Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 septembre 2008

Un dimanche de septembre


podcast
Je n'ai pas écrit depuis qq temps tout simplement parce que l'envie n'y est pas, mais peut-être que mes mots vous manquent ? Ce serait peut-être trop présomptueux... et imbu de ma part, voire prétentieux, alors que je ne pense pas l'être ne le suis pas.

La rentrée, ça y est, elle est bien là ! Je savais que la rentrée, le retour des bosses annonceraient de vrais retours de job, tel est le cas, je ne me suis pas trompée... En même temps, c'est rassurant qqpart, même si c'est un peu stressant de se dire qu'il faut assumer maintenant.

Eh oui, La Laurenn d'avant le décès de Philippe est de retour avec force de conviction et d'envie et d'entrains.... et si cela me met vraiment en joies (ouf, ouf...), je me sens en prise avec mon passé, ce passé à la fois si proche et si lointain.

Le bonheur a été de se rendre compte que finalement, même avec un HM*, le décès de Phil, une entorse, un ex Monstre, un Autre, et patati et patata... j'ai quand même bien assumé mes tâches professionnelles. Maintenant, de retour avec moi-même, je sens que l'objectif va être d'ici la fin de l'année de prouver qu'on peut compter sur moi, bref que je suis qqn de "reliable" comme on dit en anglais ;-)

Certes, la tâche est ardue et pas facile, mais je compte sur moi-même pour m'en sortir toute seule et surtout cela m'apprend la confiance, ce qui est, somme toute, le plus important.

Cette traversée du désert m'a finalement montré et appris que je suis qqn de solide moralement et physiquement, que je sais me remettre en question, avancer et toujours remonter quoiqu'il arrive.. Ca, c'est une vraie certitude : j'ai toujours su que je remonterai la pente, la question était de savoir quand... En plus d'être impatience, j'ai du apprendre la patience et la question du temps... Dur, dur pour moi, tellement spontanée...

Mais bon, voilà, le temps continue sa route et m'accompagne plutôt sereinement... J'ai repris, pour mon plus grand bonheur mes dimanches roller sur les bords de Seine parisiens, j'ai recommencé le yoga, et là, va falloir que je tienne, que je garde ce cours qui me fait un bien fou, énorme ; j'attends laussi a reprise du cours de hip-hop aussi et ce sera tout pour mes activités sportives - en plus de la marche quotidienne (j'espère faire l'aller-retour chez moi boulot quotidiennement, le retour étant d'ores et déjà acquis).

Après, comme le cours de yoga peut se faire le vendredi soir (youpi, mon samedi se libère...), je pourrais retourner au marché et certainement mettre mon cours d'alto que je ferais tous les quinze jours, je pense, et puis aussi, si ma candidature est retenue des cours d'allemand une fois par semaine... Bref, une belle année intense et remplie mais qui devrait me plaire, je crois...

A bientôt ;-)

PS : en intro, une de mes découvertes musicales du we, j'aime beaucoup  et ça tombe bien c'est dimanche!! Youpi !!

mardi, 29 juillet 2008

Soigner les détails


Découvrez U2!

 

J'ai pleins, pleins de choses à vous raconter : voilà ça s'appelle la boulimie !

Je suis une boulimique, de la vie, de ma vie, de mes ami(e)s, de leurs regards, du regard des autres sur moi, ce qu'ils pensent de moi (pas bons, d'ailleurs, d'attendre l'acquiessement des autres qui passe par leurs regards, leurs paroles...), boulimique de projets, de lectures, d'apprentissages divers et variés, de musiques éperdument, une boulimique qui bouleverse tout sur son passage lorsqu'elle entreprend/décide qqch... en ce moment, la recherche d'appartements...

Mais la boulimique fatigue en ce moment, eh oui ! Ma résistance s'épuise, il faut que j'aille dormir au lieu d'écrire ici ou ailleurs, découvrir de nouvelles musiques, lire à n'en plus finir tous ces livres qui m'appellent, m'interpellent, ceux qu'on me prêtent en plus des miens et de ceux que j'emprunte en bibliothèque... Ô secours !

