Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 juillet 2008

Ivresse...

Perdican :

" Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépavées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de ces deux êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : "j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.""


Alfred de Musset - On ne badine pas avec l'amour

vendredi, 11 juillet 2008

Les dernières choses

Ma vie ressemble (à nouveau, je crois enfin !!!) à un tourbillon de bonne humeur, de joies et de bonheurs... Oui, je crois que l'arc-en-ciel de la Vie, du Bonheur et de la Joie sont à nouveau chez moi.

Je ne sais pas pourquoi ni comment ils sont revenus, mais, c'est ce que je recommence à sentir au fond de moi et j'en suis fière et heureuse...

J'ai fait qqch de très très fort hier soir, même si c'était vraiment douloureux : j'ai pris Philippe par la main et lui ai dit "Il faut qu'on parle"... Non, pas comme cela, évidemment (je n'ai jamais dit cela à qqn de toute façon et jamais de cette façon là même si le fond était le même !!)...

Je lui ai dit que je le sentais malheureux de devoir rester entre deux mondes, comme dans Hôtel des deux mondes (dont je vous ai déjà parlé) et que je souhaitais qu'il soit heureux là-bas... Alors, je lui ai rendu sa liberté, comme on ouvre la paume de la main et qu'un papillon en sort...

Ca m'a fait très très mal, j'ai pleuré, beaucoup, de joies et de tristesses, de le sentir s'éloigner de moi peu à peu, même s'il a eu aussi du mal à partir, il ne voulait pas me laisser seule pleurer et seule tout court... Alors, il a veillé sur mon sommeil et était là à mon réveil et jusqu'à ce que j'arrive au boulot... c'est là qu'il est monté, monté, monté loin dans le ciel bleu de Paris de ce matin...

Ah que j'avais les larmes aux yeux ce matin en attendant le bus ce matin, l'Ipod sur les oreilles, tant je le sentais présent, c'était son dernier au revoir, sa dernière fois dans le monde des vivants même invisible...

Et ce soir, je re-vis aussi, littéralement.... Je suis heureuse de lui avoir rendu sa liberté, de lui avoir permis d'aller au-delà dans cet au-delà avec confiance et sérénité, le rassurer par rapport à moi qui serait heureuse, malgré son absence..; C'était tellement fort cette conversation...

Donc, je revis ce soir soulagée de ne plus, moi aussi être en deux mondes...

Je suis pleine de mes projets : deux visites d'apparts' ce soir, une demain midi deux au moins samedi... Et les sorties de cette semaine : deux théâtres, de plus en plus de marche dans Paris, mes pieds avalent l'asphalte, mais bon je refume un peu tous les jours, c'est pas bon du tout... Et je suis aussi crevée car je me couche quatre fois trop tard, donc, je dévore du chocolat et du fromage.. Vite rééquilibré avec des fruits et des légumes...

Je fas preuve de fainéantise avec mon violon que je n'ai pas travaillé beaucoup cette semaine, je reporte mes séances d'entrainement, pas bien... Tout comme les envies de ranger.... mais je créé, je lis pleins de trucs : j'ai décidé donc, de continuer à lire les livres que j'ai commencé il y a fort longtemps... Mais cela ne m'empêche pas d'en emprunter en bibliothèque (l'intégrale du théâtre de Musset dans La Pléiade, un délice que je partagerais avec vous, promis !) Molière et d'autres, tant d'autres.

J'ai réalisé que si je dois déménager, faut vraiment que je fasse ce tri/vidage d'urgence et d'économie : cela passe par ne plus acheter de fringues (pas de soldes, mais c'est tant mieux, sauf coup de coeur véritable que je n'ai toujours pas eu !), de livres (j'en ai TROP, je me demande si je ne vais pas devoir en donner ou en vendre ??), de disques (là aussi, en donner ou en vendre... mais je ne vends pas mes cd de classique, et là j'écoute la 8ème symphonie de Beethoven, j'adore... et je joue l'Ode à la Joieà l'alto (oui, j'suis fière !)), des sacs (j'ai déjà commencé), des meubles (? pas dit !) et pleins de papiers à ranger, à virer.... Un beau programme que je vais commencer le plus vite possible... Et les finances, les finances... elles vont bien ! La décès de Philippe m'a fait perdre pieds là aussi, mais, j'ai toujours été une bonne gestionnaire (et je peux, sans mentir, le dire et le penser...) donc, là, non que je calcule mes dépenses mais je suis juste plus "attentive" ou "concentrée" dessus ! Et je calcule en réalité le nombre de sous que je peux de côté par moi, tout en me faisant plaisir (les vacances qui approchent et que je souhaite financer tranquillement !) Et ça va marcher, croyez-moi !

