Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 février 2008

One month, already

I miss you so deeply It is so hard to live As though, you are not there anylonger. I miss you so Love you 

free music

jeudi, 31 janvier 2008

Post-mortem impressions

Je ne sais pas par quoi commencé. J'ai l'impression d'avoir délaissé mon blog, ce blog depuis presqu'une éternité alors qu'en réalité pas tant que cela... Mais ma vie est tellement riche en ce moment, tellement riche en émotions que je suis submergée.

Je m'explique, mais pas dans un ordre certain.

Le we à Bruxelles s'est prolongé d'une journée : les parents de Phil ayant demandé à ce que je reste une journée supplémentaire... Ses parents m'ont accueilli comme ... leur belle-fille. Voilà, le mot est lancé. Ne soyez pas surpris, sans la maladie, la réalité magique qui nous habitait ensemble était là.

Alors, forcément, sa mort m'étreint le coeur.

Et puis, trouver dans le regard de ses parents, de ses frères, de sa famille et de ses ami(e)s, le sentiment que j'ai E.N.O.R.M.E.M.E.N.T. compté pour lui, cette façon de m'épargner les détails de son cancer, sa façon se parler de moi éperdument à ses proches (oncles, tantes, parents...) et moi qui arrive là pour lui...

Sa mère qui me serre fort fort dans ses bras en m'accueillant et qui verse qq larmes d'émotions en me voyant, son père qui me dit que que je suis chez moi chez eux, que je reviens quand je le souhaite, que je fais des choses avec eux ou pas...

Alors, la disparition de Phil, si elle est moins douloureuse est porteuse de sentiments encore plus forts, mais de bouleversements encore plus grands à l'intérieur de moi.

Je me découvre une belle famille post-mortem, je suis veuve d'un fiancé mort et disparu trop tôt emporté par la maladie.

Maudite rechute en août dernier.

Mais Phil me laisse des souvenirs incroyablement beaux, doux, et ce que nous avons vécu et partagé, rien ne peut me l'ôter, cela vit au fond de moi, et ce, pour toujours. 

 Je t'aime, Phil.

jeudi, 24 janvier 2008

Dire au revoir à Philippe

Le temps sera bientôt venu de lui dire au revoir, effectuer un A/R à Bruxelles pour être présente à ses obsèques... Ah, que cela va être dur et difficile, surtout quand je réalise que la dernière fois que j'y suis allée, c'était pour le revoir et le serrer dans mes bras, et que là, ça va être pour l'enterrer, vous imaginez-vous la grandeur de ma douleur ?

En même temps, je ne suis pas la seule à devoir affrontrer cette dure réalité, ses parents, ses frères et toute sa famille... et les amis.

Ce qui est terrible pour moi est d'avoir senti qu'il allait mal la semaine dernière, d'avoir ressenti son départ, jeudi soir, on ne se refait pas.

Ce qui est aussi "fantastique", c'est de  savoir que Phil est parti en laissant les choses au clair derrière lui : il avait préparé ses obsèques, son testament, bref, tout fait (je crois) pour que ses parents se sentent moins démunis... comme s'il savait qu'il était condamné...

Ah, saleté de maladie.

Mais, il me laisse tant de bonheurs, de pensées, de joies dans le coeur que ce soir, ça ne va pas trop mal par rapport à dimanche et lundi soir où j'étais totalement ravagée.

J'ai retrouvé une chouette photo de nous deux qui date de 2004 je crois et on est vraiment mimis tous les deux : il regarde l'objectif et a mis sa main sur mon épaule, c'était un très chouette moment, dont je me souviens parfaitement...

Donc, le plus dur, c'est cette semaine, la regarder passer lentement et ayant conscience de cette échéance  samedi, reprendre ce train, dormir à l'hôtel et rentrer le samedi soir - pas toute seule heureusement - et le dimanche, ce sera rollerblade, ça me fera du bien.

Et devoir se composer un visage plus ou moins digne au boulot, mais en même temps, je ne gère pas ce chagrin, alors j'ai prévenu mes bosses, et l'un d'entre eux semble comprendre... Je ne souris plus ;-) c'est un signe, croyez-moi.

