Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 août 2010

Transmettre

L’autre jour, je faisais le ménage et j’ai les larmes qui me sont montées aux yeux. Je vous explique. Non ce n’est pas le ménage qui me fait cet effet là, ce n’est pas non plus de me lamenter sur ma conditions de femme lorsque je le fais [parce qu’en plus, c’est un truc que j’aime faire, la sensation de se défouler (bref le sport que je n’ai pas pu faire, par exemple) et surtout, le fait d’avoir les félicitations après (ça se voit et en psychologie, c’est du bonus en live !)]

 

Bref, je commençais à renifler et j’ai pensé à la notion/valeur « transmettre », et plus particulièrement, ce que je vais transmettre à mes (futurs) enfants. Ma mère, finalement, m’a transmis des choses, pleins. Je sais car je l’ai vue faire et mine de rien, j’ai appris en regardant. Je m’en aperçois seulement maintenant et c’est un sentiment très très fort, que je peine à expliquer.

 

Mes parents ont plus de 60 ans, je les sens vieillir, ça me peine, même si je les sais en bonne santé. Je réalise que la vie est courte que les enfants à venir, j’aimerais qu’ils viennent bientôt (même si j’adore la vie que j’ai avec LUI, nous deux, c’est tellement chouette) car je voudrais que mes parents y mettent leur empreinte (comme mes grands-parents ont fait pour moi) et je voudrais qu’ils aient le temps de leurs transmettre des choses/valeurs qui leurs tiennent à cœur.

 

Cela me fait penser à la question chère à Anne Ancelin Schutzenberger qui a fondé la thérapie du transgénérationnel.

 

 

mercredi, 25 février 2009

La folie !

Ca y est, la pêche est revenue : oui, j'ai retrouvé la forme morale, bon, certes, ce n'était pas grand chose mais quand même : j'ai pleuré ce we, Mr aoueux ne savait pas quoi faire pour me faire plaisir puisqu'il n'y avait rien ni ne savait quoi dire... La raison était simple mais c'est dur parfois de devoir prendre sur soi.... Parfois, j'ai pas/plus envie, et forcément, je peux ne pas être très agréable.

Là, ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé puisque j'étais muette (Laurenn sans parler, c'est qqch, si vous saviez !!), et donc, j'ai très très mal dormi deux nuits consécutives et Ô miracle, la nuit dernière a été limpide et chouette...

Donc me revoilà, et avec une super énergie, énergie que j'ai décidé de me consacrer : cela signifie arrêter de faire des heures de boulot à n'en plus finir, dans moins d'une semaine, ce sont les vacances et je compte bien en profiter et ne pas courir mes rdv divers avant le départ.

Ainsi, ce soir, après 3 semaines d'absence, je suis retournée au cours de hip-hop : c'est vraiment tip-top, parfait pour moi, pour expulser mon énergie salvatrive ! Le mieux arrive : le prof fait le même cours (même niveau) le jeudi soir également : youpi pour moi : si vous saviez le nombre de fois où, crevée le mercredi, je ne suis pas allée au cours, mais le jeudi j'avais une pêche qui restait très frustrée... Et puis, je crois avoir trouvé un cours de barre au sol sympa le mardi soir, pas tard, donc youpi !!

Le programme avant mon départ en vacances : faire du tri et achever le rangement de mon appartement... Je ne le supporte plus, d'autant plus que je passe pas mal de temps chez Mr aoueux, donc, cela n'aide pas... Et je suis fière, car je pense en être bien partie : ainsi, ce soir, malgré la fatigue et le mal de tête sous-jacent, je suis partie tôt du bureau, suis rentrée à pieds, ai trié un sac (oui on va parler de nombre de sacs à trier !!) me suis préparée pour le hip-hop et suis partie !

Le bonheur.

Des soirées comme cela, ça fait un bien fou. Maintenant, je vais me glisser dans un bain, puis au lit !!

