Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 janvier 2008

Dire au revoir à Philippe

Le temps sera bientôt venu de lui dire au revoir, effectuer un A/R à Bruxelles pour être présente à ses obsèques... Ah, que cela va être dur et difficile, surtout quand je réalise que la dernière fois que j'y suis allée, c'était pour le revoir et le serrer dans mes bras, et que là, ça va être pour l'enterrer, vous imaginez-vous la grandeur de ma douleur ?

En même temps, je ne suis pas la seule à devoir affrontrer cette dure réalité, ses parents, ses frères et toute sa famille... et les amis.

Ce qui est terrible pour moi est d'avoir senti qu'il allait mal la semaine dernière, d'avoir ressenti son départ, jeudi soir, on ne se refait pas.

Ce qui est aussi "fantastique", c'est de  savoir que Phil est parti en laissant les choses au clair derrière lui : il avait préparé ses obsèques, son testament, bref, tout fait (je crois) pour que ses parents se sentent moins démunis... comme s'il savait qu'il était condamné...

Ah, saleté de maladie.

Mais, il me laisse tant de bonheurs, de pensées, de joies dans le coeur que ce soir, ça ne va pas trop mal par rapport à dimanche et lundi soir où j'étais totalement ravagée.

J'ai retrouvé une chouette photo de nous deux qui date de 2004 je crois et on est vraiment mimis tous les deux : il regarde l'objectif et a mis sa main sur mon épaule, c'était un très chouette moment, dont je me souviens parfaitement...

Donc, le plus dur, c'est cette semaine, la regarder passer lentement et ayant conscience de cette échéance  samedi, reprendre ce train, dormir à l'hôtel et rentrer le samedi soir - pas toute seule heureusement - et le dimanche, ce sera rollerblade, ça me fera du bien.

Et devoir se composer un visage plus ou moins digne au boulot, mais en même temps, je ne gère pas ce chagrin, alors j'ai prévenu mes bosses, et l'un d'entre eux semble comprendre... Je ne souris plus ;-) c'est un signe, croyez-moi.

Mais samedi, je serais courageuse pour faire honneur à Phil et lui dire qu'il était la vie incarnée alors, je ne me laisse pas abattre.

dimanche, 20 janvier 2008

Philippe est mort jeudi soir

9bac51ac749df51a607adc5466119094.jpg

 

La mort n’est rien

La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.
Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
N’emploie pas de ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble.
Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi.
Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été.
Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.

La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.
Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée,
Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je t’attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien.

 

Charles Péguy

 

jeudi, 17 janvier 2008

Paul Mc Cartney - Live and let die

lundi, 14 janvier 2008

Beatles mania, part 2 !!

There are places i'll remember All my life though some have changed Some forever not for better Some have gone and some remain All these places have their moments With lovers and friends i still can recall Some are dead and some are living In my life i've loved them all But of all these friends and lovers There is no one compares with you And these memories lose their meaning When i think of love as something new Though i know i'll never lose affection For people and things that went before I know i'll often stop and think about them In my life i love you more Though i know i'll never lose affection For people and things that went before I know i'll often stop and think about them In my life i love you more In my life i love you more

dimanche, 13 janvier 2008

Beatles mania, part 1 !!

Bonsoir à tous ceux qui me lisent et qui partagent ma vie, même sans laisser de commentaires !! Allez, lâchez-vous, je ne vous mangerais certainement pas et surtout pour cette semaine pendant laquelle, je vais vous faire partager mes chansons préférées des Beatles ;-)

Je m'en suis même fait une playlist que j'essayerai de vous dévoiler "asap".

Donc, voilà, c'est la semaine des Beatles sur mon Ipod et j'espère que cela vous donnera envie de chanter avec moi dans la rue, le soir à tue-tête ;-) en faisant la cuisine, sous la douche, bref où vous le souhaitez !!! 

Sinon, j'ai fait la fille in the mood ce we , à savoir que j'ai été voir le dernier film de Sean Penn... Et bien, il est pas mal, le héros joue super bien et est plutôt beau gosse, ce qui ne gâche rien aux paysages superbes !! Et puis, j'ai aussi terminé la semaine de la galette des rois, j'en peux plus de galettes, ça y est, je suis arrivée au bout de presque l'écoeurement, mais bon, c'est le mois, donc...

