Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 mai 2008

Responsable

Dans le Petit Pince, le Renard dit au Petit Prince qu'on est responsable de ce qu'on apprivoise et qu'il est responsable de sa rose.

Il n'y a rien d'inéluctuable et tout peut changer, reste à savoir où prendre la main de ce drap qui va me remettre en selle ;-)

Cherchez pas à comprendre, y a juste eu des jours meilleurs ;-) Vive les vacances !!!

jeudi, 01 mai 2008

Déracinée ?

Ca vous rappelle qqch ? moi, oui, infiniment : un moment presque de béatitude, son concert au Grand Rex il y a un an déjà, et sa musique qui se rappelle doucement, tendrement à mes oreilles :

 

podcast

Je crois qu'elle me fait définitivement penser à l'été, aux vacances, à la douceur de la vie, à cette petite maison à la campagne à laquelle je rêve, j'aspire...

Et ce temps qui passe à la fois rapidement et tellement lentement. Je voudrais revenir en arrière et aussi le faire s'accélérer, revoir le sourire de Philippe en vrai, le serrer dans mes bras et poursuivre notre discussion où elle s'est arrêtée.

Alors, oui, je sais que j'ai pu lui dire tout ce que j'avais à lui dire de son vivant, mais il me manque, je ressens son absence, tout comme je ne la ressens pas..

Ca me rassure et me console.

Je veux une vie plus douce et qui me ressemble tout à fait. Je n'aime pas me battre pour des futilités avec les gens, même s'il y a de choses pour lesquelles j'ai certains principes... 

mercredi, 30 avril 2008

Vacances

Ca y est, elles sont là, bien présentes et je vais les mordre à pleines dents et surtout DORMIR... Je reste connectée car plâtrée, mais, je vais bouger aussi un peu ;-)

Merci à ceux qui me lisent et qui laissent ou pas de commentaires, j'aime vous lire aussi? 

jeudi, 27 mars 2008

Lost

45040f156c294ba0efad9667dfaafc3d.jpgEn ce moment, mais pas tout le temps, c'est un peu la débandade ! Je ne fais pas ce que je devrais faire, je reporte le max de trucs au lendemain, et surlendemain, il m'arrive des trucs de folies, une vie de folies, drôle, surprenante à la fois, des idées irréelles et complètement délurées qui germent dans ma tête, et tout cela en 24h Chrono.

Je vis une vie de dingue, une vie où je réfléchis plus vite que la musique ou la lumière, une vie où je fais 50.000 trucs en même temps tout en étant complètement déconnectée.

Je me languis du temps qui passe, à la fois trop vite, et pas assez, de ce temps que j'aimerais tant arrêter et revenir à ce 15 décembre dernier, au mois d'avril il y a deux ans, retrouver la main de Philippe dans cet air de Bruges, ressentir toute la douceur de la caresse de sa main ce matin pour me réveiller et ce regard, son regard...

Et puis la fierté d'être qui je suis, ce que je suis devenue, le chemin que j'ai parcouru, le job que l'on m'a confié car j'aurais, d'après eux, les épaules pour, la possibilité de pouvoir gérer un équipe d'une vingtaine de personnes, pouvoir toujours gérer mon temps, comme je le souhaite malgré des deadlines, je continue à avancer, et à avoir la confiance de mes supérieurs. La possibilité d'exprimer ce que je ressens sur le plan profesionnel, et de me faire à la fois entendre et comprendre dans mes énonciations.

Quelqu'un m'a dit une jolie phrase l'autre jour : "tout ce que tu touches devient or" ou un truc du genre. J'en suis restée scotchée car je ne pense pas avoir cette prétention, et encore moins, comme se plaît à le répéter à l'infini le mec qui m'a managé un temps que j'aurais pris le melon... Alors que je ne souhaite qu'une seule chose, être une petite souris...

Mais je suis perdue avec tout cela, qui tourbillonnent dans ma tête. Mon WE jurassien n'a rien arrangé non plus, honnêtement : si j'ai récupéré une partie de mon sommeil, j'en suis revenue avec encore plus envie d'ailleurs, de montagnes, de chèvres, de campagne, de culture bio, de développement durable dans la tête... J'essaie de me raisonner et de me dire que sans cette personne odieuse au boulot, mon job me plaît, j'ai un job dans lequel je m'épanouis et surtout qui me permet de m'offrir ces we et ces prochaines vacances à la mesure de mes rêves, mais pas forcément des vôtres...