Mais samedi, je serais courageuse pour faire honneur à Phil et lui dire qu'il était la vie incarnée alors, je ne me laisse pas abattre.

dimanche, 20 janvier 2008

Philippe est mort jeudi soir

9bac51ac749df51a607adc5466119094.jpg

 

La mort n’est rien

La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.
Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
N’emploie pas de ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble.
Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi.
Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été.
Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.

La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.
Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée,
Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je t’attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien.

 

Charles Péguy

 

lundi, 14 janvier 2008

Beatles mania, part 2 !!

There are places i'll remember All my life though some have changed Some forever not for better Some have gone and some remain All these places have their moments With lovers and friends i still can recall Some are dead and some are living In my life i've loved them all But of all these friends and lovers There is no one compares with you And these memories lose their meaning When i think of love as something new Though i know i'll never lose affection For people and things that went before I know i'll often stop and think about them In my life i love you more Though i know i'll never lose affection For people and things that went before I know i'll often stop and think about them In my life i love you more In my life i love you more

vendredi, 14 décembre 2007

Bruxelles, me voilà !

fe836b58cdc364562c7ac1984c8df276.gifDemain, je prends le Thalys ! Je retrouve mes ballades belges qui m'ont enchanté un temps et pour lesquelles mon coeur, en ce moment, se serre très fort.

Entendez et comprenez que je vais revoir Phil, cet ami dont la santé est vraiment fragile. Je ne m'étendrais pas longtemps sur lui, mais je sais que je risque d'être particulièrement bouleversée lorsque je le re-verrais... en chaise roulante, le corps (certainement) décharné...

Belles et intenses retrouvailles, j'espère lui appporter un peu, beaucoup, de courage, de force, de joies et d'espérances... J'espère aussi et surtout qu'il trouve la force de continuer et de vivre, et que ce cancer qui le ronge ne le fera pas mourir.

Comme il me l'a écrit, y a encore assez de temps pour ce voir en 2008... oui, mais, si cela devait s'aggraver, trouverais-je le courage de venir lui serrer la main très fort s'il se trouvait sur un lit d'hôpital, en train de souffrir... car il en a souffert dernièrement..

Alors, forcément, je vois la vie d'un tout autre oeil, et je ramène les choses essentielles à leur juste valeur ! Noël avec ses cadeaux me semble tellement futile, et l'ongle cassé d'une, me laisse de marbre ou me fait piquer un fou rire (presque nerveux) devant tant de "nullité" !! Mais, je n'oublie pas ma féminité pour autant, mes ongles rouges en sont la preuve, et si mes cheveux ne sont plus aussi longs que ceux de Pocahontas, ils ont bien poussé, à ma grande joie !

Tiens, écouter ou découvrez ça : 
podcast

mardi, 11 décembre 2007

Des souvenirs

7f022ea6cb9d92c293b634375b0ac5d7.jpgA n'en plus finir.

La pluie aurait  pu tout gâcher, il n'en a rien été.

J'ai passé une formidable soirée la semaine dernière et une belle journée samedi : des retrouvailles avec des gens que j'aime, des brownies au chocolat à se pâmer et mon sourire qui en a subjugué plus d'un !!

Hier soir, j'ai testé un cours de chacha que j'ai adoré et qui m'a redonné une envie irrésistible de danser chaque jour de la vie qui passe.

Et la musique entrainante sur FIP me fait prendre conscience à quel point et combien je suis liée à la danse, à la musique, à la légèreté de la vie et à toutes les promesses qu'elle offre.

En avant, me voilà !! 

PS : un immense merci à toutes celles et ceux qui m'ont laissé un gentil message ici et ailleurs pour mon anniversaire : j'ai été très touchée !

mardi, 04 décembre 2007

Ca y est, j'ai 32 ans

112a4cc67a12f1ff89696bffa27493df.jpgEh oui, voilà, j'ai un an de plus, et je suis super contente !

