Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 juin 2007

Ambiance estivalle lointaine...

Souvenirs d'un été particulièrement fun avec L'Alpyne, Smart et moi.. Des chansons en boucle, une voiture qui roule vers la mer, vers des jours d'une douceur où la trève a eu lieu et où j'ai tellement dormi (sur la plage, + de 10h par nuit, plus une sieste...) leur a permis de réaliser que j'étais vraiment crevée... Vive les études et le boulot en même temps !! Ou encore celle-là : Elle met beaucoup de punch cette chanson, d'ailleurs !

jeudi, 14 juin 2007

Sortir de sa coquille !

 podcast

Je commence à taper dans la coquille fermée qui m'a oppressée pendant de longs mois, les 9 mois après l'entorse se sont écoulés et me voilà en train de sortir de cette coquille de fer, cadenassée que j'étais à l'intérieur et qui m'empêchait de vivre, tout simplement.

L'évidence s'est faite, et le paysage n'a jamais été aussi clair, ni ma vision des choses si limpides... 

Je suis sortie de ma coquille ce matin. 

Et le blog que je tiens de façon plus ou moins assidue me permet de m'émanciper de tout cela, de vous faire part de ma vie, la vie de Laurenn à Paris, celle que je suis, celle dont le coeur bat à 300 à l'heure, qui s'exprime avec force, avec rage et qui tient tête aux gens lorsque les choses ne lui conviennent pas...

Vous me verriez dans la vie réelle, à mon travail qui me plaît beaucoup et dont je vous parlerai bien une fois, un jour ! De ce que je fais des heures qui s'égrennent par jour, de tout ce qui me fait vivre et sourire, oui, c'est cela, sourire.

Je suis sortie de cette coquille le 25 mai idéalement.

La vie m'a fait promettre de ne plus rien gâcher, de ne pas regarder en arrière, de ne pas répéter les erreurs du passé, d'en tenir compte, non comme une épée de Damoclès, mais comme une belle leçon de vie que je connais par coeur, comme le scenario d'une pèce de théâtre, justement... 

Je suis sortie de ma coquille et je regarde la vie avec mes yeux de nouveau né ;-)

[découverte du WE grâce à mon Titus préféré.. Titus, c'est trop top, j'suis fan de sa voix, de sa mélodie, de ce type, absolument...]

dimanche, 13 mai 2007

Happy Birthday !

Une grande pensée pour mon Beurk préféré dont c'est l'anniversaire aujourd'hui. Je te souhaite pleins de bonheurs, de joies et surtout un beau mariage en septembre ;-) Je t'embrasse fort

lundi, 30 avril 2007

Feeling yogi

Ca y est, enfin, j'ai trouvé ... mon prof de yoga ! Il était temps ! Après avoir testé deux profs différents, et avoir littéralement détesté leur façon d'enseigner, je me disais : "ça y est, c'est pas pour moi le yoga, et zut !"

Dépitée, je m'était refusée de retenter l'expérience dans mon nouveau centre de danse, dont je suis devenue complètement "addicted".

Mais c'était ignorer l'appel de mon corps vers toujours plus d'harmonie et de douceur.

medium_demi_pince.jpgChose faite le we dernier, premier cours, difficile, mais qqch me dit au fond de moi que ça pourrait être super chouette !

Essai d'un autre cours avec un autre prof, et là différentes sensations, le cours est plus lent, plus relax, une invitation à la relaxation, à se laisser aller, sentir son corps s'enfoncer dans le sol et une fois qu'on en sort, l'impression qu'on va être transportée dans son lit tellement on se sent bien ;-)

Encore un miracle ? Peut-être ! 

Je suis retournée au premier cours que j'appelle yoga sportif  vu les positions qu'on a effectué, voyez plutôt :

medium_torsion.jpg Autant, la semaine dernière, j'en étais sortie complètement groggy, autant là, je me sentais bien et légère ! Cependant, si je ressens effectivement une sensation de bien-être, je ne peux mettre de côté cette effervessence d'émotions qui m'ont presque submergées à la fin du cours, une larme coulant sur ma joue alors qu'on était allongé sur le dos, les yeux fermés en écoutant une musique ...

Le mélange ses sons et la fin du cours y sont pour beaucoup : j'ai senti des choses qui se débloquaient en moi, l'impression de re-vivre à nouveau, la sensation heureuse de voir que le corps récupère, qu'il se délie, qu'il s'apaise... un beau moment finalement, même si ça reste douloureux : je me suis finalement fait bien du mal avec cette entorse ;-)

[entre le yoga et le stretching, j'ai des envies de m'étirer souvent, c'est fun !]

 

 

dimanche, 15 avril 2007

Sensation de fin de WE...

