Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 octobre 2006

Eluard, la courbe de tes yeux

Aujourd'hui, je souhaitais vous faire découvrir ou partager un poète du XXème siècle que j'aime beaucoup, parce que ces écrits me parlent, me transportent le coeur.

Je vous conseille de l'écouter en même temps que le titre des Snow Patrol, Chasing cars, dont j'aime beaucoup la mélodie...

EDIT : vous pouvez aussi lire ce poème en écoutant, le titre de Raul Paz, Distancia 

Bonne lecture !

 

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

 

lundi, 18 septembre 2006

Obsession

Depuis quelques jours, j'écoute en boucle, mes oreilles sont attachées, accrochées à la voix de RAUL PAZ, et particulièrement son dernier album, EN CASA... 

Une  petite merveille ... d'envoûtement, une musique digne de l'été, de la fin de l'été, lorsqu'on se pose sur une terrasse d'un café et qu'on sirotte un truc avec des gens qu'on aime, alors que la lumière du soleil descend doucement, tranquillement, lentement...

C'est également la musique que j'écouterai bien avec mes amis, mon amoureux, dans une vieille maison dans le Sud de la France, avec un jardin, du rosé et des glaçons quand c'est l'été, ou encore pour mettre une ambiance joyeuse, festive, mais tranquille... et chez moi

Whaouh, ça me transporte ce disque, cette musique... Et quand je pense qu'il est de passage à Paris le mois prochain, mais que les places sont déjà toutes prises.... Snif

Vite, vite l'écouter, énivrer vos sens, votre âme de sa musique, de sa voix chaude, suave, de son timbre mélodieux...

Ca me transporte littéralement. En plus, Elle a fait un article de cet article dans son numéro daté du 4 septembre, numéro que j'ai acheté par hasard ! Sacré clin d'oeil !

Courez vous délecter de cet artiste...

 

 

09:25 Publié dans Danse, Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

mercredi, 06 septembre 2006

First impression on ... job !

Ah vous ne vous attendiez pas à ça ?!? Oui, je sais j'ai quasiment repris le titre de l'album des Strokes, First impression on earth, particulièrement sympathique, surtout le premier titre de l'album, You only live once, titre qui m'a bercé les oreilles depuis environ 6 mois, c'est dire !

J'adorerai vous parler de musique de bon matin, mais ce n'est pas le sujet.

Le sujet, c'est ma première journée de boulot. Whaouh, c'est peu dire si j'appréhendais :-) Contre-coup de mon précédent boulot, j'avais hâte de connaître mes futurs et nouveaux collègues, histoire de voir si mes first impressions/sensations allaient se vérifier...

Je me retrouve dans dans un petit cocon, je crois, et ça me fait du bien. Je suis sur un nuage et ça a l'air de se confirmer... Ce serait tellement bien que ça marche vraiment et que ça me plaise comme ça a l'air de se présenter...

En tout cas, c'est chouette de re-travailler ! Oui, je sais, ça va en étonner plus d'un mais je trouve qu'il est important de travailler et de faire qqch qui nous plaise et dans lequel on s'épanouit, non ?

Je me souhaite (et à vous aussi) de belles choses dans nos vies professionnelles (et forcément et également dans nos vies personnelles) : réalisez pleins de choses à la mesure de vos désirs, de vos souhaits, de vos envies, mais surtout, n'ayez qu'une seule chose en tête :

VIVEZ, SOYEZ HEUREUX, SOYEZ FIERE DE CE QUE VOUS ETES... 

23:20 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (9)

jeudi, 31 août 2006

Ce soir, je suis triste

Oui, c'est une vérité, un scoop, mais non, c'est pas Gala, c'est juste moi qui l'annonce pour moi-même.

Non, c'est pas la déprime totale, mais là, je dois dire que le temps exagère, non mais ! Il fait BEAU ce soir, c'est inadmissible, oui, j'l'dis ! Parce que ce soir, ils se sont TOUS retrouvés sur les quais de la Seine pour danser, écouter cette musique qui me transporte, m'émeut (parfois), me met en transe (souvent), bref, je suis toute seule, et ça me gonfle (le bide aussi !!). 

Je suis dégoûtée... déçue, triste surtout, car je ne peux pas aller danser, danser et revoir les copains (et parmi tous, y en a qui me sont chers et proches de moi, mais pas tous !), et là, c'est pas possible.. Je vous jure, c'est d'une frustration.

Résultat, depuis vendredi soir, je n'écoute plus Latina, car sinon, je commence à essayer de danser toute seule et c'est une catastrophe pour ma cheville, alors, j'écoute FIP (au moins, je suis un peu plus au fait de l'actualité internationale et française, sinon, je ne connaissais que l'actualité sud-américaine !!). D'ailleurs, soi-dit en passant, leur programmation est vraiment excellente. A partir de 23h, on ne peut malheureusement plus savoir via leur site ce qu'on écoute, et c'est bien dommage : tout à l'heure, y avait un titre de salsa bien sympa, j'aurais bien voulu savoir ce que c'était.

