Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mai 2008

Y céder ?

A quoi au juste ?

  • A se ré-inscrire ? Histoire d'avoir l'impression qu'on plaît encore et qu'une autre vie serait possible ? Mais en même temps, si cela reste éphémère et sur le ton que je n'aime pas et qui explique pourquoi je n'y suis jamais restée longtemps (moins d'un mois !), alors non ! D'autant que je crois passer suffisamment de temps devant mon pc par jour (et pas seulement ou boulot) et que j'ai déjà mis en place des activités (même plâtrée) qui me permettent de rencontrer du monde... Donc, non !
  • Céder à son HM (=Harcèlement Moral) récurrent et pour lequel il emploie stratégies, énergies à n'en plus finir, développe stratagèmes, etc, etc ... pour me faire céder/plier (ie me faire démissionner et quitter un boulot et une boite qui me plaisent...), NON ! Par contre, faire TOUT pour que cela ne me ronge plus la nuit, le soir, le we et me paralyse la journée de la semaine (j'avance plus dans mon travail, suis complètement désorganisée...), ne pas me démonter face à ses attaques incroyables mais vraies (dire au n°2 que je ne fais pas ce qu'il me demande alors qu'il ne me l'a jamais demandé... la parade : noter sur un cahier ce qu'il me demande de faire... et le montrer au n°2 si besoin est (avec preuves à l'appui : mails échangés, non mais, quelle perte de temps, j'vous dit pas !)
  • A me faire plaisir, le plus souvent possible : le violon, s'y mettre dès que j'y pense et pas trois plombes plus tard : il est alors trop tard pour en faire pour mes voisins... Alors, je ne progresse plus autant et aussi vite que je le souhaiterais... Malgré les nombreux encouragements de mon prof qui me trouve si douée... Mais chut !
  • Changer de job, donc...? Ben, j'en suis pas vraiment sûre et décidée tant que cela : trop d'idées se bousculent dans ma tête : entre compléter mon cursus par une formation dans l'immobilier, représenter mon barreau ("prévu" lorsque je serais enceinte !), partir à l'étranger (mais sous quelle manière ? Humanitaire ? ou autre job ?), suivre des formations diverses et variées pour reprendre une entreprise dans des domaines divers et variés (entre autre, une ferme, une laiterie, fabriquer son propre fromage de chèvre, de brebis, élever ses bêtes, tenir un refuge en pleine montagne...) allez savoir, trop de choses tourbillonnes, mais je crois que d'ici la fin de l'année, risque d'y avoir du changement (du lourd, je crois, même !). Mais avant d'en changer, faire les bonnes démarches, et attendre le mois de juin où tout devrait bouger pour moi dans la boite... enfin hopefully...
  • Déménager : oui, changer d'appart' dont le loyer est plus qu'exhorbitant malgré les avantages qu'il m'apporte, rester par conséquent dans le même quartier que j'affectionne/chéris (à votre convenance) et qui fait des envieux, ou en tout cas réfléchir l'Autre à ses heures perdues (ie dîner lundi soir dernier !!).
  • Faire du ménage amical ? Ben, éventuellement, même si ça a commencé, certes involontairement, mais bon, les gens changent, évoluent et on ne voit plus forcément les mêmes choses de la même façon, même avec la meilleure volonté du monde ! Des fois, je me rends compte comnbien les gens sont compliqués : alors, je me dis "tant pis, c'est dommage d'en être arrivé là..." Des fois, je me dis aussi que c'était nécessaire car sinon, ce n'est plus vivable (un jour, je vous raconterai un épisode un peu amer/acide de ma vie amicale)

 Voilà, en vrac les idées et émotions qui m'animent intérieurement et qui trouvent leur raison d'être et me font avancer, et me permettent de dormir lorsque j'ai couché ces mots sur papier ;-)

PS : Vive Fip, ces derniers jours !