Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 mars 2009

Cancer et vacances : réalité

http://www.deezer.com/track/2913647

J'ai appris hier soir que le père d'une ancienne amie était atteint du cancer du poumon... L'effroi que j'ai ressenti était franchement intense, et dur à décrire... J'ai repensé instantannément à Philippe, ça fait bizarre et c'est très étrange.

 

P3080004.JPG

Le pire c'est qu'en y pensant cette après-midi, j'avais les larmes aux yeux car je revivais les derniers mois que Phil a vécu, cette impossible guérison dont je n'avais sans doute pas conscience... et tout ce qui nous unissait... Le "pire" (?) a été que la semaine dernière, je recevais ma copine polonaise chez qui j'étais en août dernier, et avec laquelle nous avons parlé de Phil : ben oui, elle était présente lorsque notre histoire a commencé... Et qu'elle me parle de lui, qu'elle ressente sa présence, qu'elle confirme ce que j'ai perçu lors de ses obsèques (à savoir que j'étais sa "girl"...), ça a rendu mon we nostalgique... et bizarre.

P3110011.JPG

En fait, j'ai fait le deuil de Phil à Noël, bien obligée que j'étais, mais surtout parce que Phil m'a parlé, qu'il s'est excusé de ne pas avoir pu être plus présent cette année (occupé à être près de ses parents), mais il m'a encore demandé d'être heureuse, de me faire du bien et d'accepter tout l'amour que je connais avec Mr aoueux... et je l'ai écouté.

Cette chanson qui passe est une de mes préférées du dernier album de Peter Von Poehl, vous vous souvenez, je l'ai vu en juillet dernier grâce à l'invitation que j'ai gagnée par son label, soirée où j'ai revu en chair et en os Vincent Delerm, mon chouchou ;-)

Bref, je me rends compte de plusieurs choses : que même si le deuil de Phil est fait, j'ai l'impression de ne pas avoir pensé à lui assez pour arriver à me faire une raison et comprendre et réaliser qu'il est vraiment mort - là, vous me direz, je n'ai pas fait son deuil et pourtant SI.P3110034.JPG

J'ai une peur bleue du cancer, alors que le sida m'indifère presque davantage... le comble ? Peut-être pas car je suis de la génération sida !

Le cancer du père de cette amie me fait peur car il est inopérable, et je me sens complètement prisonnière de cette maladie, que je me mets à envisager n'importe quoi : et si je l'attrapais ? et si qqn que j'aime l'attrapais ?? Comment le vivrais-je ? Mal, très très mal, je ne suis pas sûre de garder raison, croyez-moi... Je me sens tellement moins désoeuvrée face à Alzeimer ou autres maladies dégénératives...

Dans le même registre, je revois le gastro demain, car j'ai suivi finalement son traitement : il semblerait bien que mon intestin me joue qq tours, pas agréables, mais bon.. Le dernier en date est l'oubli de prendre mes médicaments toute une journée et d'avoir mangé qq gâteaux... Je ne vous explique pas les douleurs que j'ai eues... donc, on va voir ce qu'il va dire...

P3140070.JPG

Et oui, j'ai passé de très belles vacances, comme vous le montre ces photos dispersées dans ce post de retour... Ca nous a fait un bien fou... même si je suis rentrée plus crevée, le dépaysement a été à la hauteur de nos ambitions et de ce que nous vivons au quotidien... un vrai bonheur de douceur...

PS : Nie, nous nous sommes râtées, et pourtant, j'aurais été tellement contente de te voir... Une prochaine fois, c'est sûr !

 

mardi, 26 août 2008

Narration tardive

 
podcast

L'autre soir, j'ai re-vu Skat.

Moi à lui faire découvrir Berlin à travers mon parcours à pieds, lui, le suivant sur la carte posée sous ses yeux ; Moi lui narrant mon périple berlinois (Ouest puis Est, puis le départ à Varsovie), mes réflexions, par rapport à ce parcours historique (60 ans d'histoire que j'ai vécu en 2,5 jours quand même), mes émotions tellement intenses et belles... que ces vacances - sommes toutes merveileuses - m'ont fait du bien...