Boulimique de ma vie que je mords à pleines dents, à trop pleines dents, passionnée que je suis, enthousiamée que je suis aussi, tout cela caractérise le désir de partager qqch avec les autres, avec vous et d'autres : oui, c'est cela, sauf que parfois/souvent (ça dépend de ma fatigue ou autre), je me mets à bafouiller, à bégayer, c'est pas très drôle pour moi, mais je sais d'où cela vient..

Y a aussi ma boulimie interne/intérieure, celle qui fait que je mange à en perdre le contrôle pour remplacer le vide affectif (l'autre, le monstre, et futur amoureux qui tarde à venir... et s'il était tout simplement sous mes yeux ??!!) ou pour contenir des émotions difficilement gérables/négociables/avouables ou que sais-je ? Je sais juste que pour cette boulimie, c'est dur, dur à vivre, ça traîne/dure depuis l'adolescence environ, mes 15 ans, ai-je envie de dire...

Lorsque je suis dans toutes ces phases, lorsque toute ma vie se met à tourner ou trop vite ou pas assez (ce qui est rarement le cas, malgré tout..), ma boulimie enfle, enfle telle la grenouille dans la fable de La Fontaine, bien connue de vous... et il m'arrive d'en perdre le contrôle... Comme cela a été le cas ces trois dernières semaines - l'épisode avec l'Autre, le Monstre, et le boulot n'aidant évidemment pas à se sentir sereine et bien dans sa peau ;-)

Pour y parer et me sentir mieux et recoller enfin avec moi-même, mon intérieur, il faudrait que je dorme bien plus que je ne le fais dernièrement, et surtout, que je prenne le temps, que j'accepte de prendre le temps, que j'accepte que le temps a sa propre mesure, que je prenne encore plus soin de moi... 

Et cela passe, entre autre, soigner les détails : tout un programme festif, croyez-moi ! J'en fais une ligne directrice qui me guide dès le matin, dans le choix de ma tenue (soigner le détail), et ensuite dans ma journée, soigner mon élocution, ma voix (qu'elle soit posée !), ma faim, mes lectures, ma musique...

Pas facile, mais je pense que c'est par là que je vais remonter doucement la pente et rester zen... enfin, j'espère... 

PS : j'adore cette chanson de U2... Elle me met vraiment en joie.... et vous, ça va ? 

jeudi, 17 juillet 2008

Ô please... (6 months left...)


podcast
 
 
I shall let you leave
I shall stop crying
But I can't help

There is nobody there except space, emptyness...
Everything seems nonsense
But you are still there, in the air, but no more besides me

Ô please, please, let me feel this gap with serenity,
Let my thoughts fly away to you,
But please, don't forget me..

As I won't forget you too,
Even if you are not there any longer

To Phil

vendredi, 27 juin 2008

Vendredi soir sur la Terre

648fbd0919f1aaafdcdd734d5c506b96.jpgCa y est, c'est le we... et je me réjouis d'avance de celui-ci, même s'il n'est pas a priori très booké, quoiqu'il pourrait le devenir si le destin s'en mêle, ne croyez-vous pas ?

Départ du boulot pas trop tard, mais suffisamment tard pour un vendredi soir... le site fonctionne à peu près correctement, reste un bug, certes non négligeable à corriger, mais je ne suis pas responsable et voilà ! On a trouvé ce qui ne marchait pas, ce qui buggait bref, et moi, j'hallucine encore : pourquoi les ingénieurs en informatique ne sont pas capables de rendre des trucs fiables.... Ce ne sont pas des ingénieurs alors, si ?  Passons

Voyant que cela ne servait à rien de rester pour rester (et zut, mes heures sup ne sont pas rémunérées... no comment), je décidais de m'en aller et de me promener sous le soleil parisien ! Je reprends mes habitudes de marcher en sortant du boulot, voilà !

 


Découvrez Sia!
 