Pleins de choses dans mon panier garni, mais pas le temps et/ou le courage, voire l'envie de m'atabler au pc et au final très peu d'écriture ici, encore à mon grand regret ;-) Y a déjà la découverte du WE que vous connaissez sans doute ! J'ai nommé TRAVIS ! Je n'ai entendu qu'une seule fois leur titre sur FIP (!!) mais cela a suffit pour déchaîner en moi toutes sortes de sentiments variés, intenses, émotions à fond, une envie de danser éperdument mais il a fait trop chaud pour l'envisager ne serait-ce qu'un instant et les quais ne sont toujours pas ouverts (serait temps d'ailleurs d'y penser !). Et celle que vous écoutez est ma préférée (du moment). Bon ok, un brin nostalgique, mais un peu à la lueur de mon état profond ;-) Je vous souhaite un jolie fin de we ;-)

jeudi, 12 avril 2007

Un peu de légèreté …

… dans ce monde de brute… 

Oui, je l’avoue, c’est un plagia ! Et je revendique ! Et zut ;-)

Oui, je voudrais pouvoir connaître un peu de légèreté partout dans moi, dans mon corps, dans ma tête aussi… Pourquoi cette impression d’étouffement revient, comme cela par bribe, telles les paroles enivrantes d’une chanson douce/triste ? 

J’aimerais, je souhaiterais pouvoir prendre la vie comme elle vient et ne pas me poser tant et tant de questions sur moi-même avant tout et mon avenir/futur, puis sur l’advenir humain, la société en général, le monde en particulier, pourquoi l’état de la planète et des hommes me préoccupe t’il tant ? 

Ne serait-ce pas plutôt une façon de s’oublier, de s’ignorer, d’éviter de penser à soi, de se pencher sur sa propre existence ? 

Eh oui, facile de faire cela ! Mais, je reste persuadée qu’on ne peut aider les autres avec la vraie volonté de les aider (ie celle venant du cœur, du « deep inside me ») que si on va soi-même « bien »… D’ailleurs qu’est-ce aller bien ?? [bon, là, je fais une digression pas possible, donc, je ne vais pas plus loin !] 

Il n’empêche, j’aimerais bien connaître vos recettes pour pouvoir toucher cette légèreté qui vous anime tous les jours ?

Je voudrais pouvoir ne pas m’en faire tous les jours, pour ces choses, parfois sans importance, pouvoir m'amuser tout simplement sans arrières pensées (coupables, parfois), avoir le répondant nécessaire et adéquat lorsque se présentent des situations pas faciles à gérer, bref, vivre en toute simplicité...

[Mais, le lourd passé que je porte sur mes frêles épaules se fait souvenir à moi de temps en temps, particulièrement lorsque l’Autre se fait violent… 

Et là, je redeviens mixte : une petite fille, fragile, perdue, le regard - presque hagard – mais aussi une jeune femme avec ses convictions, ses envies, sa furieuse envie d'avancer et de passer outre ces mots-là ...

... étrangeté de la vie…]

 

Ah, sinon, découverte de ce we (merci Scat) : Mika... Enjoy it

jeudi, 05 avril 2007

Mordre la vie ... à pleine dents ...

Voilà, c'est dit, et c'est fait, enfin, presque, soyons honnête !

Ben oui, parce que la vie, elle avance tous les jours, et chaque jour contient son lot de surprises, de grisailles, de coups de "gueules", d'amusements, etc, etc...

Mais, si comme moi vous vous sentez l'âme d'une épicurienne, alors vous savez de quoi je parle...

Entre mes slogans à la "Carpe Diem", "Va où ton coeur te porte", "Ecoute-toi", "Fais-toi confiance"... forcément, je suis bien placée pour savoir où je souhaites poser mes pieds, qui je souhaite rencontrer et cotoyer, et quoi faire de mes journées ;-)

Et depuis que je re-marche et que je re-danse, ma vie tourne autour d'un rythme finalement bien intense, même s'il est beaucoup moins stressant qu'avant parce que, justement, je m'écoute et me fais du bien et donc, choisis les activités qui me permettent d'être au meilleur de moi-même, de me plaire et d'aborer un sourire aux lèvres le plus souvent (presque quoiqu'il arrive !!)...

Et lorsque la nuit tombe doucement, lentement, que Paris se fait étoiler, mes yeux s'émerveillent devant tant de beauté...

Malgré encore un malheureux épisode avec l'Autre, je poursuis ma route, je me raccroche à moi-même, ce que je suis, ce que j'aime ... danser, dormir, lire, écouter de la musique, accro à toutes ces choses...

[je passerais pour une jeune de femme austère au boulot, mais ceux/celles (surtout) qui s'arrêtent à ça font encore preuve de bien peu de jugeotte, seulement de la jalousie... too bad for her !!!!!! 

Et mon voisin de bureau qui est à mes petits soins ;-)

Laurenn aime franchement son nouveau job ;-)]

mardi, 27 mars 2007

Ecouter la musique ;-)

Cela ne vous étonne plus ou presque, je crois, lorsque je me mets à parler musique !