Et puis, lui, me parlant des siennes et surtout de son exploit, réalisé deux jours avant ce tragique accident (ouf, il n'était pas dedans, il était déjà passé, il n'a pas pris de risques...)... Et OUI, il l'a fait, certes avant moi, mais je l'ai rudement félicité car il m'a avoué sa peur de ne pas y arriver et ça m'a étonnée et surprise. Lui qui a pourtant une méga confiance en lui naturelle (je me trompe finalement ?), lui à qui on a tant donné de confiance et de regards encourageants ... et qui, même fort de tout cela, ne s'est jamais permis de me mettre de côté, de me ridiculiser alors qu'il pouvait... Lui, assailli de doutes...

Et puis la conversation a dévié sur mon projet immo et j'ai été heureuse de trouver des arguments différents et qui m'ont poussé vers ce que je souhaite acquérir ...

Alors je reprends encore du courage et je m'étonne de ressentir à nouveau l'énergie qui m'a habitée tant de temps et qui avait quasi disparue... Elle est de nouveau présente et pourrait presque me brûler les ailes, les venies de désirs de vivre...

Mais c'est bien cela qui se passe en ce moment au fond de moi... La Vie...

Alors, je remercie le Ciel et Berlin de ce cadeau qui m'a été offert sur mes genoux et que j'avais commencé à percevoir et qui s'est véritablement révélé à mes yeux, pendant ces vacances... et tous les jours un peu plus (l'arc-en-ciel en arrivant en Vendée sur la plage... Incroyable, mais bien réel!).

Ca a donné des larmes de joies devant la Porte de Brandebourg, face à l'Histoire au Check-point Charlie ; et maintenant, à chaque fois que j'en parle, j'ai des frissons plein le corps, et certainement les yeux qui brillent. Et j'ai été accompagnée par la musique, ma playlist de l'été, qui m'a soutenue et qui continue de s'alimenter tel le titre (pas le groupe) de cette note (qui est une découverte récente !)...

Ich bin in die richtige Zeit [en espérant ne pas avoir fait de fautes...] 

dimanche, 24 août 2008

Coming back

 Je suis de retour, rapidement, mais définitivement... Beurk, blurp aussi ;-)

Je serais bien restée à Berlin, ville que j'ai chérie et faillie ne pas quitter, réussissant l'exploit de ne pas râter mon train pour Varsovie !! Le bref passage à Paris lundi soir dernier s'est soldé en un repéchage de fringues portées pendant la semaine avec celles prévues (heureusement, j'en ai enlevé certaines !) mais faire son sac à dos à 1h du mat' ou presque, je le déconseille : Dieu que c'était lourd à porter, j'ai plus l'habitude du tout !! Tout comme de pianoter sur ce pc aussi !!

Il n'empêche, j'ai pleins de choses - jolies - à vous raconter ;-)

Et je suis arrivée à Paris, telle parachutée sur un nuage, les yeux, les cheveux complètement hors du temps, de ce temps, mais dans mon temps, Ô combien confortable...

Pleins de souvenirs dans les yeux, de la musique au bord des lèvres m'a accompagnée pour ponctuer tous mes bonheurs et joies, des mots, des phrases ont égrenés mes pas, des larmes de joies/bonheurs ont perlé à mes yeux de réaliser, réaliser, tant et tant... A venir ici :-)

18:19 Publié dans Paris, Vacances | Lien permanent | Commentaires (4)

mardi, 12 août 2008

Les départs en vacances

J'aime les départs, les départs en vacances, ça a toujours un goût, un bon goût, une effervescence et y a des choses qui ne se refont pas : les départs en vacances que je vis ressemblent à ceux que j'ai vécu depuis toute petite... Et, adulte, je les reproduis avec plaisir et bonheur, en fait !!

Ca ressemble à peu près à cela, version Laurenn !!

Je fais toujours ma valise la veille, après avoir commencé moulte listes notant scrupuleusement ce que je vais emporter (ie ce dont j'ai besoin...!!) et en général, j'emporte toujours 4 fois trop de choses !! Serait-ce typiquement féminin ? Peut-être. Mais en même temps, je peux prendre très peu de choses et me retrouver un peu embarassée (le temps changeant trop vite par rapport à ce que j'ai apporté...) !!

En général, je fais plusieurs listes en même temps : en réalité, je perds toujours la 1ère, puis j'en commence une autre sur laquelle je note les basiques à prendre et à garder en mémoire, puis j'en commence une autre qui reprend la 1ère perdue et j'essaie de la garder (en la mettant en évidence) et j'en fais une 3ème avec les choses à faire avant mon départ : cette dernière se remplit rapidement voire énormément (Ô secours, comment vais-je faire pour TOUT faire ?!!) et y en a une 4ème pour les choses de dernières minutes !!