Et vous, votre we, ça a été ?? 

vendredi, 11 janvier 2008

Vider, vivre et se retrouver

Le dernier crédo en date depuis les dernières vacances (ie cet été) était de ranger, vider mon appart' des choses trop encombrantes que je trimballe depuis pas mal d'années et qui constituent des handicaps à larges spectres...

Si j'avais bien commencé en déménageant l'armoire, là, j'ai poursuivi qq jours et j'ai déplacé mes deux bibliothèques (je n'ai pas attrapé de tour de rein !!). Et je suis fière de persister et de signer en continuant sur ce chemin de vidage,de rangement et de retrouvailles avec un appart' qui me ressemble(ra) de plus en plus au fil des semaines qui arrivent...

Ben oui, il n'est jamais trop tard pour commencer, après, rien plus rien ne m'arrêtera sur mon chemin de vie et hop, le tour est joué ;-)

Une fois ce vidage effectué, je me reprends à repenser ma vie, et je me surprends à me retrouver... et là, que les pojets fusent dans ma tête : entre la danse que je souhaite retrouver de façon plus ou moins assidue (salsa, chacha, samba...?) guitare ou violon alto (?), barre au sol, yoga ? et hip-hop ? Le choix des disciplines est large et vivant...

N'empêche qu'il y en a au moins une que je ne lâche pas : c'est la marche dont il s'agit : eh oui, souvenez-vous, j'ai l'immense chance d'habiter dans un petit havre de paix et de tranquilité à Paris et de pouvoir aller au boulot à pieds ... L'autre chose qui ne me lâche pas est mon entrainement hebdomadaire de roller : et je suis heureuse de constater les progrès que je fais... Ca va m'aider pour le we ski à la fin du mois... j'ai hâte, mes pieds trépignent... je vais vraiment en avoir besoin avec ce mois-ci au boulot... un peu intense... 

jeudi, 10 janvier 2008

En vrac

J'ai l'esprit qui fourmille, j'ai envie de communiquer, de vous communiquer pleins de choses en vrac que vous ne comprendrez peut-être pas, mais au moins, à l'air libre, elles seront libres d'exister et de vivre leurs vies de pensées ;-)

Je suis fière, fière de moi : fière d'avoir, en moins d'un an au sein de cette société, réussit là où on ne m'attendait pas, réussit un boulot pas forcément des plus faciles, me faire apprécier par les bonnes personnes de la société, être heureuse de qui je suis, ce que je suis, être surtout et encore surtout en ce moment fière de moi... Ô que oui, et vraiment très fière...

Bon ok je me répète à l'infini mais ça me comble de joies et de bonheurs cette... promotion ;-) Voilà, le mot est lâché et je n'en dirais pas plus car le plus dur reste à venir ... mais il s'agit d'une belle victoire, la consécration de mon appartenance au sein de cette société et une véritable valorisation... et tout s'enchaîne à une telle vitesse...

Tous ces bonheurs n'arrivent pas seuls et sont le fruits (entre autre) de ma persévérance, de mon enthousiame, et de ma volonté ;-) 

Et puis, il y a eu d'autres bonheurs aussi ces derniers temps : je serais tentée d'écrire des "retrouvailles" avec une bloggeuse ... oui, parce que 18 mois à se connaître virtuellement, et à entretenir des liens à distance et enfin, se rencontrer, ça compte ! Dyane, c'est de toi dont il s'agit et que c'était top ces soirées et tout ce qu'on a pu s'échanger, ces rencontres la semaine dernière.. whaouh, je reste sous le charme !! Merci de tout, de ton amitié et de ce qui se profile à l'horizon aussi ;-)

Donc, voilà, ma vie, en ce moment, est un tourbillon de lumières, de gaités, de sourires et je dors de tout mon saoûle, la seule et unique "résolution" que j'ai prise cette année ;-) 

mercredi, 09 janvier 2008

Âpre

 

Sur la langue, le chocolat noir, très amer,
Le vin rouge, un bourgogne que je bois de travers

Ce même vin dont je m'ennivre les sens
Lorsque je suis sur la terressence

La magie de cet effleurement de mains
Le chassé-croisé de ce matin

Âpre est la vie, maintenant tout de suite
Vite, que l'on m'emporte, vite

Comprendre que c'est furtif,
Malgré ma vivacité de vivre

Je reste sur mes gardes
Pourquoi la victoire est-elle en armes ?