Cela fait que depuis le début de la semaine, je cumule les déplacements à pieds et que je profite du beau temps revenu et de ces ambiances particulières de Paris en début de soirée...0f5e26c41861ca01cdc1e902ca1e999e.jpg

Hier, j'étais très émue, allez savoir : entre les jeudis qui me font penser à Phil disparu un jeudi, la joie et la fierté d'avoir  réussi et quasiment terminé ce projet de site, de savoir que j'ai réussi ce 2ème gros morceau, à nouveau toute seule et encore plus seule finalement... JE suis fière, fière de moi, de cette réalisation...

Les compliments ont commencé à pleuvoir et j'en suis heureuse. Je réalise qu'à travers eux, je reste les pieds sur terre, je reste humble, je reste à l'écoute des autres et de moi-même, plus que jamais...

L'émotion qui m'a étreint le coeur hier ne s'est dissipée qu'avec une immense marche dans Paris qui m'a beaucoup fatigué et fait un peu mal à la cheville.

Ce soir, j'ai recommencé, quasiment le même parcours, mais il m'a conduit à entendre et découvrir une nouvelle musique que vous trouvez là en écoute libre (pour changer ;-)) et cela a appelé des photos (réalisées ce soir), mais que je devrais peut-être me remettre à elles aussi... Avec tous les autres projets en tête qui re-germent...

Youpi ! 

Quizz Musical !

Dénoncée, si j'ose dire/écrire par une Camaïenne pleine de feu et d'envie, je prends qq minutes pour répondre à sa sollicitation toute bienveillante - s'agit de musique tout de même et ce n'est pas vous qui allez me contredire en cette matière, non ? D'autant qu'on va parler musique tout le we, je crois : je dois vous résumer ma fête de la musique, mon concert de mardi soir de Daisybox et mon we qui devrait etre très très musical.. 

Aller, on est parti, voici mes questions-réponses !

 

1 - Quelle est la chanson française qui t'évoque ton enfance ?

Le générique du Top 50 et Marc Tosca, Balavoine, Maggie de Renaud, la symphonie n°6 de Beethoven, la radio Jazz de Paris (TSF ?)


2 - Quels sont ta chanteuse et ton chanteur préférés ?

Y en a tant... Pas de préférés en particulier, même si mon monde musical tourne toujours à peu près autour des mêmes... C'est rock, langoureux, gai, triste, évanescent, punchy... c'est surtout musical


3 - De quelle chanson de variété aurais tu aimé être l'auteur ?

U2 : ses textes engagés, entre autre celle sur Aung San Suu Kyi 

 

4 - Quel est aujourd'hui l'air que tu fredonnes ?

Feist - I'm Sorry

Archive, Fuck you

Coldplay - Things I don't understand

New Order - Ceremony 

-> Oui, je sais, c'est complètement divers et cohérent !! On ne se refait pas !!! 

 

5 - Quel est ton meilleur souvenir de concert (français) ?

Bénabar et Vincent Delerm, et aussi Daisybox depuis mardi soir : j'suis fan les copains !!!


6 - Quels chanteurs ou chanteuses représentent le mieux la France ?

Lorsqu'ils sont réunis tous ensemble sur une même scène pour défendre une cause commune sans chercher à faire du fric...

 

Je passe le relais à Titus, mon parrain blogosphérique, Nie, Angie, WentWorthLady, G.Mike et à ceux de passage qui souhaiteraient le faire (me l'indiquer dans les commentaires !).

 @++

Quizz Musical !

Dénoncée, si j'ose dire/écrire par une Camaïenne pleine de feu et d'envie, je prends qq minutes pour répondre à sa sollicitation toute bienveillante - s'agit de musique tout de même et ce n'est pas vous qui allez me contredire en cette matière, non ? D'autant qu'on va parler musique tout le we, je crois : je dois vous résumer ma fête de la musique, mon concert de mardi soir de Daisybox et mon we qui devrait etre très très musical.. 

Aller, on est parti, voici mes questions-réponses !

 

1 - Quelle est la chanson française qui t'évoque ton enfance ?