En plus de toutes celles-là, y en a une quotidienne qui reprend les choses à effectuer dans la journée, histoire d'être prête le jour J !! Grosso modo, je suis fin prête pour toute boucler ! Oui !

Sauf que le jour et/ou la veille du départ, voulant tout terminer on time (et genre, à mon retour de vacances, quel plaisir et bonheur de rentrer dans un appartement tout beau, rangé...?)..

Là, vous commencez à comprendre à quoi ressemblent mes départs en vacances ?!!

Mais cela ne me stresse jamais, non, bien au contraire, c'est comme un défi et finalement, ça se termine tard dans la nuit (jamais avant 3/4h du mat' !! pour des réveils très matinaux, genre 7h du mat' pour courir à la gare !!) avec des envies de dormir toujours très tôt (genre vers 22h !!)... La fatigue me poussant vers mon lit, et l'appart, a certes de meilleures allures mais jamais comme je le souhaiterais !!

Ce soir, c'est préparation valise pour Berlin et Varsovie, et préparation du sac à dos pour la Vendée : j'arrive tard à Paris lundi soir en huit (où je regarderais rapidement mes emails, va y en avoir un TAS !!) et départ le lendemain matin très tôt pour la Vendée... Donc, préparatifs obligatoires !!

Ce soir, c'est donc aussi rangement, de l'appart', demain matin, ce sera fignolage des choses qui me restent à emporter, repassage monstre, lessives des dernières choses que j'emporte, vérifications finales... et zou, vers 19h, je prendrais le bus qui m'emmènera Gare du Nord pour prendre mon train de nuit en direction de Berlin...

Je suis excitée comme une puce, j'ai prévu mon parcours dans Berlin tout à l'heure au parc André Citroën, parc que je ne connaissais pas mais qui m'a assez plu, et je peux vous dire que je vais avaler des km d'asphalte.. En plus, je suis super heureuse, mon hôtel est vraiment en plein centre... Que dire de plus ? Souhaitez-moi de belles rencontres et sourires pendant ces jours à venir...

C'est ce que je vous souhaite également... A bientôt 

lundi, 11 août 2008

Reprise

Je suis heureuse de me reconnecter à moi-même, et ce, depuis véritablement le début du mois de juillet : c'est peut-être cela l'effet vacances que je ressens ? En tout cas, ce qui est certain c'est de ressentir à nouveau cette légèreté qui m'a habitée pendant tout 2007 et qui me rendait comme invincible... en tout cas, pleine de bonnes ondes, de bonne humeur et jamais abattue...

Je me reconnecte avec mes sensations à moi internes, profondes et humaines qui me correspondent et me font du bien...

Ca passe par beaucoup de marche à pieds dans Paris, ça y est, enfin, je reconquiers ma ville par le moyen le plus agréable pour moi, la marche, quel plaisir et bonheur, vous imaginez peut-être pas à quel point... Et donc, je reprends plus ou moins mes entraînements qui me permettront de randonner sereinement dans les prochaines semaines - un séjour, certes court, semble envisageable dans la capitale des Alpes, je pense...  Cela me permettrait de randonner avec l'Alpyne et de revoir cette ville avant leur futur départ (non confirmé mais énoncé)...

La possibilité accrue de marcher me permet d'envisager mes vacances bien plus sereinement : eh oui, je souhaite découvrir Berlin à pieds et ne pas prendre les transports (ou alors, le soir, si je suis vraiment épuisée de mes parcours...). je veux ressentir la ville, la vivre de l'intérieur et bouger avec elle : je sens que je vais l'adorer, ça fait tant d'années que je veux y aller, alors, il me tarde, pensez-vous !

Reprise de lecture aussi : entre les quatre derniers tomes d'H. Potter que j'ai essayé de ne pas commencer (mais pas réussi), et d'autres livres qui m'attendent (Alfred de Musset, l'intégrale dans La Pléaide ; Molière, R. Gary et d'autres), je ne suis pas à cours de lecture, voyez-vous... Mais reste la délicate question du transport car, je n'ai pas droit à beaucoup de kilos de bagages au retour par avion... Et puis, pour aller en Vendée, je ne vais pas trop me charger non plus dites !! Je suis en sac à dos d'ailleurs !