See you

vendredi, 28 novembre 2008

This is your life - The killers

Un extrait de leur nouvel album... Ca me fait penser à pleins d'autres auteurs ... mais surtout ça vous prépare à ma prochaine note (qui était prête mais avec laquelle, j'ai cafouillé !)


Découvrez The Killers!

Candy talks to strangers
Thinks her life's in danger
No one gives a damn about her hair
It's lonely down on track street
She used to go by Jackie
The cops, they'll steal your dreams and they'll kill your prayers
Take a number where the blood just barely dried

Wait for something better
No one behind you
Watching your shadows
This feeling won't go

Crooked wheels keep tuning
Children, are you learning
Climatize but don't you lose the plot
A history of blisters
Your brothers and your sisters
Somewhere in the pages we forgot

Take a number Jackie
Where the blood just barely dried
You know I'm on your side

Wait for something better
No one behind you
Watching your shadows
You gotta be stronger than the story
Don't let it blind you
Rivers of shadow
This feeling wont go

And the sky is full of dreams
But you don't know how to fly
I don't have a simple answer
But I know that I could answer
Something better

This feeling won't go

Wait for it (x4)

lundi, 13 octobre 2008

Lundi matin, c'est Mont Blanc :-)

Nie a raison, je ne m'occupe pas beaucoup de mon blog en ce moment. Et pourtant, y a pleins de trucs, d'idées de notes que j'ai en tête, mais je n'arrive plus à me poser devant le pc le soir en rentrant du boulot... Et pour cause, du boulot, j'en ai plein, limite par dessus la tête...

Autant vous dire que je n'ai même pas envie de le voir ce pc portable... J'ai déjà parfois à peine la force de rentrer à pieds, ou en tout cas de prolonger la journée par une longue et belle marche dans Paris, c'est dire ! En même temps, les jours raccourcissent, donc, ça n'aide pas surtout lorsque je quitte le boulot vers 19h30 (j'ai l'impression de faire nocturne, et même si ce que j'ai à faire en ce moment me plaît, ça me crève). Donc, je passe du matin au soir à dire "j'suis crevée"... Elle est sympa Laurenn en ce moment...

Nie m'a tagguée, mais là, c'est limite un peu fatigant, ma Nie de répondre... T'as vu l'heure à laquelle j'écris ? Je devrais être sous ma douche au lieu de pianoter sur les touches de mon pc... PC que je retrouve dans mon nouveau bureau tout à l'heure... De la folie, j'vous dit pas !

Alors, les dernières nouvelles sont : trois we consécutifs hors de Paris sauf ce dernier... Ouf, ça permet de se poser un peu... Et encore ;-) Des activités perso à n'en plus finir : cours d'allemand, cours de hip-hop, cours de yoga... et les we ;-) sportifs dans tous les sens du terme, du roller dès que je reste à Paris : ouf ça me manque vraiment lorsque je ne peux pas en faire, résultat, j'ai recommencé à courir : et courir à Montmartre, ben, c'est du sport, croyez-moi !

Mais je m'éclate en ce moment, ça oui ! En plus, je retrouve des gens pas vus, entendus ou lus depuis qq temps, et ça me plaît bien ! Mais j'ai un vrai retard dans le temps en général.

Donc, je m'arrête là, mais n'oublie pas ton taggage, Nie, promis.

Je vous souhaite une belle journée ensoleillée...

jeudi, 07 août 2008

L'enfer c'est les autres


Découvrez Arcade Fire!

 

Sartre n'avait peut-être pas tellement tort en disant que, qqpart l'enfer, c'est les autres... Encore faut-il ne pas s'enfermer chez soi et devenir individualiste à l'extrême, mais je pense que la réussite de toute vie sociale réside dans justement ce dosage entre ne pas se faire marcher sur les pieds ; laisser la parole à l'autre - le dialogue avant toute chose ; le respect de l'autre, de ce qu'il exprime, de ses idées ; et s'exprimer soi-même aussi...

