Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 décembre 2008

Autant en emporte le vent ?


podcast

 

Je souhaitais commencer cette note avec le titre "et je suis un mappy ambulant" et après, ça a été "hypothèses" et maintenant, ce serait plutôt "relectures".

Alors, titre ou pas, il en faut un que je choisirais une fois que je vous aurais exposé les élans de mes pensées...

Elles s'apirent une à une, d'une belle énergie. J'ai encore subi ces 15 derniers jours des attaques du fou qui essaie de me re-destabiliser.... sur fond de licenciement économique... La personne qui a pris ma place alors que je prenais enfin mes fonctions pleinement et entièrement fait partie de ce plan... No comment. J'ai tenu bon, malgré la petite trouille bleue au fond de moi, et la sensation de replonger comme lors de ces 7 premiers de l'année tellement terrible.... Mais j'ai tenu bon, soutenue par qq personnes du boulot (peu nombreuses) et surtout pas mon mrxaoueu.

Tout cela au milieu des mes analyses diverses et variées pour lesquelles les hypothèses se raréfient et demain, c'est le dernier rdv médecin afin de savoir si ce ne pourrait être cela : je pense que je vais recommencer une petite batterie d'examens, mais je m'en fous un peu.

Après avoir passé près de 15 jours à me demander si je n'allais pas être réopérée avant la fin de l'année et donc, à avoir une certaine peur, il semblerait que ce ne soit finalement rien ou pas grand chose ! Je trouve cela presqu'assimilable à une bouffonerie... et j'ai encore du mal à comprendre que ce que j'ai une femme sur deux l'aurait ; alors oui, y a trois hypothèses : épanchement du cul de sac de Douglas ssi existence d'un apendice à opérer de toute urgence ou grossesse extra-utérine (GEU) ou alors un truc moins drôle (rdv demain !).

Et puis, dans le prolongement de ma note précédente, je suis qqpart en pleins dans la réalisation du décès de Philippe en même temps que je vis sur la planète bonheur depuis déjà qq mois... Le Mr xaoueu est un ange (?) envoyé du ciel : tant de douceur, de compréhension, d'écoute, de patience, d'attente, d'aide, de soutien... c'est vraiment fort.

Alors, voilà, 2008 n'est pas encore terminée, j'ai encore pleins de trucs à faire avant la fin de l'année. Je sais qu'elle me réserve encore des surprises pour ces moins de quinze jours restant !! Mais je veux que ces jours restant soient à l'image de ce que je suis et qui permettent d'effacer les coups bas vécus cette année...

Parce qu'au final, je suis vraiment fière d'avoir eu la force, le courage d'avancer, de me sortir toute seule comme une grande de tout ce qu'on m'a mis sur le dos (ami(e)s, ennemi(e)s, famille...), car je suis toujours là et je resterai celle que je suis...

vendredi, 27 juin 2008

Vendredi soir sur la Terre

648fbd0919f1aaafdcdd734d5c506b96.jpgCa y est, c'est le we... et je me réjouis d'avance de celui-ci, même s'il n'est pas a priori très booké, quoiqu'il pourrait le devenir si le destin s'en mêle, ne croyez-vous pas ?

Départ du boulot pas trop tard, mais suffisamment tard pour un vendredi soir... le site fonctionne à peu près correctement, reste un bug, certes non négligeable à corriger, mais je ne suis pas responsable et voilà ! On a trouvé ce qui ne marchait pas, ce qui buggait bref, et moi, j'hallucine encore : pourquoi les ingénieurs en informatique ne sont pas capables de rendre des trucs fiables.... Ce ne sont pas des ingénieurs alors, si ?  Passons

Voyant que cela ne servait à rien de rester pour rester (et zut, mes heures sup ne sont pas rémunérées... no comment), je décidais de m'en aller et de me promener sous le soleil parisien ! Je reprends mes habitudes de marcher en sortant du boulot, voilà !

 


Découvrez Sia!
 

Cela fait que depuis le début de la semaine, je cumule les déplacements à pieds et que je profite du beau temps revenu et de ces ambiances particulières de Paris en début de soirée...0f5e26c41861ca01cdc1e902ca1e999e.jpg

Hier, j'étais très émue, allez savoir : entre les jeudis qui me font penser à Phil disparu un jeudi, la joie et la fierté d'avoir  réussi et quasiment terminé ce projet de site, de savoir que j'ai réussi ce 2ème gros morceau, à nouveau toute seule et encore plus seule finalement... JE suis fière, fière de moi, de cette réalisation...

Les compliments ont commencé à pleuvoir et j'en suis heureuse. Je réalise qu'à travers eux, je reste les pieds sur terre, je reste humble, je reste à l'écoute des autres et de moi-même, plus que jamais...

L'émotion qui m'a étreint le coeur hier ne s'est dissipée qu'avec une immense marche dans Paris qui m'a beaucoup fatigué et fait un peu mal à la cheville.

Ce soir, j'ai recommencé, quasiment le même parcours, mais il m'a conduit à entendre et découvrir une nouvelle musique que vous trouvez là en écoute libre (pour changer ;-)) et cela a appelé des photos (réalisées ce soir), mais que je devrais peut-être me remettre à elles aussi... Avec tous les autres projets en tête qui re-germent...

Youpi !