Avec tout ça, je serais loin de ce pc et d'une connexion internet illimitée, donc, je risque de ne rien écrire avant le 23 août prochain, date de mon retour à Paris ;-)

Soyez sages et bonnes vacances, je pense à vous et vous emmène dans mes bagages ;-)

PS : je ferme les commentaires à ce titre ;-)

dimanche, 10 août 2008

Ondulations


Découvrez Arcade Fire!

 

Je voudrais écrire qqch de plus structuré afin de ne pas vous perdre dans les méandres de ma pensée. En même temps, peut-être que j'y arriverais toute seule comme une grande, mais il est possible que cette note soit longue, longue, longue, alors, je la couperai ? Fort possible.

J'ai vu un chouette film, Broken English, qui m'a totalement tapé dans l'oeil, ah oui, parce que dans le genre reflet de soi-même, y a pas mieux... et puis, en plus d'être bouleversant, il m'a semblé juste sur le ton employé et positif... En plus, la BO est vraiment bien, donc... un cd en prévision d'achat !! Cela m'a permis de découvrir un groupe électronique, Scratch Massive !! Il ressemble à Massive Attack, et à d'autres que je n'ai pas en tête au moment où je vous écris.

Brève communication avec l'Alpyne, qui me tend les mains, m'encourage à force de conviction et de me porter là où je devrais être : en subtance, elle me rassure sur mon avancement intérieur, pour lequel je tremble et dont je doute tant et un peu moins aussi...

Ah qu'il est difficile de ne pas se sentir à la hauteur, à sa propre hauteur, en même temps, pourquoi cette sensation ne serait pas le reflet de ma propre comparaison par rapport aux autres ou également par rapport à ce que peuvent/pourraient penser les autres de moi ? J'en reviens pas de remettre à nouveau sur le tapis la question du doute fondé sur le regard de(s) autre(s)...

Ah c'est faire bien trop grand état de ces autres qui jugent sur (quoi d'ailleurs ??), hâtivement, pensant comprendre le pourquoi de mes états émotionnels si intenses... Alors que, rétrospectivement, je me rends compte qu'il n'y a peut-être pas beaucoup de personnes qui auraient réussi à gérer les événements très très tristes, le HM, le boulot super bizarre, un Autre qui me condamne terriblement, un Monstre qui est perdu et décide de stopper tout contact émotionnel car trop évident/violent ...

Et je passe d'autres événements...

Oui, je crois que je m'en sors pas trop mal, alors que j'ai traversé ce désert quasiment toute seule, comme mon projet d'achat d'appart' qui reste la ligne directrice de ma remise à flot... et surtout les vacances qui viennent de débuter, enfin !! 

Et puis, dans la perspective de ce déménagement, y a le tri qui s'opère allègrement ! J'ai des shoes à donner et même à vendre vu que certaines n'ont été portées que 2/3 fois, mais que je ne peux plus porter du fait de ma dernière entorse (entre autre). Ô rage, Ô désespoir... Mais c'est la vie... et ce n'est pas le plus difficile !!! Oh que non ! Si vous avez des pistes pour que je les revende (hors ebay car ça ne marche pas super), je suis preneuse !!

Ah, j'ai aussi recommencé à faire du shopping, le budget d'août va être serré, zut ! Mais bon, j'ai besoin de qq trucs pour mes départs en vacances, et y a des trucs de filles qui m'appellent... Alors, peut-être que je ne me rapporterais rien de mes voyages sauf des photos et des chouettes souvenirs que je vous ferais partager, promis.

Bonnes vacances à tous 

vendredi, 25 juillet 2008

Ca sent l'été ?? (bis ?)


Découvrez Travis!
 

Je crois, regardez un peu ma nouvelle tenue complètement floue (mais vous commencez à avoir l'habitude !!) et ces couleurs, mais oui, enfin, des couleurs... et toujours mon nouveau chapeau ...

En plus, vous découvrez de plus en plus mon visage... Ohlàlà...

 

bf20275054ad8928357c9d92f5bc8ef7.jpg -> NJ, il te plaît toujours mon chapeau ?? Tu veux toujours le porter un jour qq heures/minutes/secondes...???? Tu sais ce qu'il te reste à faire !!!
ea44dcaaf439383f9f710d94c3f28d5b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Porter des couleurs met mon coeur en joie et je positive, je renvoie une belle image de moi, j'ai encore plus le sourire et le mieux du mieux, c'est que ma playlist, la "Summer 08" se prépare et a même un nom "Happy mood", tout un programme musical... que je ne manquerai pas de vous transmettre avant mes vacances... dans quasi 3 semaines, enfin si je compte bien, mais c'est pas dit... que je compte bien !!