Vite, vite, vivre
Vite, vite, écrire

mardi, 08 janvier 2008

Beatles Mania

Pendant cette courte semaine de vacances, hors de Paris, je veux dire, je suis revenue à mes premières amours musicales, entendez et comprenez, les Beatles.

Oui, je sais, ce n'est peut-être pas très original, mais les Beatles et moi, c'est une longue histoire... Lorsqu'Honkr m'a prêté tous ses cd, j'ai réussi à m'en faire une compil' (sur une seule k7 !!) qui m'a accompagné pendant mes années au Havre... et, vous allez rire, je faisais mon ménage au son de "Lady Madonna ", "You know my name"... entre autre !!

Et là, de retour ces qq jours, la Beatles Mania est revenue !! je vous le donne en plein dans l'mille, "Drive my car" m'a poursuivi pendant de longs jours avant que je sois en mesure de mettre la main sur le cd et de l'écouter en boucle... puis, avant mon retour à Paris, je l'ai mis sur mon Ipod... et c'était qui la fille la plus heureuse dans le train au retour ???

Même que le mec en face de moi dans le train me dévisageait, interloqué de mon sourire aux lèvres (ben oui, je suis heureuse de rentrer à Paris, j'ai un job génial et une musique sur la tête géniale !!) !!!

J'ai passé une chouette semaine et je suis revenue à Paris galvanisée ;-)

lundi, 07 janvier 2008

Bonne année

Eh oui, il était temps de vous souhaiter mes voeux : une bonne et heureuse année 2008 : la santé et tout le bonheur que vous souhaitez et également la réussite dans les projets qui vous tiennent à coeur, c'est aussi simple que cela !!

Trève de banalités, j'espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de fin d'année, que vous vous êtes aérés la tête, comme moi... qui étais en vacances (vive la boite qui ferme pendant les fêtes de fin d'année...) et qui ai profité du soleil de la Capitale des Alpes, d'une journée de ski le 25 et de ma petite maman chérie...

Profitez de la vie et de l'année 2008 à fond, ce ne sera que du bonheur, mais oui ;-) 

mardi, 18 décembre 2007

Bon Jovi - Mystery train

Tout va bien, just listen, and close your eyes. Dedicate for the guy met in the night train to Genova ;-)

Humeur sombre

Enjoy it and don't be afraid about my mood. Sadness and Hapiness are both in me from Saturday evening. Hope, hope, hope, nothing else (matter ;-)).
 
Bonne journée !!

lundi, 17 décembre 2007

Explosion

Voilà, il va s'agir d'une explosion, d'une vraie "gueulante" comme cela m'arrive peu, mais là, c'est franchement nécessaire.

Je trouve une telle injustice de voir ce p***** de cancer s'abattre sur Phil de cette façon-là. Je l'ai trouvé (forcément) changé, et ça a été vraiment douloureux.

Douloureux aussi de constater que par rapport à l'an dernier, il a faibli car il marche vraiment mal, il n'a plus beaucoup de muscles  et donc se fatigue très vite, malgré sa canne. La chaise roulante que nous avons demandé lorsqu'on a visité l'expo au Musée des Arts "Brillante Europe"... et le tram, le bus, le métro qui nous ont permis de voyager à travers cette ville que j'aime tant.

La frustration, sa frustration de ne pas pouvoir faire plus qu'il aurait eu envie, mais cette réalité, vraiment cruelle, qui est alors  reparue à lui...

Toute la journée s'est déroulée dans un coton, j'étais complètement absente du monde, totalement concentrée sur ce qui se passait, comme a écrit Lamartine "Ô temps, suspend ton vol".