Alors que je termine la lecture d'un livre de S. de Beauvoir, La Force de l'âge (ah que ses écrits me parlent...), je reviens sur cette note commencée il y a qq temps et jamais publiée car pas terminée de s'écrire...

Je reste persuadée de plusieurs choses : la vie humaine n'est sereine et équilibrée que lorsqu'elle se partage avec d'autres humains. Encore faut-il que ces humains nous correspondent... S'ils ne nous correspondent pas, j'aurais tendance à dire "Passez votre chemin", mais je suis peut-être trop catégorique ? Quoique, pas forcément.

Là où je m'interroge de plus en plus concerne les relations en tout genre et en général. J'ai de plus en plus l'impression que les relations sont biaisées - entendez là hypocritesabsence de sincérité (d'ailleurs pourquoi ?), ne pas blesser l'autre d'une quelconque façon par ses décisions/choix ? ; écartement d'arguments sans raison apparentes, écartements de plaintes (ça renvoie à ses propres peurs/appréhensions/jugements et plaintes...) ; absences de compréhensions de certaines situations également ; jalousiesjugements hâtifs ou pasrefus de communication, de compréhension, de laisser des arguments s'exprimer, une pensée s'élaborer ...

Cela entraine des quiproquos, voire plus grave : la fin d'une relation...

Les gens évoluent (certes différemment - et heureusement, nous sommes différents), mais, et c'est là que le bas blesse peut-être aussi : l'autre ne s'attendant pas forcément à voir cette personne prendre cette orientation, cette perspective, bref, dans le sens qu'il souhaiterait (mais c'est également son propre choix, qu'il s'agirait alors de respecter...),

... Et que, par le média le plus visible qu'est Internet et tout autre moyen de communication de ce titre, nous sommes quasiment sous le charme des informations immédiates relatives à nos hôtes et à proches ;-)

Ca a du bon et ça n'en a pas.

Cette forme de visibilité n'est peut-être pas la meilleure qu'il soit (elle ne m'a jamais tant/vraiment convaincue).

En tout cas, à force d'y réfléchir, j'ai de plus en plus conscience que, pour qui ne manie pas si bien que cela cet (soi-disant formidable) outils, les relations sincères sont en devenir orageuses (comme celui cette nuit sur Paris et RP -> Z'avez entendu ??)...

Et si je ne veux pas que ce/mon blog se vide de sa substance et garder ma part de liberté d'écriture comme l'a si bien énoncé Eluard, je pense mettre ce/mon blog en accès privatif... ou sinon en ouvrir un ailleurs ou arrêter d'écrire, mais là, c'est bien moins envisageable....

[PS : faites vos demandes ...]

jeudi, 24 juillet 2008

Ivresse...

Perdican :

" Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépavées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de ces deux êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : "j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.""


Alfred de Musset - On ne badine pas avec l'amour

jeudi, 29 mai 2008

Aperçu

Voilà, en bref, les citations qui me portent un peu plus chaque jour, j'en fais des références, des leitmotiv et j'en passe.. Alors je vous les édite afin que vous me dites ce que vous en pensez, sur un fond musical que j'ai sorti de la poussière ;-)

 


podcast

 

  • « Impose ta chance. Serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. » - René Char
  •  « Vous êtes ce que vous avez été et serez selon ce que vous faites maintenant. » - Bouddha
  • « Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir. » - Alfred de Musset
  •  « Agissez avec passion mais pensez avec clarté. » - Hannah Arendt
  • « Les hommes sont malheureux parce qu’ils ne réalisent pas les rêves qu’ils ont. » - Jacques Brel
  • « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » - Albert Einstein
  • « Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage. » - Albert Schweitzer
  • « La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. » - Mère Teresa
  • « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile.» - Sénèque
  • « Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peux faire. » - Frederic Nietzsche
  • « Si vous n’essayez jamais, vous ne réussirez jamais, mais si vous essayez, vous risquez de vous étonner vous-même. » - Lama Thubten Yeshe
  • « Attendre d’en savoir assez pour agir en toute lumière, c’est se condamner à l’inaction. » - Jean Rostand
  • « La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit. » - Oscar Wilde
  • « On ne sait bien parler que lorsqu’on sait se taire. » - Proverbe italien
  • "Vivre, c’est être pris à l’intérieur d’un conte de fée." - Christian Bobin

jeudi, 01 mai 2008

Réactions

Elle vient, progressivement.