Et vous, ça ressemble à quoi vos tenues en ce moment ?? 

vendredi, 11 juillet 2008

Les dernières choses

Ma vie ressemble (à nouveau, je crois enfin !!!) à un tourbillon de bonne humeur, de joies et de bonheurs... Oui, je crois que l'arc-en-ciel de la Vie, du Bonheur et de la Joie sont à nouveau chez moi.

Je ne sais pas pourquoi ni comment ils sont revenus, mais, c'est ce que je recommence à sentir au fond de moi et j'en suis fière et heureuse...

J'ai fait qqch de très très fort hier soir, même si c'était vraiment douloureux : j'ai pris Philippe par la main et lui ai dit "Il faut qu'on parle"... Non, pas comme cela, évidemment (je n'ai jamais dit cela à qqn de toute façon et jamais de cette façon là même si le fond était le même !!)...

Je lui ai dit que je le sentais malheureux de devoir rester entre deux mondes, comme dans Hôtel des deux mondes (dont je vous ai déjà parlé) et que je souhaitais qu'il soit heureux là-bas... Alors, je lui ai rendu sa liberté, comme on ouvre la paume de la main et qu'un papillon en sort...

Ca m'a fait très très mal, j'ai pleuré, beaucoup, de joies et de tristesses, de le sentir s'éloigner de moi peu à peu, même s'il a eu aussi du mal à partir, il ne voulait pas me laisser seule pleurer et seule tout court... Alors, il a veillé sur mon sommeil et était là à mon réveil et jusqu'à ce que j'arrive au boulot... c'est là qu'il est monté, monté, monté loin dans le ciel bleu de Paris de ce matin...

Ah que j'avais les larmes aux yeux ce matin en attendant le bus ce matin, l'Ipod sur les oreilles, tant je le sentais présent, c'était son dernier au revoir, sa dernière fois dans le monde des vivants même invisible...

Et ce soir, je re-vis aussi, littéralement.... Je suis heureuse de lui avoir rendu sa liberté, de lui avoir permis d'aller au-delà dans cet au-delà avec confiance et sérénité, le rassurer par rapport à moi qui serait heureuse, malgré son absence..; C'était tellement fort cette conversation...

Donc, je revis ce soir soulagée de ne plus, moi aussi être en deux mondes...

Je suis pleine de mes projets : deux visites d'apparts' ce soir, une demain midi deux au moins samedi... Et les sorties de cette semaine : deux théâtres, de plus en plus de marche dans Paris, mes pieds avalent l'asphalte, mais bon je refume un peu tous les jours, c'est pas bon du tout... Et je suis aussi crevée car je me couche quatre fois trop tard, donc, je dévore du chocolat et du fromage.. Vite rééquilibré avec des fruits et des légumes...

Je fas preuve de fainéantise avec mon violon que je n'ai pas travaillé beaucoup cette semaine, je reporte mes séances d'entrainement, pas bien... Tout comme les envies de ranger.... mais je créé, je lis pleins de trucs : j'ai décidé donc, de continuer à lire les livres que j'ai commencé il y a fort longtemps... Mais cela ne m'empêche pas d'en emprunter en bibliothèque (l'intégrale du théâtre de Musset dans La Pléiade, un délice que je partagerais avec vous, promis !) Molière et d'autres, tant d'autres.

J'ai réalisé que si je dois déménager, faut vraiment que je fasse ce tri/vidage d'urgence et d'économie : cela passe par ne plus acheter de fringues (pas de soldes, mais c'est tant mieux, sauf coup de coeur véritable que je n'ai toujours pas eu !), de livres (j'en ai TROP, je me demande si je ne vais pas devoir en donner ou en vendre ??), de disques (là aussi, en donner ou en vendre... mais je ne vends pas mes cd de classique, et là j'écoute la 8ème symphonie de Beethoven, j'adore... et je joue l'Ode à la Joieà l'alto (oui, j'suis fière !)), des sacs (j'ai déjà commencé), des meubles (? pas dit !) et pleins de papiers à ranger, à virer.... Un beau programme que je vais commencer le plus vite possible... Et les finances, les finances... elles vont bien ! La décès de Philippe m'a fait perdre pieds là aussi, mais, j'ai toujours été une bonne gestionnaire (et je peux, sans mentir, le dire et le penser...) donc, là, non que je calcule mes dépenses mais je suis juste plus "attentive" ou "concentrée" dessus ! Et je calcule en réalité le nombre de sous que je peux de côté par moi, tout en me faisant plaisir (les vacances qui approchent et que je souhaite financer tranquillement !) Et ça va marcher, croyez-moi !