Oui, je sais, ça peut paraître puéril, mais voilà, je reste telle que je suis : HEUREUSE !!

Oui, je suis super enthousiate, excitée que ce soit mon anniversaire, car c'est ma journée.

Et comble du bonheur, j'ai un anniversaire surprise qui s'annonce et qui m'a été préparé par une amie très récente et qui est devenue très proche.

Alors elle a souhaité organiser un petit qqch spécialement pour moi, et donc, je suis super touchée, et émue !

Alors RDV devant l'Opéra Garnier samedi pour une après-midi et une soirée de folie !! 

mardi, 16 octobre 2007

Une pensée pour Phil

c7f0d4b5fb6c478aa18117e5ca28716c.jpgVous vous souvenez, l'an dernier, à à peu près la même date, je vous annonçais le cancer rarissime de mon ami Phil de Belgique.

Hier, c'était son anniversaire que je lui ai souhaité.

Ca m'a fait bizarre, car avec toutes mes dernières occupations (mariages, vacances, déménagements etc...), je n'avais plus trop de ses nouvelles, même si je pensais souvent à lui.

Et là, patatrac, il me répond...

Et ses nouvelles ne sont pas celles que j'espérais.. Je l'avais "quitté" en plein été en plein projets de voyages en Australie, en péniche sur le Rhin et savoir que tous ces, ses projets reprennaient vie remplissaient mon coeur de joie...

Sauf que ça n'a pas l'air d'être la belle vie du côté de Bruxelles ce soir, et que discret, comme à son habitude, il a préféré se taire plutôt que de dire ce qui se passe.

Ce qui m'ennuie (pour ne pas dire d'autres choses ...) c'est que je ne lui ai pas retrouvé ce moral que je percevais il y a encore qq temps, il rencontre des difficultés, la maladie revient... et mon coeur a peur.

Phil, je pense à toi. 

lundi, 10 septembre 2007

Mariages !

 8c7196254e5f3d0f5455b8b55907d0cf.jpg

Ca y est, le compte à rebour a commencé... pour les deux mariages auxquels je suis invitée ... Dans moins de 10 jours, je marie my best friend... et je remets cela la semaine suivante, en Italie, s'il vous plaît, pour une autre personne très très proche de moi...

Alors, émotions, émotions, ben oui, super présente !

Heureusement, je me suis prise vraiment à temps pour réunir tous les éléments pour être topissime ce jour-là ! Va y avoir des surprises !! Je crois n'avoir laissé aucun détail au hasard... et cela me soulage de savoir que de ce côté-là, c'est ok !

Une fois que ces événements seront passés, je ne manquerais pas de vous les faire partager avec qq photos de ma tenue et de l'ambiance de la fête !

Je suis super impatience... 

vendredi, 20 juillet 2007

Nouvelle expo de Lisanote

Comme vous le savez déjà, je supporte dans le sens anglais mes ami(e)s créateurs, et particulièrement celle créatrice de la marque Lisanote...

Elle est de retour pour s'exposer,en plus, pas loin de chez moi, ça tombe bien !

7c76412569f1c52b87a4e2ca20956bbb.jpg

 

L'expo a lieu du 16 au 30 juillet, alors, n'hésitez pas à faire un tour là-bas.

 

Ci-joint, le flyer qui vous parlera davantage !

 

vendredi, 29 juin 2007

Sortir ce we ?

Host unlimited photos at slide.com for FREE! Comme le dit le flyer, samedi et dimanche, à la guinguette Pirate (devant la BNF F. Mitterrand) a lieu le marché des créateurs, et parmi ceux-ci ma copine, créatrice des sacs et ceintures Lisanote...

Vous découvrirez également d'autres créateurs et dénicherez peut-être la perle rare qui vous manque, la pièce unique que vous recherchez depuis tant de temps.. allez savoir ! RDV là-bas quand vous voulez, j'y serai !

PS : En plus, le samedi soir, ce sera salsa... bien tentant me concernant, mais cela ne me dit rien qui vaille... C'est là-bas l'an dernier que je me suis faite cette foutue entorse...