je suis dégoûtée... déçue, triste surtout, car je ne peux pas aller danser, danser et revoir les copains (et parmi tous, y en a qui me sont chers et proches de moi, mais pas tous !), et là, c'est pas possible.. Je vous jure, c'est d'une frustration.

Résultat, depuis vendredi soir, je n'écoute plus Latina, car sinon, je commence à essayer de danser toute seule et c'est une catastrophe pour ma cheville, alors, j'écoute FIP (au moins, je suis un peu plus au fait de l'actualité internationale et française, sinon, je ne connaissais que l'actualité sud-américaine !!). D'ailleurs, soi-dit en passant, leur programmation est vraiment excellente. A partir de 23h, on ne peut malheureusement plus savoir via leur site ce qu'on écoute, et c'est bien dommage : tout à l'heure, y avait un titre de salsa bien sympa, j'aurais bien voulu savoir ce que c'était.

Ah oui, dans le genre journée frustrante sur la salsa, je suis passée au Stabucks Avenue de l'Opéra (après avoir fait la girl à la Petite Mendigote-rue du Dragon), et y avait de la salsa... C'est cruel de me faire ça à moi.

Oui, la frustration en danse, c'est dur, c'est comme pour la musique, mais bon, normalement dans moins de 3 semaines (selon le copain kiné), je devrais peut-être pouvoir être là à nouveau...

 J'espère

mardi, 29 août 2006

Verdict !

Hier, je suis retournée à Bichat pour savoir ce que j'avais quand même ! Deux nuits pas très très bonnes, la cheville qui enfle peu-je vous l'accorde, mais bizarrement, bref, ça me faisait mal et je me demandais vraiment si elle n'était pas cassée...

Le médecin m'a examiné et demandé de faire une radio, et ça, c'est pratique lorsqu'on se trouve à l'hôpital, car tout est réuni... Me voilà partie pour la radio, whaouh, le pied me lance, phénoménal... Je me demande si je ne deviens pas hyper douillette, parfois ;-) ?

Les résultats ne se sont pas faits attendre : entorse ! Youpi ;-( !!!

J'ai de la chance, elle est plutôt benigne, mais ça fait mal ce truc ! Quinze jours de béquilles et d'attelle (pratique lorsque je commence mon nouveau job mardi prochain !) et du Doliprane 1000 en cas de douleur.

La première journée en béquille, c'était donc hier : déjà, il pleut, et ça c'est pas drôle ! J'ai décidé de ne prendre que le bus car c'est normalement plus sympa que le métro. Finalement, je ne suis plus très sûre. Ce qui est certain, c'est que je pourrais m'asseoir, mais ça prend du temps ! Résultat, comme je repense tous mes trajets en bus, je recalcule les temps de transports aussi !!! Et j'apprends la patience aussi, comme qui dirait !

Hier soir, j'ai pris un comprimé de doliprane 1000 et j'ai dormi comme un bébé, ça fait vraiment du bien. Je recommence ce soir !

Aujourd'hui, 2ème jour, j'ai essayé le métro et l'Avenue des Champs Elysées, oui, je sais, c'était peut-être un peu risqué !!! Mais, je suis fière car je m'en suis très bien sortie. Hé ho, je suis pas totalement handicappée, c'est juste moteur. Le métro, ça a été plus facile que prévu : ça m'a aussi permis de revoir le copain kiné qui a fait des miracles avec mon petit peton : celui-ci va nettement mieux et moi aussi du coup !

Quant à "la plus belle avenue du monde", ça aurait pu être pire, j'ai évité les gens méchants = les pressés en tout genre, qui marche en regardant par terre, en téléphonant, en écoutant de la musique et qui ne font même pas gaffe que je suis sur leur trajectoire. Résultat, je m'arrête et j'attends qu'ils passent, tellement plus prudent !

Ah oui, vu le temps, j'ai laissé tomber le parapluie et prends le chapeau de pluie, nettement plus sexy, va s'en dire ;-)!!!!!!!!

Bises à tous ceux/celles qui me lisent, et qui commentent !