podcast

Et puis, j'ai des personnes qui compte sur moi aussi, visiblement : 

envoies moi
des mail d'insultes si ca peut te soulager, joue du
violon a t'en tuer l'epaule, goinfre toi de macaron
Laduree ( chocolat et framboise), va a l'eglise, post
comme une malade...


ecris un poeme, une chanson, un livre  si il le faut
qui exprime ce que cette perte represente pour toi, ou
ce qu'Il a apporte dans ta vie,

mais ne te laisse pas
ronger par le chagrin, parce que je t'assure que la
pente sera tres tres dure a remonter, bcp plus dure
que le chagrin que tu ressens en ce moment.

 Et je vais réagir de la meilleure des façons pour retrouver mon énergie, mon sourire et ce qui me caractérise vraiment.

[ Un grand merci à la personne qui m'a écrit cela.]

 

jeudi, 17 janvier 2008

Paul Mc Cartney - Live and let die

dimanche, 13 janvier 2008

Beatles mania, part 1 !!

Bonsoir à tous ceux qui me lisent et qui partagent ma vie, même sans laisser de commentaires !! Allez, lâchez-vous, je ne vous mangerais certainement pas et surtout pour cette semaine pendant laquelle, je vais vous faire partager mes chansons préférées des Beatles ;-)

Je m'en suis même fait une playlist que j'essayerai de vous dévoiler "asap".

Donc, voilà, c'est la semaine des Beatles sur mon Ipod et j'espère que cela vous donnera envie de chanter avec moi dans la rue, le soir à tue-tête ;-) en faisant la cuisine, sous la douche, bref où vous le souhaitez !!! 

Sinon, j'ai fait la fille in the mood ce we , à savoir que j'ai été voir le dernier film de Sean Penn... Et bien, il est pas mal, le héros joue super bien et est plutôt beau gosse, ce qui ne gâche rien aux paysages superbes !! Et puis, j'ai aussi terminé la semaine de la galette des rois, j'en peux plus de galettes, ça y est, je suis arrivée au bout de presque l'écoeurement, mais bon, c'est le mois, donc...

Et vous, votre we, ça a été ?? 

lundi, 07 janvier 2008

Bonne année

Eh oui, il était temps de vous souhaiter mes voeux : une bonne et heureuse année 2008 : la santé et tout le bonheur que vous souhaitez et également la réussite dans les projets qui vous tiennent à coeur, c'est aussi simple que cela !!

Trève de banalités, j'espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de fin d'année, que vous vous êtes aérés la tête, comme moi... qui étais en vacances (vive la boite qui ferme pendant les fêtes de fin d'année...) et qui ai profité du soleil de la Capitale des Alpes, d'une journée de ski le 25 et de ma petite maman chérie...

Profitez de la vie et de l'année 2008 à fond, ce ne sera que du bonheur, mais oui ;-) 

mardi, 11 décembre 2007

Des souvenirs

7f022ea6cb9d92c293b634375b0ac5d7.jpgA n'en plus finir.

La pluie aurait  pu tout gâcher, il n'en a rien été.

J'ai passé une formidable soirée la semaine dernière et une belle journée samedi : des retrouvailles avec des gens que j'aime, des brownies au chocolat à se pâmer et mon sourire qui en a subjugué plus d'un !!

Hier soir, j'ai testé un cours de chacha que j'ai adoré et qui m'a redonné une envie irrésistible de danser chaque jour de la vie qui passe.