Et vous, quels sont vos projets du moment/immédiat ?

jeudi, 18 janvier 2007

Mes activités de la semaine

Il y a 18 mois (sept. 05), ma vie était speed : avec un boulot qui me plaisait de moins en moins, je m'étais tournée à dérision vers la danse et la salsa en particulier !

J'en faisais vraiment beaucoup : quatre à cinq cours par semaine, de la salsa cubaine et portoricaine, et 3 voire 4 sorties dans la semaine... Je ne vous explique pas la couleur de mes semaines !!

Mais, ça me plaisait !

Et puis, le boulot s'est arrêté à ma demande !!!

Mais j'ai continué mes cours, mes sorties et ai commencé le stretching. Ca, c'était top, et j'étaits surprise de voir que ça me crevait... Alors que la salsa, pas tant que cela !! Bon, je pense que le fait de recentrer son énergie sur soi-même était l'explication de cette sensation de fatigue, fatigue heureuse quand même !! En tout cas, ça me correspondait bien plus que le yoga (j'ai peut-être pas trouvé le bon prof non plus !).

Et j'ai aussi commencé la rando, et ça, ça m'a fait super du bien, j'ai renoué avec des sensations perso que je soupçonnais, mais peut-être pas à ce point !

Et puis, patatrac, l'entorse !

Là, j'ai tout arrêté [et j'ai passé nombre de WE assise sur mon canapé et scotchée à mon pc :-)]

Et depuis début décembre, je revis... Je recommence ce que je faisais avant mais d'une façon tellement différente !

Eh oui, je suis repartie dans mes activités préférées et choisies encore plus, à savoir :

  • la barre au sol, je sens que c'est en train de devenir une vraie drogue !
  • la marche dans Paris, et ça, c'est extra-ordinaire pour moi !
  • le stretching,
  • le théâtre : j'ai une nouvelle scène pour ce semestre et, a priori, je risque d'en avoir plusieurs, chouette, je suis ravie !
  • mes sorties qui ont repris,
  • mes ami(e)s que je revois,
  • et la danse que je risque de reprendre, finalement, plus vite que prévu,peut-ête avant mars..? N'empêche que lorsque j'enparle avec mes ami(e)s, ils me disent tous de prendre mon temps... De toute façon, comme je m'écoute, je ferais les choses à mon rythme !!
  • et tout et tout pleins de choses à venir qui me font déjà bien sourire par avance...
Je me veux une très belle année !

mardi, 02 janvier 2007

La métaphore du Baiser

  

"Un baiser, mais a tout prendre, qu'est-ce?
Un serment fait d'un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d'un peu se respirer le coeur,
Et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!"

 

 

Cyrano de Bergerac 

mercredi, 22 novembre 2006

Les livres que je lis

Y en a beaucoup, beaucoup. Je crois en lire environ 20-25 en même temps...Oui, je sais, ça peut vous paraître beaucoup/peu/énorme, mais c'est comme ça !

Alors, je vous vois venir, et de me demander comment je fais, et si je n'oublie pas, etc, etc pour les questions/remarques négatives ;-)

En fait, il s'agit de livres que je trouve comme cela, dans la rue en me promenant, dans les rayons de la Fnac, au détour d'une lecture générale et vlan, il me faut absolument ce livre... Sauf, que là, ça commence à bien faire, car avec mes cours de théâtre, j'en rajoute à cette liste dèjà longue et que je souhaiterais terminer et voir renouveler plus souvent... Et puis, j'avoue, je commence à avoir du mal à suivre... Il était temps !!

Donc, j'ai décidé de mettre, ici, noir sur blanc, les livres qui prennent de la place dans mon sac (c'est pas rare que j'en emporte 3 avec moi!!).

Alors voici la liste, dans le désordre dans un premier temps, puis avec d'autres annotations à venir...

  1. Racine, Théâtre complet
  2. Rilke-Pasternak-Tsvétaïeva, Correspondance à trois
  3. James Ellroy, American Tabloid
  4. Eric-Emmanuel Schmitt, Hôtel des deux mondes
  5. Marie-France Muller, Croire en soi
  6. Alexandre Adler, J'ai vu finir le monde ancien
  7. Matthieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur
  8. Sigmund Freud, Introduction à la psychanalyse
  9. Jean-Philippe Zermati, Maigrir sans régime
  10. Marcelle Auclair, Le livre du Bonheur
  11. Alain, Propos sur le bonheur
  12. Ovide, L'art d'aimer
  13. Stephen R. Covey, First things first
  14. Ernesto Che Guevara, Voyage à motocyclette
  15. André Malraux, L'espoir
  16. Bernard-Henri Levy, Qui a tué Daniel Pearl ?
  17. Catherine Laroze, L'art de ne rien faire
  18. Joël Martin (Que sais-je ?), La contrepèterie
  19. Gao Xingjian, La montagne de l'âme
  20. Françoise Dolto, La difficulté de vivre
  21. Molière, Les femmes savantes
  22. Gérard Apfeldorfer, Maigrir, c'est dans la tête

J'ai pas vraiment le temps de m'ennuyer avec tout ça ;-)

J'adore lire Le livre du Bonheur, le soir avant de m'endormir, c'est comme une comptine, une histoire pour s'endormir, l'impression que toute la terre va s'endormir avec moi...