Le générique du Top 50 et Marc Tosca, Balavoine, Maggie de Renaud, la symphonie n°6 de Beethoven, la radio Jazz de Paris (TSF ?)


2 - Quels sont ta chanteuse et ton chanteur préférés ?

Y en a tant... Pas de préférés en particulier, même si mon monde musical tourne toujours à peu près autour des mêmes... C'est rock, langoureux, gai, triste, évanescent, punchy... c'est surtout musical


3 - De quelle chanson de variété aurais tu aimé être l'auteur ?

U2 : ses textes engagés, entre autre celle sur Aung San Suu Kyi 

 

4 - Quel est aujourd'hui l'air que tu fredonnes ?

Feist - I'm Sorry

Archive, Fuck you

Coldplay - Things I don't understand

New Order - Ceremony 

-> Oui, je sais, c'est complètement divers et cohérent !! On ne se refait pas !!! 

 

5 - Quel est ton meilleur souvenir de concert (français) ?

Bénabar et Vincent Delerm, et aussi Daisybox depuis mardi soir : j'suis fan les copains !!!


6 - Quels chanteurs ou chanteuses représentent le mieux la France ?

Lorsqu'ils sont réunis tous ensemble sur une même scène pour défendre une cause commune sans chercher à faire du fric...

 

Je passe le relais à Titus, mon parrain blogosphérique, Nie, Angie, WentWorthLady, G.Mike et à ceux de passage qui souhaiteraient le faire (me l'indiquer dans les commentaires !).

 @++

samedi, 14 juin 2008

Music playing


Découvrez Archive!
 
 
Alors, on va pas faire dans le triste ou dans l'énervement, non, ça commence à bien faire de... de quoi déjà, d'ailleurs ???!!

Zou, basta, je reviens ici mettre qq mots qui me sont chers et vous raconter en plusieurs notes ma vie, ma petite vie...!!!

Déjà, je marche, oui, pas forcément beaucoup mais je marche quand même ! Le kiné est assez satisfait, même s'il pourrait être plus sympa par moment, ce serait bien.

[Cela m'appelle plusieurs réflexions d'ailleurs : pourquoi les gens sont-ils toujours en train de se plaindre (le train qui a du retard, la caissière qui met trop de temps à leur goût, et le reste, tout le reste, leur reste] Et une disgression, une !

Et puis, le job, ben, là, ça commence à payer : mon sourire, ma joie de vivre retrouvée, mon dynamisme professionnel... font que le projet, ce projet fonctionne bien, malgré des ratages dont je ne suis pas responsable (est-ce ma faute si le serveur qui l'héberge saute parfois et que le mec qui est censé sans préoccuper s'en contrefiche un peu beaucoup...?).

Résultat, il m'a beaucoup énervé et agacé l'autre jour (en plus de toujours dire que je me trompe avant de vérifier ce que j'exprime, Je déteste ce genre de personnes...), donc, résultat, j'ai mis les points sur les "i" par email, avec des arguments bien sentis, et j'attends son retour lundi ;-)

Ah, que c'est agaçant de devoir vivre dans un monde professionel où la plupart des rapports humains se font dans l'engueulade, ou alors, c'est un rapport de forces permanents qui épuise, vide le monde professionnel de toute sa substance (enfin, là, j'y vais peut-être un peu fort)...

Et puis, y a eu cet Autre qui m'a trouvé, après m'avoir cherché mais qui a été submergé par ma personne et qui vient de faire un break... Allez encore comprendre.

D'où une envie de musique absolument, résolument, éternellement et ça "tombe" sur Archive que j'écoute en boucle depuis hier soir, particulièrement le titre "Lights" que je vous propose de découvrir et qui va faire partie de ma playlist pendant qq temps...

Profitez de ce samedi : il fait un froid de canard à Paris, mais la piscine est ouverte... Se faire du bien, se faire du bien avant toute chose... 

dimanche, 25 mai 2008

Moiteur estivale


podcast
 

Je ne sais pas comment vous vivez ces jours, mais à Paris, le temps est très changeant : très humide (ça n'arrange pas mes douleurs articulaires/ligamentaires) et chaud, on pourrait se croire aux tropiques si les températures étaient plus élevées, et je n'aime pas !