Ah oui, dans le genre journée frustrante sur la salsa, je suis passée au Stabucks Avenue de l'Opéra (après avoir fait la girl à la Petite Mendigote-rue du Dragon), et y avait de la salsa... C'est cruel de me faire ça à moi.

Oui, la frustration en danse, c'est dur, c'est comme pour la musique, mais bon, normalement dans moins de 3 semaines (selon le copain kiné), je devrais peut-être pouvoir être là à nouveau...

 J'espère

dimanche, 27 août 2006

De la musique, encore et toujours

Comme je l'ai dit en ouvrant cette catégorie "musique", la musique représente presque toute ma vie. Dire tout serait un brin excessif, mais n'est pas si éloigné de la réalité étant donné que j'estime que la musique me définit particulièrement bien.

Elle est présente du matin au soir : dès que je me réveille, hop, j'allume la radio (en ce moment ça alterne entre radio Latina -salsa of course !- FIP et Nova). Lorsque je travaille, c'est la radio elle-même qui me réveille également... Lorsque j'habitais un petit appartement, il fallait que je l'entende dedans partout !! ;-) Ici, c'est moins facile, mais je la murmure sous la douche !!

Bref, je l'écoute, je la savoure et je la découvre. Par exemple ce WE, obligée de rester chez moi, cause pied malade, j'ai surtout écouté FIP. J'ai découvert FIP l'an dernier en m'installant ici. Et j'ai tout de suite accroché : en effet, ils proposent une sélection de titres très diverse : on passe du rock à la musique classique, en découvrant de la salsa, du jazz, et ce WE j'ai découvert un titre de Muse ! Résultat, grâce au CD que F m'a fait, j'ai pu le ré-écouter.... jusqu'à ce qu'il devienne obsédant dans ma tête...

Eh oui, c'est ça, c'est ce qui se passe véritablement lorsqu'un titre me plaît, je l'écoute jusqu'à l'obession, l'ivresse... et j'adore, vraiment, car alors, je le sens vivre, vibrer au fond de moi. J'imagine tout un monde à moi avec ce titre et voilà, je me le suis appropriée. C'est fantastique comme sensation, et ça me caractérise.

Et ça peut se produire aussi avec de la musique classique (une sonate pour piano de Mozart, par exemple !!).

C'est la magie de la musique et de toute son implication dans ma vie.

Lorsque j'étais en terminale, je me souviens que ma prof de philo nous avait permis de consulter l'encyclopédie de Diderot sur la musique et ça avait trouvé un bel écho au fond de moi. J'ai retrouvé ce livre par hasard chez Gibert, mais l'ai toujours pas acheté pour en découvrir toute la finesse et réflexion. Je sais d'avance que ce livre me transportera lorsque je le lirai.

Avant que je n'oublie, le titre de Muse est Starlight

21:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

dimanche, 06 août 2006

Résiste - France Gall & Michel Berger

Si on t'organise une vie bien dirigée
Où tu t'oublieras vite
Si on te fait danser
Comme un amour qu'on quitte
Si tu réalises que la vie n'est pas là
Que le matin tu te lèves
Sans savoir où tu vas
Résiste

Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
Résiste
Résiste
Danse pour le début du monde
Danse pour tous ceux qui ont peur
Danse pour les milliers de coeurs
Qui ont droit au bonheur
Résiste

Tant de liberté pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine
Si on veut t'amener à renier tes erreurs
C'est pas pour ça qu'on t'aime
Si tu réalises que l'amour n'est pas là
Que le soir tu te couches
Sans aucun rêve en toi

dimanche, 30 juillet 2006

Intro

Il serait bon d'écrire dans cette catégorie qui est tellement cher à mon coeur : je ne vis que par la musique, en réalite. Je suis en train de me rendre compte, plus que jamais que sans musique, la vie me paraît fade, même si j'aime le silence de mon appartement... Et ça peut paraitre tellement incroyable de pouvoir trouver cela en plein Paris.... mais si, ca existe et pas dans les arrondissements les plus chics & chocs !

Je suis super fière car j'ai enfin réussi à mettre de la musique dans certains textes que j'ai écrit ici ! Ca a pour but principal de vous faire voyager dans mon univers, éventuellement vous faire connaitre une musique, un compositeur, mais surtout moi, ca m'enchante...

Je n'ai pas la télévision, c'est un choix personnel, par contre, j'ai une connexion adsl, ça, c'est indispensable. Je n'aurais jamais pensé devenir accro à cela tellement étranger au final. Car on écrit un peu dans le vide, le support est juste informatique, des réflexions humaines, mais rien de concret... C'est a la fois très excitant comme procédé mais aussi un peu éerangeant... Alors ? Alors ?

Eh bien, continuons dans ce paysage musical....



13:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Musique