Ben oui, j'en connais pas beaucoup qui vont volontairement marcher une semaine en pleine montagne, sans confort véritable, mais moi, c'est ma drogue et ma raison de vivre en ce moment. Sauf que j'ai été particulièrement fainéante cette semaine, je ne suis pas allée au hip-hop, et demain, je dois me motiver pour la samba.... Le we s'annonce sous de beaux hospices, je revois une tante éloignée de Philippe, des ami(e)s, j'espère du roller dimanche matin (même si la météo ne semble pas clémente) et le salon du vin pour clôturer ce we...

Mais avec tout cela, pourquoi les hommes tournent-ils autour de moi, encore plus que d'habitude ? 

vendredi, 21 mars 2008

Finally

free music

  

 

Deux dimanches consécutifs où il pleut, et me voilà tournant comme un lion dans sa cage, assoiffé d'espace, de liberté, d'air qui s'engoufre dans mon cou, mon sweet et mes roller blade qui filent à la vitesse que je désire... Je n'ai pas encore le style des rollers bladers avec la musique sur les oreilles, mais j'ai au moins des lunettes de stars !

Je compense, dirons-nous en parcourant Paris, en long, large et en travers, à la rechercher de... euh, ben, je ne sais pas bien. Ou plutôt si ! une forme de fuite en avant, une envie d'air, d'épanouissement, et d'ailleurs surtout.

Ma platine fait défiler en boucle l'album de Télépopmusik, Angel Milk, que j'adore !

J'ai pleins de trucs qui, temporairement, me font du bien au coeur et au corps et à l'esprit : 

  • Le thé vert à la vanille qui est d'une douceur sur la langue incomparable...,
  • Le cappucino du Starbuck, de n'importe quel Starbuck, en fait ! (quelle ruine au final !)
  • Les livres de Simone de Beauvoir : whaouh, je suis scotchée, ça me parle tant ce qu'elle écrit, je n'arrive pas à descotcher de son écriture...
  • Le sport en général
  • La tisane, le soir, avant de m'endormir
  • ma couture, mon point de croix, mon tricot, enfin, quand je m'y mets, lorsque je ne suis pas scotchée à mon pc - comme si j'en avais pas marre de faire déjà près de 10h d'écran, je remets cela le soir, diable !
  • La danse que j'ai repris, quand même et avec laquelle je vais redevenir assidue !
  • La rando : je remets cela le we prochain... J'ai hâte, c'est peu dire, l'air vivifiant, l'air pur, la montagne, enfin, la pluie, peut-être, la neige sait-on jamais ? Mais la joie et la délectation de pouvoir aller au bout de soi dans cet échange avec la nature, à fond... Juste pour le plaisir des yeux
  • Les produits de beauté du Dr Hauschka, génialissime pour ma peau archi fragile/sensible/réactive... ;-)
  • La confiance en soi, essentielle, la zénitude par le yoga chaque matin, qq minutes, fascinantes, la méditation que je devrais pratiquer davantage
  • Les projets à plus ou moins courts termes que je formule, on verra s'ils voient réellement le jour !
Et vous, c'est quoi vos petits trucs pour voir la vie en rose, même quand votre univers s'annonce morose ?


 

 

samedi, 01 mars 2008

Double réalité

ad7b25ea9eb461e16fed9299127c9d5e.jpgJe rêve d'un monde où les montagnes m'entoureraient, où les gens ne seraient pas arrogants, jaloux, envieux, despotiques et tout ce que je vois en ce moment et qui m'insupporte au plus haut point.

Je rêve d'ailleurs, de bouddhisme, de Népal et d'humanitaire (ça tombe bien, ça recrute sévère ;-)).

Mais je rêve surtout de lui, entre deux mondes, je vis. Non plus un pied dans la vie et un pied dans la mort, mais les pieds dans une double réalité : celle où je bosse comme une dingue en ce moment avec qq sorties à droite et à gauche histoire de me donner l'impression que ça sert de bosser plus ! Et celle qui, une fois sa journée terminée, a l'impression d'en commencer une autre, une autre où Philippe est là, où la mort n'est pas, car c'est un mauvais rêve, non, il va réapparaître à l'autre bout du chemin, il m'attend chez moi...

Cette double réalité est épuisante à vivre au quotidien : entre une part de moi, presqu'euphorique dans laquelle je nie sa mort et celle qui réalise réalise - car 6 semaines déjà - j'ai du mal à aller au lit le soir, alors que le corps est très très fatigué.