Cette humidité latente que je perçois très nettement et avant les autres (indépendamment de ma cheville blessée), je ne l'aime pas : déjà, parce que les temps chauds et humides ne me conviennent pas du tout. Et puis, la pluie n'a jamais été ma grande amie (elle me renvoie à des jours moins heureux ado où je vivais dans une ville pot de chambre (ie il pleuvait chaque jour des trombes d'eau !)).

Et puis, y a le soleil qui vient poindre son nez de temps en temps, une fois l'averse passée, je soupçonne des arcs-en-ciel mais ils ne sont visibles que vers l'Est (selon ma théorie, mais à vérifier !) ...

Et puis, dans une toute petite semaine, c'est reparti, c'est piscine chez moi, c'est Melrose Place, c'est le Bonheur ! Rafraissement prévu, rééducation certainement possible par ce biais là (à confirmer avec mon super top kiné), et donc, je sens que l'été pointe son nez et que je vais être plus légère dans tous les sens du terme !!

Vivement le 1er juin !!

[PS : que pensez-vous de cette douceur de we ? La musique découle lentement telle les gouttes d'eau de la pluie que l'ont voit sur la vitre, le nez, presque collé, en regardant (ou pas) de l'autre côté d'un regard absent ce qui se passe de l'autre côté, à ce moment, je repense à une image de ce film formidable que je dois revoir... the sooner, the better ?! C'est tellement épuré, tellement délicieux, je vois la scène sous le yeux !!]

jeudi, 01 mai 2008

Déracinée ?

Ca vous rappelle qqch ? moi, oui, infiniment : un moment presque de béatitude, son concert au Grand Rex il y a un an déjà, et sa musique qui se rappelle doucement, tendrement à mes oreilles :

 

podcast

Je crois qu'elle me fait définitivement penser à l'été, aux vacances, à la douceur de la vie, à cette petite maison à la campagne à laquelle je rêve, j'aspire...

Et ce temps qui passe à la fois rapidement et tellement lentement. Je voudrais revenir en arrière et aussi le faire s'accélérer, revoir le sourire de Philippe en vrai, le serrer dans mes bras et poursuivre notre discussion où elle s'est arrêtée.

Alors, oui, je sais que j'ai pu lui dire tout ce que j'avais à lui dire de son vivant, mais il me manque, je ressens son absence, tout comme je ne la ressens pas..

Ca me rassure et me console.

Je veux une vie plus douce et qui me ressemble tout à fait. Je n'aime pas me battre pour des futilités avec les gens, même s'il y a de choses pour lesquelles j'ai certains principes... 

samedi, 26 avril 2008

Joyful Girl ?

Y a des jours comme cela, y a des semaines comme ça aussi.

Et puis y en a des différentes, de vraiments différents.

Tout d'un coup, l'atmosphère change, l'air s'humidifie et me voilà à nouveau projeter sur le devant de la scène : oh non, pas dans la cage/fosse aux lions pour m'y faire dévorer toute crue, mais sur l'estrade (comme au théâtre) pour développer et avancer mes idées, mes propositions...

Ma lutte à moi est quotidienne, finalement.

Alors, pour me donner du courage, pour continuer à avancer sur mon chemin de Vie, je m'arme de force et courage et relève la tête, et repars :-)

Ma recette, toute simple, passe par de la musique à outrance et de la lecture et du repos.

La musique tourne en boucle, encore plus que jamais et parmi cette dernière, j'ai découvert Duffy


podcast


et Ani Difranco.

 

free music

 

Deux styles de musique complètement différents, mais qui me vont bien l'un et l'autre. Chez l'une comme chez l'autre, une énergie communicative, une voix plus ou moins douce, mais un timbre qui m'attire.