Et y en a plein qui m'attendent sagement dans ma bibliothèque qui ne peut plus les contenir tous... Je me retiens d'en commencer un éternel autre...

lundi, 13 novembre 2006

Entrer dans la lumière

.. Comme un insecte fou...

Ca, c'est Patricia Kaas, une de ses "vieilles" chansons, dans son album intitulé "Je te dis vous"... Album qui m'a bercé ado, lycéenne, étudiante lorsque j'étais dans mon Havre de Paix ;-)

Entrer dans la lumière, cette lumière, ces feux de rampe, les feux de scène, les feux qui brillent de toute part, leurs avides regards, leurs splendeurs auréales, bref, oser être et sortir tel le papillon de ma chrysalide, et devenir ce beau cygne du vilain petit canard, oser surprendre là où on ne m'y attend pas, affronter cette divine lumière qui me terrorise alors qu'elle m'est/me serait destinée ... ?!?

Entrer dans mon élément, ma lumière, moi par mes créations "artistiques", mes réflexions personnelles, mes interventions énigmatiques, mes interprétations scéniques... ?

Que la lumière vienne sur toi et tu resplendiras...

... beau présage, mais comment le vivre ? Comment ne pas en devenir esclave, comment ne pas courir après, ensuite ?

Ne pas être Icare qui ne vivait qu'après elle, mais être moi, tout simplement, en simplicité, émotivité, sincérité, ferveur profonde, pensée créatrice, apaisée, plus meurtrie, le Bonheur de se savoir là, lue, écoutée, aimée ;-)

lundi, 06 novembre 2006

Mon home théâtral

Je vous avais promis de vous raconter ce qui se déroule sur les scènes parisiennes, a fortiori ma scène du moment, mes cours de théâtre...

Si mon premier cours s'est révélé un désastre... Oui, j'ai oublié mon texte de présentation, la personne qui m'a soufflée était nulle, elle disait les choses trop tôt, résultat, je paniquais/tremblais encore plus... Bref une méga cata, mais vraiment la méga cata (genre, Justine qui le dit dans Premiers Baisers... citation naze !)...

Bon bref,  j'ai fait une entrée sur scène remarquée, en sautant à cloche-pied, sans mes béquilles et plâtrée...

... ça les a bien fait rire, et ils se souviennent d'une jeune femme rigolotte, pleine d'énergie, ne faisant pas son âge (ça, ça ne risque pas de changer !!!), et bref, je les ai interloqués et surpris !!

Si, effectivement, je ne peux que progresser, j'ai quand même une petite terreur au fond de moi à l'idée de remonter sur scène, de perdre autant mes moyens, ...

Et pourtant ...

... Dieu que c'est grisant d'être sur scène, de vibrer pour faire vivre un personnage, de frémir de plaisir en prononçant ces mots qu'un auteur a écrit... Moi, je fonds, littéralement...

Les cours sont vraiment épatants : la prof nous fait travailler, chauffer notre voix, on récite des phrases super pas faciles pour la diction (parfait pour moi qui parle à toute allure :-)) et ensuite on présente les textes qu'on a envie de travailler...

Y en a pleins, de toutes sortes, bref, c'est vachement bien.... Je n'ai qu'une hâte, c'est de connaître tous les titres et auteurs afin de m'enivrer de ces lectures.... et aussi de pouvoir vous les faire partager ici et aux autres que je connais in the real life ;-)

J'ai demandé à ma prof vers quel texte elle pouvait m'orienter car ma prestation de Bérénice était tout sauf élogieuse... Alors, elle m'a conseillé Musset, Louison...

Si vous connaissez cette pièce et surtout si vous l'avez chez vous, je serais heureuse de vous l'empruntez le temps de me l'acheter et de la dévorer des yeux !!

Mais sinon, je la commanderai ou l'acheterai dans la collection La Pléaïde (ou toute autre collection), histoire d'avoir l'intégralité des oeuvres d'Alfred de Musset ;-) ... une fois que je serai déplâtrée ;-)