Ca m'a été tellement difficile que j'ai fait un blocage total sur tout ce que je pourrais ressentir,... mais alors, je suis fatiguée, exténuée, j'ai eu une envie de m'enivrer (j'aurais peut-être du m'abstenir de le faire un dimanche soir, je vous explique pas la tête à l'envers que je me sentais !), j'ai failli rallumer une cigarette que j'ai éteinte il y a tant de temps ;-)

Alors, forcément, cette grande claque que je me prends encore plus que d'habitude lorsque j'y pense, je me dis combien la vie est injuste, est fragile et qu'elle n'a vraiment pas de prix.

Et vraiment, vraiment, sincèrement, arrêtez de pleurer, de vous lamenter sur votre sort, car franchement, y a pire. Y aura toujours pire, oui, mais, la maladie des gens proches, des gens qu'on aime et des personnes jeunes est vraiment qqch qui me rend triste et en colère.

Je n'ai pas honte de dire que je ne gère pas du tout émotionnellement ce qu'il vit. C'est tellement dur de l'entendre me parler de son testament, de ses souhaits pour ses obsèques... tout en me parlant de ses plaquettes qui descendent en-dessous d'un certain seuil, mais que son corps produit aussi et qui dépassent le seuil critique...

Cela me fait espérer, malgré cette p**** de rechute fin août.
podcast

vendredi, 14 décembre 2007

Bruxelles, me voilà !

fe836b58cdc364562c7ac1984c8df276.gifDemain, je prends le Thalys ! Je retrouve mes ballades belges qui m'ont enchanté un temps et pour lesquelles mon coeur, en ce moment, se serre très fort.

Entendez et comprenez que je vais revoir Phil, cet ami dont la santé est vraiment fragile. Je ne m'étendrais pas longtemps sur lui, mais je sais que je risque d'être particulièrement bouleversée lorsque je le re-verrais... en chaise roulante, le corps (certainement) décharné...

Belles et intenses retrouvailles, j'espère lui appporter un peu, beaucoup, de courage, de force, de joies et d'espérances... J'espère aussi et surtout qu'il trouve la force de continuer et de vivre, et que ce cancer qui le ronge ne le fera pas mourir.

Comme il me l'a écrit, y a encore assez de temps pour ce voir en 2008... oui, mais, si cela devait s'aggraver, trouverais-je le courage de venir lui serrer la main très fort s'il se trouvait sur un lit d'hôpital, en train de souffrir... car il en a souffert dernièrement..

Alors, forcément, je vois la vie d'un tout autre oeil, et je ramène les choses essentielles à leur juste valeur ! Noël avec ses cadeaux me semble tellement futile, et l'ongle cassé d'une, me laisse de marbre ou me fait piquer un fou rire (presque nerveux) devant tant de "nullité" !! Mais, je n'oublie pas ma féminité pour autant, mes ongles rouges en sont la preuve, et si mes cheveux ne sont plus aussi longs que ceux de Pocahontas, ils ont bien poussé, à ma grande joie !

Tiens, écouter ou découvrez ça : 
podcast

mardi, 11 décembre 2007

Des souvenirs

7f022ea6cb9d92c293b634375b0ac5d7.jpgA n'en plus finir.

La pluie aurait  pu tout gâcher, il n'en a rien été.

J'ai passé une formidable soirée la semaine dernière et une belle journée samedi : des retrouvailles avec des gens que j'aime, des brownies au chocolat à se pâmer et mon sourire qui en a subjugué plus d'un !!

Hier soir, j'ai testé un cours de chacha que j'ai adoré et qui m'a redonné une envie irrésistible de danser chaque jour de la vie qui passe.

Et la musique entrainante sur FIP me fait prendre conscience à quel point et combien je suis liée à la danse, à la musique, à la légèreté de la vie et à toutes les promesses qu'elle offre.

En avant, me voilà !! 

PS : un immense merci à toutes celles et ceux qui m'ont laissé un gentil message ici et ailleurs pour mon anniversaire : j'ai été très touchée !