J’ai - enfin – retrouvé un titre qui m’était cher et dont je ne connaissais que qq mesures… 

Malgré le fait que je l’avais chanté à l’Autre il y a fort longtemps, celui-ci ne s’en souvenait plus et depuis qu’il sait que je travaille et qu’en plus, j’ai changé de boulot, il s’est mis à me considérer différemment ;-) 

Et il a tenu à savoir de quelle musique il s’agissait ! 

Ca m’a évidemment agacé de devoir lui chantonner ces qq mesures qui m’étaient chères et que je souhaitais trouver toute seule comme une grande. Mais en même temps, je savais qu’il était une des rares personnes à pouvoir me trouver l’œuvre originale !! 

Mais bon, j’avais déjà trouvé le compositeur à force de réfléchir au morceau qui me revenait par bribe dans ma tête ! 

Sa réponse est tombée quelques minutes après que je lui ai fredonné le morceau en question : 

Bach, Messe en Si mineur… 

Et forcément, c’est le seul cd que l’Autre ne m’a pas offert (le spécialiste pourtant !) !! 

Mais maintenant, je l’ai mis sur mon Ipod et l’écoute avec beaucoup de délectation le matin ou le soir, bref, quand ça me chante, dans le métro, mes temps « morts », ou lors des temps de détente, en marchant dans Paris … y a alors comme un grand silence et une grande paix qui se fait au fond de moi… 

Et de parcourir Paris, à pieds qui plus est, cette musique sur la tête et lever la tête justement vers ces beautés architecturales qui me fascinent à Paris, j’ai les larmes aux yeux… 

Le choc esthétique, vous connaissez, n’est-ce pas ?

09:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

jeudi, 22 mars 2007

J'y étais :-)

Au concert de Raul Paz... Un vrai moment de bonheur et de rêves... Réaliser en l'écoutant que beaucoup de choses ont disparu de ma vie et que le meilleur m'accompagne et que ma foi, mon courage, mon sourire, mon énergie me tendent vers la lumière, la réussite, et tout ce qui me rend heureuse. Merci Raul pour ce moment en suspension de plaisir, de douceur, de tendresse, de joies, de dynamisme, de beautés, de musiques tellement belles que j'ai eu les larmes aux yeux lorsque tu as chanté "Tu y yo" (que je ne peux pas vous faire découvrir, malheureusement). Bref, un grand moment de bonheur qui résonne encore longtemps dans ma tête et dans mon coeur, et me fait prendre conscience encore et toujours combien la musique et la danse constituent en ce moment les deux axes forts de ma vie (le théâtre se met entre paranthèse). [morte de rire en rentrant, je croise Slone, avec lequel j'ai déjeuné la semaine dernière, le monde est décidemment petit]

samedi, 24 février 2007

Playlist n°2 !!

Oyé, oyé, voici ma playlist number 2 tant attendue, par moi ! Et je suis super fière d’avoir trouvé les moyens techniques pour que vous soyez en mesure de l’écouter dans l’ordre que je vous propose et après dans votre ordre à vous ;-) Elle est toute fraîche, toute nouvelle, et je vous souhaite de pouvoir en profiter et de me dire si vous l’aimez ou pas !
Bon WE !!
PS : soyez indulgents, j'ai eu des problèmes de mise en page, grggrrr...
 
V.Delerm, Sous les avalanches The Dandy Warhols, Horse Pills The Servant, How to destroy a relationship ? The Magic Number, Take a chance Block Party, I still remember Ghinzu, the Dragster Wave Duke Special, Free wheel 30 seconds to Mars, Was it a dream ? South, Paint the silence Depeche Mode, Lilian Indochine et B. Molko, Pink Water Razorlight, America Nelly Furtado, Meneater Muse, Map of the problematique Cold Case – es posthumus – Nara Pink, U + Ur Hand The Guillemots, Annie, Let’s not wait The Raveonnettes, My boyfriend’s back

samedi, 17 février 2007

Ca déménage ;-)

Ce WE, ça déménage avec ce titre des 30 seconds to Mars, avec deux versions du même titre, l'un accoustique et l'autre sous forme de clip. Attention les oreilles ;-) et bon WE ! No regrets, surtout !

11:30 Publié dans Blog-Attitude, Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Musique

mardi, 13 février 2007

Musique de l'instant

mercredi, 07 février 2007

Encore Vincent Delerm

En parcourant youtube, je suis tombée sur plusieurs vidéos des concerts qu'il a donné à la Cigale en novembre et décembre 2006... J'en avais les larmes aux yeux, tant de souvenirs sont revenus jusqu'à moi... Alors, j'ai décidé de les partager avec vous, même si le son n'est pas génial, malheureusment. En tout cas, cette chanson-là, c'était super fun ;-) Il est franchement top ce garçon, moi, je craque complètement ;-)...
 
 

mercredi, 31 janvier 2007

Un concept, le concert à emporter...Cali !

Vu chez Alban (merci à toi) et cette musique m'a remué le coeur... Cali, c'est quand même beau, je trouve... Bonne journée, profitez-en bien ;-)

mardi, 09 janvier 2007

La petite douceur du milieu de la semaine ...

Et pourquoi pas finalement ?