Cette double tendance s'affirme, je la porte, je la supporte, mais à quel prix ?

d364f942e21d4db7431744d5c25e7db8.jpgJ'ai à la fois très envie de partir m'évader une semaine, mais mes vacances me sont refusées (je serais, entre autre, en ce moment, indispensable, or je ne le souhaite pas être indispensable, personne ne l'est et ne peut le prétendre), et j'ai aussi peur de me retrouver parfois seule au milieu d'autres alors que je suis la personne fédératrice ou que je me joigne à un groupe... Vaste question.

Au milieu de tout cela, il y a moi, ma douleur, la perte de Phil, les emails de ses meilleurs amis - là pour me soutenir et être près de moi comme ils l'affirment tous - ses oncles et tantes, et mes doutes et interrogations qui m'assaillent la douleur de la perte muette dans mon regard bleu glacial.

La seule chose que j'arrive à faire à peu près correctement, c'est marcher. Alors, je me dis, je me demande : et si j'entamais un tour du monde à pieds ? Et si je consacrais ma vie à des choses plus utiles, ou en tout cas, qui me parlent davantage ? Donner un véritable sens à ma vie, voilà, c'est ça.

Parce qu'objectivement, y a pas grand chose qui me retient à Paris, et même rien, sauf des ami(e)s - et sur Terre, mais passons - alors pourquoi ne pas partir ?

Sauf qu'alors, en ce moment, cela pourrait s'appeler une fuite en avant qui ne me correspond pas et qui n'est pas saine, d'où mon ardent désir de m'arrêter par des vacances avant de péter un plomb au boulot (au mieux) ou, de me blesser physiquement (au pire), et je n'y tiens pas vraiment... 

mardi, 08 janvier 2008

Beatles Mania

Pendant cette courte semaine de vacances, hors de Paris, je veux dire, je suis revenue à mes premières amours musicales, entendez et comprenez, les Beatles.

Oui, je sais, ce n'est peut-être pas très original, mais les Beatles et moi, c'est une longue histoire... Lorsqu'Honkr m'a prêté tous ses cd, j'ai réussi à m'en faire une compil' (sur une seule k7 !!) qui m'a accompagné pendant mes années au Havre... et, vous allez rire, je faisais mon ménage au son de "Lady Madonna ", "You know my name"... entre autre !!

Et là, de retour ces qq jours, la Beatles Mania est revenue !! je vous le donne en plein dans l'mille, "Drive my car" m'a poursuivi pendant de longs jours avant que je sois en mesure de mettre la main sur le cd et de l'écouter en boucle... puis, avant mon retour à Paris, je l'ai mis sur mon Ipod... et c'était qui la fille la plus heureuse dans le train au retour ???

Même que le mec en face de moi dans le train me dévisageait, interloqué de mon sourire aux lèvres (ben oui, je suis heureuse de rentrer à Paris, j'ai un job génial et une musique sur la tête géniale !!) !!!

J'ai passé une chouette semaine et je suis revenue à Paris galvanisée ;-)

mercredi, 31 octobre 2007

Mon long we ;-)

4cc1317acaf7d98fe19469aec78b3de4.jpg Vient de commencer là, maintenant, tout de suite et me réjouis, m'excite comme une puce ;-)

Eh oui, parce que je suis hors de Paris pendant 4 jours, exactement !!

4 jours à parcourir une partie de la France que je ne connais pas, retrouver l'Alpyne et la serrer dans mes bras un long moment, être au NML avec elle, mais toutes seules sans l'Autre ;-) Et ensuite, prendre la voiture et descendre encore plus bas dans le Sud, ce Sud que j'ai vu en septembre dernier et que je reverrais avec une certaine émotion...

Retrouver le NML alors que Minouche n'est plus, ça va me faire très très bizarre, je sens que je vais le chercher en arrivant demain, je regarderais où je poserais mes pieds, et limite, je crois que je l'appellerais... Mais il n'est plus et il me manque vraiment...

Mais partager ces moments aussi fort avec l'Alpyne, s'être enfin trouvées alors qu'on a eu tant de rdv manqués et jamais concrétisés, tant de larmes, de colères ravalées ou exprimées mais maintenant, c'est fini, même si qq points sensibles restent, tels lorque je lui parle de Smart.. Et pourtant, elle me comprend, qui sait ? Un jour, elle comprendra encore mieux...

Je le sais et surtout, j'ai confiance ;-)

Donc, tout ça pour vous dire que je ne serais même pas en mesure de vous lire, ni de répondre à vos commentaires, mais à mon retour, promis, je vous fais un coucou avec, je l'espère, de jolies photos en prime ;-)

See you

lundi, 10 septembre 2007

Mariages !