Et vous, quels sont vos projets du moment/immédiat ?

mercredi, 09 juillet 2008

Occupations


podcast

 

J'ai pas été très présente dernièrement et pourtant, je vous ai lus et j'ai écrit mais ailleurs (ah infidélité ? Non, c'était des notes culturelles sur mon Facebook) : ici, c'est l'intimité, je ne mélange pas les genres... Ca non.

Ce blog m'est précieux car j'y mets ce que je souhaite, j'y écris mes ressentis, mes désirs, mes plaisirs, mes douleurs, mes larmes, mes joies, mes bonheurs, mes partages... et si vous arrivez ici par hasard et que vous y repassez, je suis heureuse, j'aurais réussi à vous arracher un sourire, et peut-être aurez-vous envie de partager avec moi un bout de chemin de vie ?

J'ai repris des activités rigolottes dernièrement : fallait bien s'occuper un peu la tête et l'esprit et ne pas devenir neuhneuh avec ce que je vis dans ma vie de parisienne un peu "folle". "Folle" pour dire que la roue tourne à toute allure et que le soleil est revenu, je crois quasiment définitivement, mais on ne peut jurer de rien et je ne parierai pas avant de voir le soleil se coucher d'ici la fin du mois...

J'ai terminé mon abonnement de théâtre et y suis allée deux fois par semaine pour voir des pièces sympas dans cette ambiance estivale mais pas vraiment : le temps change à une vitesse grand V à Paris ! Et j'ai aussi eu la chance d'aller à des concerts, et puis de prendre mon projet d'appart' à bras le corps : entendez, visites d'apparts' à fond, contact avec différentes agences, je regarde et prends toutes les bonnes ondes pour tout ce qui y est relatif... Et je demande conseils à droite et à gauche...

Et puis, je sors un peu beaucoup avec ou sans ami(e)s, je renoue des liens avec des anciens, je brave ma timidité, mais ne me laisse pas entraîner là où je ne veux pas : pour la 1ère fois (encore une !), j'ai décidé de choisir ce que je fais de ma vie, ce que je veux, je décide qui je veux voir ou pas, qui sera de mon parti et qui ne le sera pas, qui j'accepte ou pas, etc...

Je prends les choses à bras le corps, et je prévois, je me projette dans l'achat de l'appart, et ça donne du grand vidage dans ma tête : ce soir, j'aurais du prendre pleins de trucs et les virer, mais j'ai eu besoin d'écrire, donc, voilà, ce sera pour demain, mais je sais que ce mouvement commencé constitue des ondes positives, je le sens au fond de moi.

Alors, soit, y aura pas de rando cet été, mais y aura rangement, préparation des cartons pour le déménagement et préparation de mon périple en Europe de l'Est : les vacances seront courtes mais seront voyageuses : je ne serais pas présente pour l'anniversaire de l'Alpyne, mais serai entre l'Allemange et la Pologne pour rendre visite à ces amis de Philippe et moi : une grande joie qui se fait en moi. Donc, je m'organise en conséquence ! Projet d'aller à Berlin en train, d'y rester max 2 jours et de dormir dans une auberge de jeunesse, puis train jusqu'à Varsovie, rester chez eux qq jours, visiter Cracovie (les camps de concentration, ce sera une autre fois, une fois la mort de Philippe digérée...) et retour en train ou bus, selon les finances...

Ce sera un voyage comme Philippe les organisait et les animait... Ce sera une façon de faire ce voyage qu'il aurait adoré faire, une façon de poursuivre ce qu'il avait commencé en plus grand, et une petite carte à envoyer à ses parents en même temps...

Au milieu de toute cette agitation, y a mon envie de dévorer des oursons à la guimauve et un besoin de fruits d'été absolument, mais y en a pas des masses et ils sont chers !!

PS : la chanson que je mets partout, c'est Coldplay, Viva la Vida, très appropriée à mon humeur du moment, j'adore la mélodie et son positivisme... 

jeudi, 03 juillet 2008

Deux mots

J'ai reçu une carte des parents de Philippe, et j'ai pleuré de joies et d'émotions si longtemps contenues.

