Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 juillet 2008

Frontline

9cd6ae5bb0b729628ef83b2eb1b16092.jpgLorsque je suis fatiguée, agacée, énervée... je m'exprime en anglais, parfois aussi spontanémment ;-) Allez savoir dans ce monde de fous !!

Là, la poubelle est pleine et menace de déborder d'épluchures, de désespoirs et de rage ! oui, vous avez bien lu !

On reparle du job : là, pour le coup, je me demande comment je vais me sortir de cette situation... complètement invraissemblable dans laquelle le fou souhaite m'entraîner et pour laquelle, il fait du lavage de cerveau au n°2, comme d'hab' ! Ce dernier, complètement débordé par pleins de choses, se contente de répéter ce que le Fou énonce et ça donne du n'importe quoi !

Vu d'ici et de loin, je m'en fous un peu car je n'ai rien fait et ne suis l'instigatrice de rien du tout, sauf que le n°2 m'a demandé des explications cohérentes et carrées (j'ai un trou sur le terme exact !) mais là, je ne peux rien dire d'autre que ce que j'ai déjà exprimé... en lui faisant une démo à l'appui... Il avait l'air tellement sceptique que je n'en suis pas encore revenue et son regard en disait long sur ses intentions à mon égard...

Ou alors, je me trompe franchement, et ce qui va faire que je vais tellement bien pister le truc qu'on va s'apercevoir que c'est le Fou l'instigateur de tout cela... Peut-être que ce sera la fin de son règne...  Ou ce sera le mien... En tout cas, il fait vraiment tout pour m'évincer de mon job et que je me retrouve au placard... J'aimerais bien que sa nouvelle assistante se rende compte de qui il est, au lieu de le regarder les yeux mordus ;-)

Donc, là, après longue discussion avec l'Alpyne (qui était navrée que j'ai mal pris la conversation d'hier, et comment, y a de quoi), je lui ai raconté cela en vrac, et puis les choses et d'autres de ma vie : le décès de Phil à gérer au jour le jour, le boulot à gérer au jour le jour avec ce Fou, la cigarette que j'ai repris, avec le sport aussi (retour à pieds ce soir et piscine)...

J'ai donc décidé de ne pas me prendre la tête (malgré ce long paragraphe) et de prendre encore plus soin de moi pour contrer ce contretemps, de m'écouter, de jouer de l'alto, de soigner les détails de mes tenues, de faire des choses pour moi avant tout... Et je crois que ça va marcher... 

Car y a un truc aussi auquel je viens de penser/réaliser : ben oui, si je suis mature/adulte (à votre souhait) et malgré les larmes qui perlent à mes yeux (Phil me manque tant... et je me sens si seule sans lui), j'ai réalisé que je n'ai plus envie de mourir, que je retrouve ma force intérieure, mon envie de me battre et de gagner, de réussir... et j'y arriverai car je suis juste dans ce que je fais, je ne prends pas la place des autres et je suis honnête et saine dans mes rapports humains ...

Et j'ose espérer que ce n'est pas vous qui direz le contraire...