 8c7196254e5f3d0f5455b8b55907d0cf.jpg

Ca y est, le compte à rebour a commencé... pour les deux mariages auxquels je suis invitée ... Dans moins de 10 jours, je marie my best friend... et je remets cela la semaine suivante, en Italie, s'il vous plaît, pour une autre personne très très proche de moi...

Alors, émotions, émotions, ben oui, super présente !

Heureusement, je me suis prise vraiment à temps pour réunir tous les éléments pour être topissime ce jour-là ! Va y avoir des surprises !! Je crois n'avoir laissé aucun détail au hasard... et cela me soulage de savoir que de ce côté-là, c'est ok !

Une fois que ces événements seront passés, je ne manquerais pas de vous les faire partager avec qq photos de ma tenue et de l'ambiance de la fête !

Je suis super impatience... 

mardi, 04 septembre 2007

Alive !

Yes, I am ! Still on the Earth ;-)

7d80e8e24483d18c676f2fbe24338645.jpg

Je ne vous ai pas oubliés, je vous parcours chaque jour, je laisse qq traces de mon passage sur la blogosphère, mais je ne retourne pas ici !

Pleins de choses à faire, pleins de choses à écrire ici ou ailleurs, pleins de choses à voir, pleins tout pleins de trucs qui m'accompagnent chaque jour, qui parsèment ma route de jolies fleurs, de pensées et de monstrueuses énergies se mettent à profit, se dessinent sur mon chemin et me tendent la main !!

YOUPI !

La vie est belle :-)

 

[petit aperçu de mes vacances ;-)] 

jeudi, 09 août 2007

Safe inside me

Je n'ai pas été très présente dernièrement.
 
Pourtant ce n'est pas l'envie qui manquait ou l'inspiration, c'est juste, je crois, un besoin de me retrouver avec moi-même, à être un peu seule et faire des choses pour moi tout simplement !
 
Y a peut-être aussi eu l'envie de me relire de l'intérieur, j'ai l'impression d'avoir compris, intégré pas mal de paramètres dans tout ce que j'ai traversé depuis maintenant plus d'un an ...
 
L'impression d'être plus une grande qu'autre chose, que tout ce passé s'éloigne de manière définitive et que le meilleur est au bout de mes doigts. Une sensation, non d'étouffement, mais d'intenses émotions qui m'étreint le coeur que des larmes de joies et de bonheurs coulent toutes seules le long de mes joues ;-)
 
Etrange impression, croyez-moi !
 
Donc, ce début de vacances, je l'ai un peu vécu en vase clos, hors des frontières de l'imaginaire, mais pas complètement dans le réel non plus tout à fait : j'ai avancé dans ma tête et largué les dernières attaches qui me retenaient à ce port funestre, j'ai fait un truc que je n'aurais jamais pensé faire (regarder deux saisons de séries tv non stop en dvd !!), et enchaîner soirées sur soirées à boire du rosé et des glaçons souvenirs, souvenirs... de l'été !!
 
Maintenant, elles sont là, vraiment ces vacances, je vais fermer le blog le temps de ce séjour, peut-être qu'il y aura qq posts, mais rien n'est moins sûr !
 
Je vous retrouverai le 20 août avec plaisir ! Profitez de l'été et des vacances, surtout ! Grosses bises !

vendredi, 03 août 2007

Croire..

Que l'herbe verte va jaillir du bout du chemin,
Que je suis sur la bonne route,
Que tout arrive, et d'abord le positif !

J'ai bien fait d'y croire, de croire que j'y arriverai, que j'irai où je voudrais,
Que tout arrive à point pour qui sait attendre...
Car j'ai réussi, finalement...

J'ai réussi à avoir le job dans lequel je m'éclate un peu, beaucoup, passionnément...
J'ai réussi à habiter dans un appart' drôlement cosy, sympa, mon petit coin de paradis,
J'ai réussi à croire que tout est possible à la condition de s'en donner les moyens, évidemment !

Et j'ai cru que ma connexion reviendrait naturellement, tout doucement (ce qui s'est passé !)
Et j'ai cru que le bonheur croiserait mes pas (hum, hum ;-))
Et j'ai cru que je serais en vacances ... soon... le bonheur

Je vous souhaite un bel été ;-) 

 

mercredi, 25 juillet 2007

Swimming pool

2e0f6dbd4d000d1aa2009c7c12f7d381.jpg Non, je ne fais pas référence au film du même nom que je n'ai d'ailleurs pas vu !