Dans qq jours, je suis en vacances, je m'en réjouis ;-)

Je vais me retaper, quand bien même je suis plâtrée...Je revois la vie en rose ;-)

dimanche, 13 avril 2008

Memories of Jazz

 

Last Monday I have been to a Jazz Club in Paris, a famous one, and I heard some Jazz music, one of my favourite artist, Django Reinhardt. he was not there, of course, as he died long time ago, but one fiddler, Tim Kliphuis was... He was sooo good, playing violon with art, sensibility and serenity. I loved it, I love his play. He was with the Rosenberg trio, whom I discovered. There were absolutely fantastic... And this Tim's show could show you how good musician and fiddler he is...

mercredi, 19 mars 2008

La pluie

free music

 

 

Je relis - certes, en diagonale - Où es-tu ? (d'un auteur trop connu et critiqué) mais cette histoire trouve une résonnance/raisonnance particulière au fond de moi.

Surtout avec cet extrait :

L'enfant fixa Mary droit dans les yeux, sa lèvre inférieure tremblait :

    "Dans mon pays il pleut, mais pas des pluies comme ici, des vraies, qui tombent pendant tellement de jours qu'on     ne peut plus les compter. Et la pluie chez nous, elle est si forte qu'elle finit toujours par trouver son chemin pour entrer sous ton toit, et elle coule à l'intérieur de ta maison. Elle est intelligente la pluie, c'est maman qui me l'a dit, toi tu ne le sais pas, mais il lui en fait encore plus, toujours plus."

(...) 

   "Alors, elle cherche comment aller plus loin, et si tu ne fais pas très attention elle fnit par atteindre son but, elle se glisse dans ta tête pour te noyer, et quand elle a réussi, elle s'enfuit par tes yeux pour aller noyer qqn. Ne mens pas, je l'ai vue la pluie dans tes yeux, tu as eu beau essayer de la retenir en toi, c'était trop tard, ty l'as laissée entrer, tu as perdu !"

(...)

    "Elle est dangeureuse la pluie-là, parce que dans ta tête elle enlève des bouts de ton cerveau, tu finis par renoncer et c'est comme cela que tu meurs..."

Y  t'il qqch à rajouter ? Je ne crois pas, tout est dit, on ressent la détresse de l'enfant qui a perdu sa mère, la mère adoptive qui ne sait comment s'y prendre avec cette enfant, certes déconcertante, mais tellement pleine de vie.

samedi, 23 juin 2007

Petite forme : le remède !

Mika - Grace Kelly

 

J'adore le début de sa chanson ! Ce mec, il met la pêche sur l'Ipod le matin en allant bosser... J'ai des envies de danser dans la rue lorsque je l'entends sur mon Ipod... C'est fun ;-) Et ça me met du baume au coeur parce que depuis jeudi soir, c'est la petite-petite forme... Bon we !

19:52 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Musique

lundi, 18 juin 2007

Pour Titus !

Voilà mon Cher Titus, un petit clin d'oeil à ta découverte du we que tu m'as fait l'honneur de partager avec toi. Je suis touchée et flattée de ta confiance et te remercie beaucoup de me faire partager à la "U-Lik" tes musiciens préférés...
Hope you enjoy it !

dimanche, 15 avril 2007

Sensation de fin de WE...

Pleins de choses dans mon panier garni, mais pas le temps et/ou le courage, voire l'envie de m'atabler au pc et au final très peu d'écriture ici, encore à mon grand regret ;-) Y a déjà la découverte du WE que vous connaissez sans doute ! J'ai nommé TRAVIS ! Je n'ai entendu qu'une seule fois leur titre sur FIP (!!) mais cela a suffit pour déchaîner en moi toutes sortes de sentiments variés, intenses, émotions à fond, une envie de danser éperdument mais il a fait trop chaud pour l'envisager ne serait-ce qu'un instant et les quais ne sont toujours pas ouverts (serait temps d'ailleurs d'y penser !). Et celle que vous écoutez est ma préférée (du moment). Bon ok, un brin nostalgique, mais un peu à la lueur de mon état profond ;-) Je vous souhaite un jolie fin de we ;-)