Et la musique entrainante sur FIP me fait prendre conscience à quel point et combien je suis liée à la danse, à la musique, à la légèreté de la vie et à toutes les promesses qu'elle offre.

En avant, me voilà !! 

PS : un immense merci à toutes celles et ceux qui m'ont laissé un gentil message ici et ailleurs pour mon anniversaire : j'ai été très touchée !

mercredi, 07 novembre 2007

La vie

Est furtive,
Est divine,

Est belle,
Est irréelle,

Est fragile,
Est subtile,

Est  difficile,
Est sensible,

221a8bb48ee56f3f9864682f7a85f904.jpg

Mais si on la vit pleinement, sans pour autant la brûler par les deux bouts, elle a cet avantage troublant de nous faire comprendre que notre passage sur Terre est furtif et que si nous n'y accomplissons pas notre destin, au terme de notre vie, nous aurons comme l'impression d'y avoir gâché un peu, beaucoup, passionnément cet  espace temps qui nous avait été entièrement réservé...

Vous la savourez comment la vie ? 

 

mardi, 23 octobre 2007

L'avez-vous fait ?

Je parle de ça :

4dc5ebf4197b75e0878b20c0df6f0cea.jpg

 

Parce que moi oui, tout comme l'an dernier, d'ailleurs.

Et pourquoi le faire ?

Parce que ce n'est pas grand chose, parce que c'est le petit plus pour la planète, parce que c'est un acte citoyen qui nous engage indirectement, parce que ça ne fait de mal à personne de le faire, parce qu'il faut prendre conscience qu'il y a une certaine urgence dans ce réchauffement climatique et qu'on est tous +/- responsable à grande échelle et que ça plus ça plus ça, ça commence à faire beaucoup, donc, unissons-nous pour faire ce geste et en même temps, pourquoi ne pas commencer à faire pleins d'autres petits gestes tout simple ?!??...

Tels que :

  • Vérifier si les robinets ne gouttent pas,
  • Eteindre les lampes en sortant d'une pièce,
  • Ne  pas mettre son pc en veille,
  • Eteindre tous les trucs qui bouffent de l'énergie au boulot lorsqu'on en part,
  • Fermer le robinet lorsqu'on se brosse les dents

Etc, etc, et patati et patata :-)

Vous avez vu ? C'est aussi simple que cela !

Et vous avez certainement d'autres trucs que je n'ai pas noté/pensé en écrivant cette note et que vos commentaires agrémenteront ;-)

Bonne soirée ! 

mardi, 16 octobre 2007

Vivre

Pleinement sa vie
La parcourir avec délice

Voilà ce que je suis
Avec  un air de malice

Mes yeux bleus pétillent
De joies, de bonheurs

Surtout lorsque le soleil scintille
Ou que le ciel danse en apesanteur

58fc130ca46358f5bdfd57408d6666ed.jpg

Je suis vivante aujourd'hui, maintenant, demain, ce soir, et j'aime qui je suis, ce que je transporte avec moi, les pensées et réflexions qui m'agitent, et tout et tout encore.

La jalousie des autres et la tienne en particulier m'indifère tant que je t'ignore le plus royalement possible, et que cette ignorance accrue ton envie à mon égard voire ta jalousie, car tu te rends compte que tout ce que tu fais pour attirer mon attention ne la retient pas, tellement pas ...

Et là-bas, encore plus loin de toi, d'autres gens me font pareil, mais j'agis pareil, j'ai été à bonne école, et ils font les mêmes choses que toi.

Je ne me laisse ni surprendre, ni faire, ni avoir, mais je reste sur mes gardes et prudente, et sereine car je sais que ce que je fais là, maintenant, tout de suite, est bon, et que pour l'avenir, je sème mes petits cailloux de bonheurs qui viendront égayer ma route future et la rendre encore plus jolie et belle.

Chaque jour contient son lot de bonheurs et si on est suffisamment attentifs, on les voit clairement : ils nous sourient...