Je suis heureuse qu'ils aient une pensée pour moi et doute qu'il leur a fallu du temps pour me parler...

Et puis, mes vacances se précisent : même si cela dépend du prix des billets d'avion, je vais en Pologne voir ce couple d'amis qui nous avaient accompagné à Bruges pour ce fameux we de découverte amoureuse entre Phil et moi et de certitude, de complicité, de couple quoi...

*** 

Y a toujours un soir dans la semaine où je me couche archi trop tard... et aussi où je laisse mes clés d'appartement au boulot, résultat, faut que je revienne, c'est nul !!!

*** 

Bonne nuit mes petits 

dimanche, 29 juin 2008

Maturation


Découvrez George Michael!

 

Voilà, j'ai repensé à cette soudaine chanson après une légère mais légère prise de bec avec l'Alpyne : encore un truc qui m'énerve : la façon dont elle change les événements de la vie pour que la pilule soit plus facile à me faire passer : lorsque depuis presque 3 mois, je lui dis "iras-tu là-bas cet été ??" Jusqu'à présent, c'était non, et là, Smart l'a proposé, et finalement, elle l'envisage... Y a de quoi en devenir folle...

Résultat, elle passe qq jours bientôt à Paris, je vais lui faire comprendre ce qu'est mon sentiment à ce(s) sujet(s) et toc !

Hier soir, j'ai entre-ouvert le voile de la réalité avec un copain, je crois ! Je lui expliquais combien depuis le décès de Phil, je n'arrivais pas à être légère, à prendre les choses avec plus de calme et de retrouver mon sourire comme avant, ma légèreté, ma distance facile avec les choses... Il m'a répondu que, peut-être, en étant devenue qui j'étais (marquée par le décès de Philippe, il pensait que ça faisait plus longtemps qu'il était décédé...Et non !), j'avais les deux pieds dans la réalité et donc, bien moins dans mon monde, dans cet imaginiare qui m'accompagnait jusqu'alors... et qui, indirectement, me protégeait...

Donc, qqpart, je serais devenue une adulte.. Eh oui, tout arrive : voilà le pourquoi de mes tourments aussi, très certainement, non ??

Alors, certes, je  suis heureuse et fière d'y être enfin dedans, mais en même temps, ça me fait archi bizarre, j'ai comme l'impression d'avoir attendu d'être dans cette "catégorie" pendant longtemps et en même temps, j'ai pas vraiment envie d'y être non plus...

Bref, ça cogite ferme et ça avance.

Et puis, Ô joie : j'ai retrouvé qq trucs bien à moi ce we : oui, j'ai une jolie vie: j'ai quand même un job sympa dans lequel je suis reconnue et pour lequel, je me donne plutôt à fond car c'est dans mon tempéramment...

Mais faut vraiment aussi que j'apprenne que la vie est un temps donné et que toute chose prend un temps qui lui est propre, et à moi, surtout de ne pas aller plus vite que le temps inhérent à toute chose au prétexte que je souhaiterais aller plus vite... Tout demande de la patience et du temps... Voilà le gros chantier à venir... avec l'achat de l'appart'...

Haut les coeurs, ça va venir tout ce bonheur, j'en suis persuadée ! 

lundi, 12 mai 2008

Coming back home

A yé, je suis rentrée de mes vacances de folie ;-)

J'ai passé 5 jours hors de Paris fantastiques : un temps moins chaud que celui qu'il y a eu sur la capitale, mais d'autant plus agréable que j'ai eu du vent pour me rafraichir avec ces heures de marche en béquilles ! Il fait beaucoup plus chaud tout d'un coup !

J'ai retrouvé pas mal de choses, me concernant : ma légèreté, mon sourire, mon dynamisme, ma volonté à toute épreuve et une envie d'avancer ! C'est fou comme les voyages, ça change les idées et les esprits. Je crois que je vais y penser davantage maintenant. D'ailleurs, ça me fait justement penser à Ron.

Et puis, j'ai retrouvé des envies que j'avais perdues ou qui étaient drôlement bien cachées faut-il croire ! J'ai fait la girly : j'ai trouvé des fringues super sympas d'une marque que je ne connaissais pas, et puis j'ai trouvé une sorte de nuisette en soie que je vais pouvoir mettre sous ma robe très légère en coton, car très transparente, et j'ai aussi trouvé le gilet qui ira avec.

Finalement, les vacances, c'est bien !