23:45 Publié dans Danse | Lien permanent | Commentaires (4)

samedi, 26 août 2006

Eh ben ça alors...?!??

Eh bien, je me sens ridicule, qq peu d'avouer ce qui m'est arrivé hier soir sur les quais de la Seine... Vraiment pas de chance et forcément tellement bête... Oui, il s'agit d'un banal incident : j'étais avec des amis de la salsa et la péniche sur laquelle nous nous étions retrouvés avait programmé un groupe qui a joué de la salsa et autres musiques sympas.

Sauf que l'endroit était trop petit pour danser (1ère frustration), que l'entrée était chère et sans boisson comprise (2ème frustration) et qu'il n'y avait pas de vestiaire (3ème frustration). Après le concert, on nous a annoncé que le DJ allait programmer de la salsa pour danser et nous avons eu droit à tout sauf à ça (4ème frustration). Là, ça commençait à faire beaucoup pour la soirée et nous commencions à nous ennuyer ferme.

OK, on a essayé de danser la salsa sur du rap (épique et comique), mais ça n'a pas suffit à étancher ma soif de salsa. et de danse tout court... Rendez-vous compte, presque 3 semaines sans danser, et là, j'avais envie de m'y remettre tranquille, histoire d'être plus à l'aise dimanche soir... au Latina, bien sûr ! D'ailleurs, à force d'en parler, je commence à entraîner les autres, qui ne connaissent pas ou qui sont moyens motivés... J'en reviens pas, moi, la fille moteur ??? Non, non, pas du tout !!

Bon bref, je m'amusais à faire des shines ou autres bêtises sur le bitume près de cette péniche, en converse basse noire en cuir (je les adore !) et ce qui est arrivé arriva... J'ai fait une mauvaise réception sur la cheville droite, et très vite, j'ai eu besoin de m'asseoir. J'ai demandé à E de m'apporter de la glace... que j'ai appliquée dessus. Les autres étaient un peu interloqués car je n'ai pas hurlé de douleur (je sais restée "digne" et pas chochotte... et pourtant, ça me lançait grave....)... Et comme ils voyaient que je ne dansais plus ils se sont dits que c'était peut-être "grave" ?! Heureusement parmi le groupe d'amis, y avait un kiné, qui m'a examiné, et qui m'a dit : "t'as une entorse, en tout cas, sûr, une foulure...."

Hein, quoi, non, c'est pas possible ?? Si, si et je vous le donne en plein dans le mille : obligation de rester chez moi aujourd'hui toute la journée, repos absolu et si ça va pas mieux consulter rapidement... Il m'a montré comment me faire un strapping, m'a dit de prendre 2 efferalgan en rentrant, de mettre une pommade type Niflugel/Ketum etc et de mettre des chaussures montantes même chez moi... Sauf que je ne supporte pas les shoes montantes et n'ai que mes shoes de rando pour ça !!

Alors aujourd'hui, eh bien, j'ai peiné. Oui, j'avoue, je faisais pas la fière en rentrant hier soir en taxi. J'avais peur de ne pas pouvoir marcher. Finalement ça s'est bien passé. Faire un strap' a été plus dur que prévu mais aux dires de la pharmacienne, que j'ai vue tout à l'heure, m'a dit que je m'en étais bien sortie (ouf :-)). Mais aujourd'hui, eh bien, j'ai eu mal (ok j'ai pas pris d'efferalgan, mais ce n'est pas essentiel, car je trouve que ça brouille les pistes, j'en ai pris ce soir pour être sûre de dormir !). Et à des endroits différents et le pire (?), la cheville n'enfle pas ou quasiment pas...Ce à quoi je me demande : pourrait-elle être cassée ????

Au secours !

Et tout ça , à cause d'une mauvaise réception sur un pavé vicieux lors d'une sortie que je ne sentais pas vraiment. Comme quoi, encore une fois, il faut que je fasse confiance à mes sensations internes...