Je pense à la chance que j'ai de pouvoir aller à la piscine quand bon me semble l'été puisque j'habite un petit coin paradisiaque à Paris !

Je ne veux pas faire de jaloux non plus, alors, je n'en dirais pas davantage... Si ce n'est que ça devient un formidable lieu de rencontres, finalement (cf musique de Melrose Place) !

free music
 

Je vais la jouer naïve, mais j'avoue que je ne me rends vraiment pas compte de cette possibilité ;-) Et là, ça a pas loupé !

Je rentre du boulot avec l'envie de faire un plouf assez forte, mais pas vraiment de volonté, ou d'entrain, et voilà que je croise un de mes voisins qui me dit "rdv dans la piscine ? "

Bizarrement, la motivation est revenue !

Ok, il ne me fallait pas grand chose pour me motiver, parce que y a entre autre la préparation à la rando de cette été, et aussi l'envie de se rafraîchir.

Mais il m'a fait rire ce voisin, parce que visiblement, il m'avait remarqué dans l'eau, mais moi pas !

Ben oui, lorsque je me plonge dans l'eau, je redeviens une sirène tant j'aime le contact de l'eau avec mon corps, et j'avoue que j'enchaîne ces longueurs avec une régularité effarante, laissant les gens derrière moi, ne m'attachant qu'au plaisir ressenti de l'eau qui file, me porte, me supporte, et me fait du bien...

Et donc, je ne regarde pas autour de moi ! En plus, sans lunettes dans la piscine, tout l'univers est flou, comme lorsqu'on plonge les yeux dans la piscine ! Je ne reconnais personne, ne vois personne, sauf mon corps attiré irrésistiblement vers le fond bleu ;-)

Je retrouve mes sensations d'il y a deux ans lorsque j'y allais très souvent (presque tous les 2 jours), et j'enchaînais les longueurs dans mon bassin fétiche de 50m, en me fixant des objectifs minimaux (700m) mais jamais de max, car je souhaitais que le corps dicte lui-même selon son sentiment de plénitude, ou de fatigue... Ah, que j'ai pu aimer cette sensation...

Et donc, me revoilà évoluant dans les fonds bleus de ma piscine, dans le bleu de mon univers galactique et je redeviens la sirène que j'ai été petite fille !

Ah quel bonheur, plaisir de renouer avec ces sensations, croyez-moi !

samedi, 21 juillet 2007

Mes cousins

07808cb75a125947d1dc5b7953295a00.jpgJe ne vous en ai jamais parlé parce que je n'en ai pas en ligne directe, mais plutôt indirecte : ben oui, la famille n'est pas immense du côté de mes parents, à mon grand désespoir aussi.

Par contre, ma mère avait une cousine germaine (la seule et unique !) qui a eu de nombreux enfants, eux-mêmes en ayant aussi, et donc, les voilà, mes cousins ;-)

Je les ai revus lors des obsèques de mon 3ème grand-père il y a 15 jours, et c'était vraiment agréable et sympa de se retrouver autour de la table, de discuter, de profiter de cette soirée pour se revoir, discuter, et patati et patata...

Voilà que je remets cela ce we ! Alors, ça va être encore plus rapide que la dernière fois : départ demain à l'aube ou presque pour rejoindre une autre chaîne de montagne que j'aime et retour dimanche soir à Paname bien, bien tard... à tel point que je dors chez Scat... ; la perspective de prendre les transports en commun pour rentrer chez moi ne m'enchantant guère...

Bref, je ne vais pas être très présente ici et là, mais je vous retrouve dès lundi avec plaisir !

Bon we à tous et profitez des playlists que j'ai installées dernièrement : vous avez remarqué ??

[en photo, mon amour de chat que j'adore, toujours là, mais malade... snif ;-(]

vendredi, 20 juillet 2007

Verona, Ô Verona...

free music

 

En exclusivité mondiale, et en plus en toute première fois ici, mon slide des photos de ma journée à Vérone, que dis-je Verona...
 
J'espère que vous apprécierez le temps exceptionel de cette journée et que vous sentez vibrer avec moi les notes mélodieuses d'Aïda...
 
Notes que j'écoute en boucle depuis dimanche soir sur mon Ipod, entre autre tout l'acte 2... Une pure merveille et forcément des thèmes très connus... qui vous rappelerons bien qqch !!
 
[PS : y a quand même des passages qui me font penser à Casse Noisette de Tchaïkovski, pas vous ??...]

09:30 Publié dans Vacances | Lien permanent | Commentaires (2)