Et rentrer chez soi, c'est pas mal non plus. 

Et vous, ça va ? 

mercredi, 07 mai 2008

Commerciale

Vous le savez, je suis une fan de FIP que j'écoute du matin jusqu'au soir. J'adore leur programmation, complètement éclectique, du classique, au rock, en passant par du rap/funk/disco/jazz and Cie... Quoi de mieux pour une musicienne en tout cas une amoureuse de la musique que je suis ?

Cependant, depuis presqu'une semaine, serait-ce l'effet vacances (?), j'ai de plus en plus l'impression que FIP nous sert une programmation musicale franchement* commerciale.

Ainsi, hier soir, j'ai eu l'impression d'écouter un "tube" (peut-être celui de l'été - ie le dernier titre de V. Paradis) et ce matin, ça a recommencé avec celui-ci :

 
podcast

Alors, ok, je me trompe peut-être/très certainement, mais j'aimerais pas que ma radio préférée ait besoin de penser "programmation commerciale" pour avoir un nombre d'auditeurs suffisants et, sous-entendu, si plus assez d'auditeurs "on ferme"...

Si les médias sont de plus en plus regardés, côté audience et également sur ce qu'ils expriment, et s'ils sont priés d'arrêter leur diffusion pour X, Y ou Z raisons, notre pays pourrait bien être taxé de D........ ... Ca vous parle ou ça ne vous parle pas plus que ça ??

20:15 Publié dans Blog-Attitude, Vacances | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Cogito

mardi, 06 mai 2008

Se transporter

free music

 

Demain, dans moins de 24h, je m'évade de cette griseur "étouffeur" parisienne... Je pars, oui, en béquille, je prends le train et je descends.

771cfc0b03156b24433780ddd689ef4b.jpgUne 1ère halte au NML pour retrouver l'Alpyne, puis Smart nous rejoint.Je retrouve le point de départ de la rando râtée... Zut !

 

Et ensuite, nous descendons toutes les trois là où l'Alpyne et moi sommes descendues en novembre dernier, vous vous souvenez ?

 

Si là, je les laisse seules toutes les deux, je retrouve surtout une copine, voire plusieurs et aussi, peut-être un copain qui risque d'être fort surpris...!

Donc, voilà, où je vais être pendant ce long we... to enjoy life and everything she is offering me to do with ;-)

b23deffb245cfb383687beb0da3644b3.jpg

 

Edit : photo extraite du site interet-general

 

[PS : j'arrive pas à mettre le lien et la photo de l'endroit où je serais, Nie et Angie, Help, please :-) ]

 

lundi, 05 mai 2008

Dolce vita

Voilà, je suis en vacances et je compte bien y restée un certain temps...

J'oscille, tel le métronome, entre deux tendances ! J'aurais aimé qu'il s'agisse de tendances modes, mais tel n'est pas le cas ! J'oscille entre la morosité, la peur, le repli sur soi, la timidité à l'extrême et la joie, le sourire, la légèreté, la confiance en soi.

 

Mais, ce matin, c'est la Dolce Vita ! Olé !

 

29caac90f98aebd45837013aea0a6fb0.jpgUn transat sur mon balcon, prêté par une copine et me voilà avec mon cappuccino et un livre à la main presqu'allongée pour un réveil matinal plein de douceur [et qui me correspond bien] : c'est buccolique à souhait, en plus, y a de la verdure et je vois les hirondelles et j'entends pleins d'autres oiseaux... depuis mon petit balcon parisien ;-)

3475d282aac4358ed5040fd23bc512a0.jpg

 

Certes, y a pleins de choses qui pourraient me faire descendre dans le "down", mais je m'accroche à ces petits qqch, même infimes que la vie m'envoie : ces petits signes dont j'ai tant parlé ici, à maintes reprises, et qu'on ne voit pas lorsqu'on est fatiguée, stressée, émotionnellement percutée, mal à l'aise, triste, sur la défensive, bref, des états émotionnels dans lesquels je me débats un peu trop souvent en ce moment...

 

Je vais essayer de "keeper this mood and confidence" et de vous glâner qq jolies choses de mes vacances...

En fait, non, je vais tout faire, chaque jour, pour aller vers la lumière et retrouver la sérénité qui me fait tant défaut depuis ... 

Je quitte ce brouillard devant les yeux, promis. 

[Une copine m'a dit un truc tout simple : chaque jour, essaie de voir 5 choses qui t'ont fait du bien...]