Le verdict de la pharmacienne quand même : tardez pas à aller voir un médecin car vous boitez quand même (ah bon ? J'avais pas remarqué ?!! C'est vrai que je marche super lentement depuis hier soir !!!), et continuez tout ce que vous faites pour la soigner, c'est très bien :o)

Et donc, comme lundi je retourne à l'hôpital pour contrôler que tout va bien (suite de l'épisode urgence de l'après-rando), le médecin aura "la joie" d'examiner l'autre pied !

Quel pied ce truc !

22:15 Publié dans Danse | Lien permanent | Commentaires (2)

dimanche, 30 juillet 2006

Les quais :-)

Ca y est, hier soir, je suis retournée sur les quais avec des ami(e)s, et j'y suis retournée hier soir toute seule... en espérant secrètement revoir l'affreux jojo qui m'a fait souffrir (ndr : ma dernière histoire de coeur ;-()

Ce que j'apprécie vraiment dans cette musique et tout ce qu'elle véhicule, c'est qu'elle est spontanée, il faut la vivre pour la comprendre (et vice versa aussi) et surtout une fois qu'on la vit de l'intérieur, on la danse avec presque délectations.....

J'ai retrouvé deux copains de mes cours, rien de plus. J'ai aussi rencontré trois garçons rigolos ! Pourquoi nos rapports avec les hommes (nos amis ?) sont-ils aussi compliqués ? Pourquoi sont-ils à la fois si proches, si distants et si étranges dans leur comportement pour nous séduire, nous ridiculiser etc, etc ???

Bon là, c'est pas le sujet, mais c'était juste une petite digression à développer prochainement !

Allez faire un tour sur les quais pour danser et vous éclater, et qui sait, peut-être nous croiserons-nous ?



lundi, 24 juillet 2006

Chacha et bachata

Encore beaucoup de choses a ecrire sur la danse : c est ce qui m anime en ce moment, et heureusement ! Car entre une recherche d emplois plus qu infructueuse et une famille difficile, je suis heureuse de pouvoir compter sur cela.

J ai participe a un stage de danse samedi dernier qui avait pour theme le chacha et la bachata. Il s agit de deux danses afro caribeenne. Cela s est fait avec mon prof de salsa portoricaine que j aime beaucoup : il est vraiment pedagogue. J ai d ailleurs termine sa carte de cours et en ai repris une autre ! Ce stage a ete un pur moment de bonheur. Je me suis retrouvee dans la chacha, j aurais jamais pense ! Quant a la bachata, c etait plutot drole car j ai appris d autres pas, et donc, c etait super interessant.

Et forcement, hier soir j etais a nouveau au Latina pour danser la salsa. Quel endroit, ce Latina : une vraie ame, une piste un peu petite, mais des gens qui invitent et qui sont plutot gentils. J y ai retrouve qq personnes de la salsa portoricaine. Ah oui, parce que la bas, on y danse plutot porto, mais rassurez vous, on y danse aussi cubain et colombien : c est ca la magie de la danse.

Et puis, ce que je trouve vraiment extraordinaire, c est qu enfin, j aime la danse de couple, dans laquelle je me retrouve et que cette musique est une vraie drogue ! Et aussi, je suis heureuse, car je crois que j ai fait pleins de progres... C est chouette ! Ca fait meme pas un an que je danse...



14:35 Publié dans Danse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danse, salsa

mardi, 11 juillet 2006

Salsa porto

Ca fait longtemps que je n ai pas ecrit ici, et pourtant, il s agit de mon monde a moi.

Je m etais arretee sur une jolie experience : la redecouverte d un cours de salsa portoricaine. Eh bien, j ai pris la carte du prof et je l ai quasiment terminee.. et autant dire qu il s agit d un vrai plaisir : j ai rencontre pleins de gens sympas, une autre ambiance et enfin et surtout a nouveau le plaisir de danser la salsa portoricaine, salsa vers laquelle je tendais naturellement plus des le depart... Que du bonheur...

Maintenant, c est ENFIN l ete : je revis litteralement en ete... la chaleur, le soleil qui nous caresse la peau... que du bonheur.... Et la, enfin, les quais ont rouvert et on peut en profiter pour aller danser la salsa la bas... Et ca aussi, c est du baume au coeur...

Viva la salsa !

22:25 Publié dans Danse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danse